Santé

Les effets de la COVID-19 sur la carrière des femmes scientifiques et autres nouvelles

Les femmes médecins sont victimes de sexisme, les couples britanniques gèrent leur argent séparément et Nathalie Portman commente l’affaire Britney Spears.

91 %

C’est le pourcentage de femmes médecins au Royaume-Uni qui affirment avoir été victimes de sexisme dans leur pratique, révèle un sondage de l’Association médicale britannique. Cela va de la remise en question de leurs compétences jusqu’au refus de certains patients d’être traités par elles, en passant par des collègues masculins qui leur demandent des massages en pleine salle d’opération !

Source : The Guardian

Des effets inattendus

La pandémie de COVID-19 pourrait avoir des effets dévastateurs sur la carrière des femmes scientifiques. Bien que la perte de productivité causée par le confinement touche autant les chercheurs que les chercheuses, ces dernières mettront plus de temps à retrouver leur réputation d’avant la pandémie. Ce phénomène est attribuable au système basé sur le mérite qui règne dans le domaine des sciences. En effet, la réputation des scientifiques – et les subventions de recherche qui leur sont accordées – dépend beaucoup de la quantité d’articles scientifiques qu’ils réussissent à publier et du nombre de fois que leur nom est cité dans les articles signés par leurs pairs. Or, l’écrasante majorité des chercheurs les plus cités sont des hommes. Ces derniers reprendront donc plus facilement le cours de leurs travaux, une fois la pandémie derrière nous.

Sources : The Conversation et Proceedings of the National Academy of Sciences

Liberté financière

Au sein des couples britanniques bien nantis, les femmes prennent de plus en plus leurs finances en main. Des chercheurs ont analysé les habitudes de 11 730 couples et ont conclu que plus les amoureux sont jeunes, moins ils ont tendance à gérer leurs revenus de façon commune. En fait, 37 % des couples dont les membres sont nés après 1980 le font encore, comparativement à 54 % des couples composés de deux personnes nées avant 1950.

Sources : Science Daily et Gender & Society

« La vie de trop de femmes est encore modulée selon les volontés de leur entourage. Il serait temps qu’on les laisse écrire le scénario de leur propre existence. »

– Natalie Portman, citant en exemple la chanteuse Britney Spears. Celle-ci a passé les 13 dernières années sous la tutelle de son père, jusqu’à ce qu’un tribunal y mette fin, en septembre dernier.

Source : Vanity Fair

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !