C'est dans le Web

Galanterie 101 et avancée

Suite à mon récent billet sur le féminisme, je vous avais promis un manifeste pour la galanterie. Certains amis qui voulaient simplement être gentils se sont frottés à des extrémistes incapables de supporter qu’un homme leur ouvre une porte.

Bon bien les gars, on va se dire les vraies affaires! La majorité des filles apprécient vraiment les petits gestes galants, alors il faut poursuivre votre combat, coeurs et roses à la main. Étant un peu lunatique de nature, j’avoue que je ne remarque pas toujours quand vous retenez la porte, sauf ces derniers jours, où rien ne m’échappait. Pour encourager les résistants et aider ceux qui ne savent pas sur quel pied danser, voici donc quelques règles de galanterie pour débutants et avancés.

Règle numéro 1 : La placage est interdit

Si vous accrochez une dame, que ce soit son épaule, son sac ou tout autre partie de son corps, excusez vous! La semaine dernière, un jeune homme m’a pratiquement  déboîté l’épaule et il a continué son chemin.  « Outch! T’es pressé mon gars! » Remarquez que cette règle vaut pour les femmes aussi, on s’accroche parfois les sacoches!

Règle numéro 2 : Après vous madame!

Règle générale, on laisse passer les dames en premier. Bien entendu, en voiture, c’est la loi de la jungle, mais peut-on au moins, rester civilisé dans les transports en commun? Offrez d’abord la place aux personnes âgées et aux femmes enceintes. Ah! Vous me direz que vous êtes tous bien élevés, mais quand une vielle tante malade m’a dit que personne ne lui cédait la place dans un autobus de Montréal, j’étais révoltée. « Où ça? Quelle ligne? Tu pourrais identifier les malfaiteurs? Je vais faire une SCÈNE! »

Règle numéro 3 : L’art d’ouvrir une porte subtilement

Sur le 0.01% des filles qui vous diront bêtement qu’elle peuvent ouvrir une porte toute seule, les autres aiment bien le geste. Par contre, ça ne veut pas dire de tasser la fille pour lui ouvrir la porte en premier! Si vous courez vers la porte, vous aurez l’air d’un clown, bien que maladresse peut parfois être attachante!

Dans les édifices à bureaux, je vois souvent des hommes qui retiennent les portes des ascenceurs pour tout le monde. Ils méritent un trophée ou au moins un sourire. Même si les gougats ne vous remercient jamais, continuez votre bonne oeuvre!

Côté voiture, même si les conducteurs n’ont plus à faire le tour pour ouvrir la portière, c’est une bonne idée de nous protéger de la pluie jusqu’à ce qu’on rentre dans voiture, comme l’illustre l’image de ce billet.

Règles de niveau avancé

Numéro 4 : Dévêtir la dame

Il n’y a pas que les placiers de restaurants chics qui peuvent aider une dame à enlever et remettre son manteau. Le geste est particulièrement apprécié quand on doit se battre avec tous les manteaux pour trouver une place au vestiaire.

D’ailleurs, il va de soi que lorsque vous voyez une femme traîner un objet trop lourd pour elle, vous lui offrez une main secourable.  Certaines refuseront peut-être, laissez-les se muscler les bras ou se faire mal au dos tout seule. 

Numéro 5 : Marcher du bon côté de la rue 

J’avoue que presque plus personne, moi y compris, ne remarque ce détail antique. Historiquement, les hommes marchaient du côté de la rue pour protéger les belles des éclaboussures et accessoirement, des mauvais conducteurs de charrettes!

Aujourd’hui, on doit porter des bottes à eau pas très sexy pour traverser les rivières accumulées aux coins des rues. Quand je m’envole en saut de biche à chaque coin, je me sens étrangement comme Mary Poppin au printemps. Insupportablement heureuuuuse!

N’hésitez pas à me dire si vous croyez que j’ai oublié des règles. Après tout, ce n’est que ma version de la galanterie moderne et je suis plutôt romantique anachronique.

Je vous laisse sur une petite vidéo d’hommes peu galants au son du grand classique : Femme libérée de Cooky Dingler.