C'est dans le Web

État civil : c'est compliqué

Bien que je me sois moquée des relations strictement virtuelles dans un billet précédent, j’admets que les médias sociaux peuvent faciliter les rencontres.

shutterstock_69534823_500

Mais comme je déteste la drague en ligne, je me suis donnée quelques règles de célibataire sur Facebook.

Règle numéro 1 : Je n’identifie pas les photos de mes amies en bikini, ni aucune photo où elles ne se trouvent pas belles (ce qui regroupe environ 95% des photos). C’est une question d’éthique amicale.

Règle numéro 2 :  J’ai vidé mon statut d’état civil pour éviter de passer de « Célibataire » à « En couple » à « C’est compliqué » pour finir « Célibataire ». Je compte parmi un nombre grandissant d’utilisateurs qui ne veulent pas divulguer cette information précieuse. Payez-moi et je vous dirai peut-être qui dort dans mon lit!

Ce boycottage vous semble probablement illogique pour une fille qui tient un blogue de célibataire? Croyez-moi, il est hors de question que mes amis apprennent que je me sépare d’un futur amoureux sur Facebook.

Je n’aime pas non plus l’idée d’officialiser une relation via le statut Facebook avant de le faire en personne.  C’est une conversation sur l’oreiller et non pas un sondage sur les médias sociaux! On se croirait à l’école primaire où l’on s’envoyait des petits mots : «Tu veux être mon chum? Choix de réponses : oui ou non, traditionnelle ou crémeuse? »

Quand j’ai retiré mon statut, un message est apparu sur mon mur : « ML n’est plus célibataire. » Je me suis empressée de l’effacer en priant que personne ne l’ait vu passer.
Nous pourrions écrire une thèse sociologique sur le statut d’état civil sur Facebook, (d’ailleurs, je suis certaine qu’un étudiant de l’UQAM est en train d’en pondre une). Ceux et celles qui ont vu le film The Social Network, ont sûrement compris que lorsque Mark Zuckerberg a ajouté le statut d’état civil, il aurait pu s’écrier « Eureka », mais Mark ne crie pas.

Depuis, ils ont ajouté plusieurs choix de statuts dont « En partenariat domestique ». Euh… c’est quoi un partenariat domestique? Est-ce que ça veut dire qu’on couche avec son colocataire?

L’information, c’est le pouvoir. On supportera toutes les violations à notre vie privée, les mises à jours mal pensées et le non-service à la clientèle, pour savoir si un gars ou une fille est célibataire!

Règle numéro 3 : Quand un inconnu sans photo de profil, ni aucun ami en commun  veut devenir mon ami Facebook, j’ai l’impression qu’un homme  sonne à la porte de mon appartement avec une cagoule sur la tête. Quand un inconnu m’écrit qu’il a pensé à moi toute la nuit en lisant mon blogue…euh… Au secours!

Règle numéro 4 :  Je publie parfois l’endroit où je me trouve si je suis ouverte à ce que d’autres fous débarquent. Ce n’est pas une bonne idée quand vous essayez de passer une soirée en tête à tête!

Règle numéro 5 : Je termine avec une règle de pro qui exige une force surhumaine. Il faut apprendre à masquer les statuts de certains « amis » dont le quotidien risque de nuire à votre  santé mentale. Que ce soit un de vos exs ou tout autre tentation malsaine.

DÉPOSÉ SOUS: