Au revoir et merci pour tout!

« J’espère que je vous aurai appris à être plus tendres envers vous-mêmes. À vous voir avec des yeux d’enfants ou, mieux encore, avec des yeux d’amoureux », écrit Joanie Pietracupa.

 

Joanie-bandeau

Chers lecteurs et lectrices du blogue Ronde, et alors?,

C’est le cœur gros, les yeux mouillés et un sourire aux lèvres que je vous écris ce billet. Ce dernier billet. Vous le savez aussi bien que moi, toutes les bonnes choses ont une fin, même les meilleures. Parce que ce blogue a été l’une des meilleures choses qui me soient arrivées. Avec lui et, surtout, avec vous, j’ai grandi, j’ai mûri, j’ai appris, je me suis épanouie, je me suis extasiée, je me suis choquée. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai rêvé et j’ai même partagé certains secrets que je n’avais jamais confiés à mes proches. Pendant près d’un an et demi, je vous ai considérés comme mes meilleurs amis. Et vous me l’avez bien rendu.

Photo: Maude Chauvin
Photo: Maude Chauvin

À LIRE: Doit-on parler de poids à ses enfants?

Vous avez été nombreux à me dire que mes mots vous faisaient du bien. Qu’ils apaisaient, ne serait-ce qu’un instant, ce mal-être qui nous habite tous à l’occasion, certains parfois plus souvent que d’autres. Vous avez été plusieurs à m’écrire que vos rondeurs vous en ont fait voir de toutes les couleurs. Que vous apprenez à vivre avec votre surpoids et à aimer votre corps tel qu’il est – non pas malgré mais avec ses imperfections – au quotidien, comme moi. Sachez que je conserverai chacun de vos commentaires bien au chaud dans mon cœur et que j’y repenserai les jours gris – et même les jours roses.

La mission que je m’étais donnée au tout début de cette aventure était simple : propager l’amour et l’estime de soi. Se trouver beau et être bien dans sa peau, peu importe notre silhouette ou notre poids, ça paraît si simple, n’est-ce pas? «Il suffit d’arrêter de se voir à travers le regard des autres», m’avez-vous répété en grand nombre. Vous avez raison. N’empêche que d’être parfaitement à l’aise avec l’image que nous renvoie le miroir et de faire fi des critiques et des insultes, et ce, à chaque jour, c’est le combat d’une vie. De ma vie.

J’espère que je vous aurai appris à être plus tendres envers vous-mêmes. À vous voir avec des yeux d’enfants ou, mieux encore, avec des yeux d’amoureux. J’espère que je vous aurai enseignés à être plus doux, ouverts, gentils et généreux avec les autres. Parce que si on ne peut pas changer le regard des autres, on peut changer le regard qu’on porte sur les autres. Et ça, c’est un petit pas pour nous, un grand pas pour l’humanité. J’espère que je vous aurai transmis ma passion pour la mode 14 + et les mannequins, blogueuses et influenceuses qui brisent les barrières de l’industrie de la mode à tous les jours. J’espère que je vous aurai encouragés à porter les vêtements de votre choix, sans tenir compte des règles établies par les stylistes et les magazines. J’espère que je vous aurai persuadés à enfiler votre maillot de bain et à parader avec confiance et fierté à la piscine ou à la plage. Finalement, j’espère que je vous aurai motivés à bouger et à bien manger, parce qu’il n’y a rien de plus important qu’être en santé, qu’on soit maigre, mince, rond ou gros.

À LIRE: Pour en finir avec la phobie des calories

Pour terminer, je vous souhaite un excellent temps des fêtes. Je vous souhaite d’avoir du fun, de bien boire, bien manger et bien rire, en bonne compagnie. De ne pas compter les calories ni les excès au moins l’espace d’une soirée ou même durant toutes les vacances. Je vous souhaite de faire le plein de vos amis, de votre famille et de vos amoureux pendant la tournée des fêtes de fin d’année. Surtout, je vous souhaite de vous trouver magnifiques, en dedans comme au dehors. D’arrêter de vous comparer et de faire une fixation sur vos défauts, qui n’en sont pas vraiment. D’apprendre à vous faire confiance, à vous respecter et à vous admirer. Rappelez-vous-en : vous êtes votre plus grand fan – et moi, votre deuxième.

Joanie

Suivez Joanie Pietracupa sur Twitter (@theJSpot) et Instagram (@joaniepietracupa).

 

Impossible d'ajouter des commentaires.