Ronde, et alors?

3 compliments que les filles rondes n’aiment (généralement) pas recevoir

Il y a des compliments qui ne sont en vérité que des demi-flatteries… Notre chroniqueuse Joanie Pietracupa dresse son palmarès de maladresses adressées aux filles rondes.


Joanie-bandeau

Qu’on se mette d’accord: les bons mots font plaisir à entendre. Notre société carbure aux compliments. Et, bonne nouvelle, nous sommes de réelles machines de production en série. Tant mieux: je préfère qu’on vive dans un monde trop rose qu’un univers tout gris, sur une planète où les gens s’aiment et s’admirent plutôt que de se détester et se faire la guerre.

Ceci dit, on est hypersensibles, et pas qu’aux mots doux. Aux messages détournés, aux tons donnés et aux sous-textes exprimés, aussi. On lit entre les lignes de paroles en l’air, on scrute des mots à demi dits, on étudie longuement des phrases soufflées à la va-vite. On est junkie des compliments, policier de leurs intentions. C’est dans notre nature.

Et comme j’ai souvent été à la fois caressée dans le sens du poil et brossée à rebrousse-poil, je partage avec vous mon top trois de compliments à ne pas donner aux filles rondes. Ou à revoir, revamper ou reformuler, tout simplement. Parce qu’après tout, les bons mots font toujours plaisir à entendre.

1. «Tu as un si joli visage!»

Je ne compte plus le nombre de fois où je l’ai entendue, celle-là. C’est gentil et je sais que ça vient du cœur, mais c’est comme dire «Tu es jolie pour une fille ronde». Une moitié de compliment, qui ne se mérite pas la totale. «Tu es si jolie!», ça serait trop poussé? Trop difficile à articuler? Ou mes courbes ne se méritent-elles pas des flatteries? Soyons honnêtes: une fille mince avec un beau visage, c’est une belle fille; une fille ronde avec un beau visage, c’est une fille ronde avec un beau visage.

2. «Ça te va bien, le noir.»

1) Le noir, ça va bien à tout le monde: hommes, femmes, grands, petits, adultes, enfants. Inutile de le préciser. 2) Ce n’est pas un secret d’état: le noir, c’est la «couleur» officielle de l’amincissement par l’habillement. Ah! Et la nuance à porter aux funérailles, aussi. Joyeux. 3) Le noir, ce n’est pas une couleur. «Ça te va bien, le rouge/bleu/vert/jaune/violet/etc.», d’accord. Là, on parle réellement d’un fait fashion à souligner.

3. «Je suis jalouse de tes gros seins.»

Ça, ça m’a surtout été lancé par des filles qui essayaient d’être «chummy-chummy» avec moi. Je comprends qu’avoir une poitrine voluptueuse puisse être une source de convoitise, en 2015. Mais faut savoir que ça vient en package deal quand on est ronde. Mes seins sont comme mes fesses, mes cuisses, mon ventre, mes bras et mes hanches: ils sont gros. Donc, je te lègue tout ça dans mon contrat de vente à l’amiable ou tu prends seulement mon buste?

À VOIR : Les pires clichés entourant les rondes? Joanie Pietracupa y répond en vidéo.

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).