3 façons écolos et futées de faire des économies à la maison

Économiser tout en contribuant à préserver la planète ? La preuve en trois points.

  0

Photo: Fotostorm/istock.com

Réinventer le linge de maison

Fondatrice de Bigarade, Geneviève Lorange fabrique du linge de maison à partir de vieux textiles. « On peut faire plein de choses avec des retailles de draps défraîchis, dit-elle. Des coussins, des taies d’oreiller, des linges à vaisselle, des sacs et même des tipis pour les enfants. Pour environ 50 $, on peut trouver une machine à coudre qui nous permettra de réaliser des ouvrages simples. Un coton en bon état, mais taché, peut être réimprimé – on y dessine un motif avec de la peinture acrylique à tableau, sur lequel on pose un chiffon absorbant avant de le repasser avec un fer très chaud. » Résultat : un modèle unique, comme neuf, et qui va à la laveuse. Pour faire le plein d’idées, Geneviève propose des ateliers de confection en boutique. bigarade.io

Bien entretenir pour bien conserver

Prendre soin de ses vêtements permet de les garder beaux longtemps. Et la lessive est bien sûr un enjeu important dans cette affaire. On lave les taches à l’eau froide. On limite l’utilisation de la sécheuse, qui abîme beaucoup les tissus. Comme elle cuit aussi les taches, on s’assure que celles-ci ont disparu avant de confier  les vêtements au sèche-linge. Par souci écologique, on achète des produits d’entretien verts et de préférence québécois ou canadiens, comme ceux des marques Attitude, The Unscented Company, Envirolab, Bionature et Pure. On utilise des recettes de grand-mère comme le bicarbonate de soude additionné de jus de citron et d’eau bouillante pour blanchir, ou encore le vinaigre blanc pour faire tenir la couleur. Pour découvrir d’autres astuces : madamechassetaches.com

Requinquer les meubles et objets déco

À la tête de Mixxy Design, Josée Gamelin rehausse avec passion mobilier et accessoires. « La première chose à faire est de vérifier l’état du meuble, précise-t-elle. Parfois, il ne manque qu’un clou ou une vis, et c’est facile à réparer. Après, on évalue son potentiel, en fonction de ses lignes, de son style, de ses proportions. On peut souvent le remettre à neuf avec un léger ponçage, mais on le métamorphosera en changeant sa couleur. Des peintures, comme la Chalk Paint d’Annie Sloan ou la Cottage Paint, une marque canadienne, peuvent être appliquées directement après un simple dégraissage au T.S.P. (phosphate trisodique en poudre). C’est simple, rapide et efficace. Cette formule permet aussi de transformer un cadre désuet ou un objet en métal, comme une lampe. » mixxydesign.com

À lire aussi: S’organiser: 8 trucs infaillibles

Impossible d'ajouter des commentaires.