C'est dans le Web

Vous n’êtes pas sortables

Dans un billet intitulé 10 Reasons Why men Won’t Date You, sur le blogue Naked with socks on, on retrouve une liste de traits de personnalité qui font fuir les hommes. En fait, la plupart de ces condamnations s’appliquent aussi aux messieurs. En voici quelques-unes agrémentées de mes commentaires désobligés.

1- Vous êtes trop curieuse. Vous essayez de tout savoir, trop vite.

Il est vrai que certaines d’entre nous poussent leur interrogatoire un peu trop loin. Par contre, si vous demeurez trop mystérieux, on peut s’imaginer que vous êtes mariés, que vous travaillez pour la mafia ou que vous découpez les femmes en petits morceaux comme dans le film American Psycho.  On ne peut pas encore tout apprendre «googlant» votre nom.

2- Vous avez un ou des amis masculins trop intimes.
(L’auteur ne croit pas en l’amitié homme-femme après l’âge de 13 ans.)

Vu sous un angle masculin, oui possiblement. Serge Gainsbourg disait : «l’amitié entre homme et femme, impensable! Parce qu’il y a toujours sous-jacent le désir animal. » Mais dans l’esprit féminin un ami n’est souvent qu’un ami, pas un amant, ni un «prospect». S’il y avait un autre potentiel à la relation, vous ne pensez pas que nous l’aurions déjà testé par un long soir d’hiver? Il s’agit là d’un grand débat, dangereux et essentiel. Nous y reviendrons.

3- Votre famille est trop envahissante.

Et ta mère?! Dieu sait qu’il y a des belles mères envahissantes, même dans les meilleures familles.

4-Vous sortez trop dans les bars. 

La modération a effectivement bien meilleur goût et sent moins la tonne le lendemain matin. Je me souviens d’une époque pas si lointaine où l’on sentaient la cigarette jusque dans nos soutiens-gorge.

5 -Vous espionnez constamment la page Facebook de votre conquête. 

Facebook est un instrument de torture pour tous les possessifs et les jaloux des deux sexes. Nous devrions rédiger un code d’éthique de la drague sur Facebook. « Euh… en passant, c’est qui la nouvelle amie que t’as ajouté ce matin? »

6-Vous n’offrez jamais de payer votre part.

On voit clairement que cette accusation n’est pas recevable sur le territoire québécois. Si les hommes ramassent généralement l’addition dans le système codifié du « dating » américain, on pourrait dire à certains Québécois : Vous n’offrez jamais de prendre l’addition!

Vous pouvez peut-être penser à d’autres raisons de partir en courant après un premier rendez-vous? Pour ma part, j’en ajouterais une petite dernière :

7- Toutes vos exs étaient folles.

Tomber amoureux d’une folle est statistiquement probable. Mais si vous ne rencontrez que des désaxées, je ne suis pas votre genre de fille!

Avis aux nouveaux lecteurs : nous publions aussi des courriers du coeur si le coeur vous en dit.  Nous recherchons des histoires vraies, drôles et touchantes dans le format de billet de blogue.  Il suffit de m’envoyer vos textes d’environ 500 mots et je vous confirme si nous pouvons le publier.