Visites dans les vignes de l’Ontario

Vous cherchez une escapade gourmande? Vous aimez le bon vin? À seulement quelques heures d’ici, les vignobles ontariens ont de quoi vous combler – et même vous surprendre. Les domaines à découvrir ne manquent pas – ni les bonnes tables et logis de charme pour rendre un séjour dans les vignes voisines des plus agréables.

  2


 

Si on trouve, aujourd’hui, des vins de qualité mondiale un peu partout au pays, c’est très largement grâce à une poignée de pionniers, qui ont décidé de se lancer dans la production de vins de chardonnay, de cabernet et de riesling en Ontario, au milieu des années 70. Ils ont donné lieu à une véritable révolution qui, depuis, s’est répandue dans tout le Canada.

Aujourd’hui, l’Ontario compte plus de 100 vignobles et produit quelque 56 millions de litres de vin, des blancs frais et gouleyants aux rouges structurés et complexes, bons pour plusieurs années de garde.

Les principales régions vinicoles ontariennes, le Niagara et Prince Edward County, ont bien compris tout l’intérêt que pouvait offrir ce secteur d’activité sur le plan touristique, et les bons hôtels et restaurants ont poussé autour de ces environnements à la fois dynamiques et bucoliques, que vous prendrez plaisir à parcourir. Et si jamais vous voulez pousser l’expérience plus loin, il existe même plusieurs domaines de qualité sur la rive nord du lac Érié, près de Windsor (Muscedere Vineyards, Colio, Pelee Island, etc.), qui laissent présager que le vin ontarien aura encore de belles surprises à livrer dans les années à venir.



 

Niagara
La région du Niagara – principale région viticole du Canada – ne rime plus seulement avec les chutes du même nom. Pourquoi? Parce que les rêveurs des années 70 y ont établi des dizaines de domaines souvent impressionnants et ambitieux, qu’on pense à Jackson-Triggs, Tawse Winery, Southbrook, Hidden Bench ou Hillebrand. Et même si la qualité reste un peu inégale dans la région, ceux qui émergent du lot n’épargnent aucun effort pour que leurs cuvées de luxe rivalisent avec les grands crus des meilleures régions du monde.

Sur le plan viticole, la région se divise essentiellement en deux grandes zones. D’abord, celle de Niagara-on-the-Lake. Plus près du lac Ontario, elle est située dans de grandes plaines plates et un peu plus chaudes que le reste de la région, où les cépages bordelais s’attirent la faveur des vignerons. Ensuite, il y a celle des «  benches », ces parties de l’escarpement du Niagara qui surplombent la plaine bordant le lac, un peu plus fraîches, mais aussi dotées de sols calcaires, qui façonnent souvent des vins plus complexes, en particulier pour le pinot noir et le riesling.

Quadrillée de sympathiques routes de campagne se croisant généralement à angle droit, la région est assez facile à naviguer, que ce soit pour trouver les vignobles ou pour se diriger vers la sympathique bourgade historique de Niagara-on-the-Lake ou vers les spectaculaires chutes, qui restent tout de même une des grandes attractions locales.



 

Ce qu’on boit là-bas

Un peu à cause de la vocation touristique de la région, le Niagara est resté généraliste, produisant un peu de tout pour tous. Au sommet de la pyramide se trouvent toutefois, sans contredit, le riesling, frais et minéral, et le chardonnay, dont de plus en plus de producteurs offrent des versions inspirées par la Bourgogne (avec succès).

En rouge, les résultats varient selon les millésimes : 2009, avec son temps frais, a favorisé les pinots noirs, tandis que la chaleur de 2010 a produit des rouges bordelais (merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon), qui devraient se garder longtemps.

Les domaines à visiter
Tawse Winery. Gagnant du titre de vignoble de l’année au Canada, deux années consécutives (2010 et 2011), cet impressionnant domaine est travaillé entièrement en culture biologique. Fondée par Moray Tawse, la maison offre des vins d’une qualité exceptionnelle, en particulier ses cuvées réserve de chardonnay et de pinot noir, qui jouent dans la cour des crus bourguignons, ainsi que ses rieslings racés et
précis.
3955, Cherry Avenue, Vineland, ON, 905 562-9500

Ravine Vineyard. La famille Harber, établie sur ces terres depuis 150 ans, a planté des vignes sur


 

unsite exceptionnel : l’ancien lit de la rivière Niagara.
Résultat : un sol exceptionnel et diversifié, qui livre de savoureux merlots, chardonnays et rieslings. Un excellent bistro offrant une cuisine française bien mitonnée en fait un arrêt doublement sympathique.
1366, York Road, St. Davids, ON, 905 262-8463

Vineland Estates Winery. Le riesling et le cabernet franc sont les deux passions de Brian Schmidt, grand patron du domaine. Côté riesling, le domaine possède un des plus vieux vignobles de la région, le St. Urban Vineyard, planté à la fin des années 70. Fait rare, la boutique offre de vieux millésimes pour moins de 30 $, un prix des plus raisonnables pour de vénérables bouteilles remontant parfois au début des années 90. Excellent restaurant mettant l’accent sur les produits locaux (ouvert le midi et le soir) et sympathique gîte touristique sur place.
3620, Moyer Road, Vineland, ON, 1 888 846-3526

Château des Charmes. Pionnière de la région, sur son domaine fondé en 1978, la famille Bosc continue à offrir des cuvées de qualité, en tirant notamment profit de vignes plus que trentenaires. Les pinots noirs offrent un très bon rapport qualité-prix, et la gamme très large de vins comporte bien des surprises, dont de l’aligoté et un vin de glace de savagnin, un cépage originaire du Jura, en France, que les Bosc sont seuls à cultiver au Canada.
1025, York Road, St. Davids, ON, 905 262-4219

Et aussi : Hidden Bench, Stratus, Southbrook, Thirty Bench, Lailey, Hillebrand, Malivoire, Flat Rock Cellars, Fielding Estate Winery, Coyote’s Run.



 

Où manger
Treadwell Farm to Table Cuisine. Il vaut la peine de se rendre à Port Dalhousie, un secteur de St. Catharines, et de sortir du contexte bucolique des fermes pour déguster l’excellente cuisine locale de cette table soignée et chic. Pas donné, mais les charcuteries (et la carte de vins locaux) valent à elles seules le détour.
61, Lakeport Road, Port Dalhousie, ON, 905 934-9797

Jordan House. La taverne du Jordan House (« Jo Ho », pour les intimes) est un rendez-vous des vignerons locaux, qui ont souvent plutôt envie d’une bière après une longue journée passée à faire du vin. Les plats du pub sont sympathiques et savoureux, l’atmosphère y est détendue. L’établissement offre aussi des chambres confortables à prix raisonnables pour la région (à partir de 129 $ en haute saison).
3751, Main Street, Jordan, ON, 905 562-9591 / 1 800 701-8074

Où dormir
The Inn on the Twenty. Associée au vignoble Cave Spring, cette auberge champêtre située en plein cœur du secteur des « benches », où se trouvent plusieurs des meilleurs vignobles de la région, offre une excellente table et un spa réputé, pour un séjour qui vous enlèvera peut-être l’envie d’en ressortir pour visiter la région.
3845, Main Street, Jordan, ON, 905 562-5336 / 1 800 701-8074

Vintage Hotels. Cette chaîne de petits hôtels de luxe possède quatre propriétés situées dans la bourgade historique de Niagara-on-the-Lake, toutes dotées d’un charme à l’ancienne et d’une grande qualité d’accueil. Le Prince of Wales vous situera en plein cœur de la principale rue marchande de la ville et à quelques minutes de voiture de grands domaines, comme Jackson-Triggs, Southbrook, Hillebrand et compagnie.
1 888 669-5566

Il existe aussi quantité de bed and breakfast sympathiques, au milieu des vignes ou dans les diverses bourgades de la région, comme le Grand Victorian, le Black Walnut Manor ou The House by the Side of the Road.



 

Prince Edward county
Il y a 15 ans, cette presqu’île située sur la rive nord du lac Ontario, un peu à l’ouest de Kingston, comptait à peine une poignée de vignes – celles d’un pionnier éclairé, Geoff Heinricks, qui travaille toujours des vignes en culture biologique dans le secteur. Quand Deborah Paskus, une vigneronne devenue légendaire pour ses chardonnays haut de gamme dans le Niagara, a aussi décidé d’y planter des vignes, d’autres ont saisi tout le potentiel de la région et ont choisi de s’y installer à leur tour. Résultat : la plus jeune région viticole ontarienne compte maintenant une trentaine de maisons, dont certaines se sont déjà fait remarquer à l’étranger.

Pittoresque, longtemps consacrée aux cultures maraîchères et aux conserveries, la région a connu une véritable renaissance avec le développement du vignoble – et de tout un volet alimentaire local, qui a suivi depuis. Entre le réputé parc Sandbanks, dont les plages bordées de dunes impressionnantes sont une des grandes attractions de la région, les villages loyalistes au charme suranné et les paysages où se succèdent de petites collines offrant des perspectives exceptionnelles, Prince Edward County ne manque pas de ressources pour rendre la visite agréable à tous points de vue.



 

Ce qu’on boit là-bas
Le climat frais, les terres argileuses et le sous-sol calcaire de la région ont rapidement évoqué la Bourgogne dans l’esprit des premiers à y avoir planté des vignes. C’est donc tout naturellement qu’ils ont d’abord et avant tout opté pour les cépages bourguignons : le chardonnay et le pinot noir. Le premier est bon dans la plupart des maisons de la région (et parfois excellent), tandis que le second atteint des sommets véritablement renversants dans les domaines qui y mettent l’effort et les moyens.

De jolies curiosités sont aussi à goûter ici et là (dont les cépages baco noir, chenin blanc, riesling et cabernet franc), même si l’âme de Prince Edward County se concentre dans les chardonnays et les pinots noirs.



 

Les domaines à visiter
Norman Hardie. Sommelier torontois réputé, Norman Hardie (que tout le monde appelle simplement « Norm ») a fait ses classes en Bourgogne et en Nouvelle-Zélande avant de construire son chai très moderne – et très couru – dans la partie ouest de Prince Edward County, où il produit des cuvées pleines de caractère.
1152, Greer Road, Hillier, ON, 613 399-5297

The Old Third. Tout petit domaine planté à très haute densité, comme les vieux vignobles bourguignons (le fait de planter les vignes plus rapprochées accentue l’expression du terroir), et géré avec un soin maniaque par ses propriétaires, Jens Korberg et Bruno François, la maison se distingue par son pinot noir, d’une finesse exceptionnelle.
251, Closson Road, Hillier, ON, 613 399-2554

Closson Chase. Le domaine où travaille Deborah Paskus est une des maisons fondatrices de Prince Edward County. Ses cuvées de chardonnay, véritables références en Ontario, ont déjà été comparées à de grands crus de Bourgogne par la réputée critique britannique Jancis Robinson.
629, Closson Road, Hillier, ON, 613 399-1418 / 1 888 201-2300

Et aussi : Sandbanks Estate Winery, Exultet Estates, Rosehall Run, Stanners Vineyard, Keint-He, By Chadsey’s Cairns, Karlo Estates.



 

Où manger
Blumen Garden Bistro. Excellent bistro tenu par un chef suisse et son épouse canadienne, doté d’une cuisine savoureuse et inventive (on ferait des bassesses pour leurs gnocchis aux lapin braisé, bacon et champignons). Jardin agréable, service attentif.
647, Highway 49, Picton, ON, 613 476-6841

East & Main Bistro. Accueillant, confortable, doté d’une belle carte de vins de la région (dont plusieurs au verre), ce restaurant de la petite bourgade de Wellington, située près de la plus grande concentration de vignobles, offre aussi des sandwiches et d’autres victuailles à emporter pour les pique-niques improvisés.
270, Main Street, Wellington, ON, 613 399-5420

Buddha Dog. Pour une bouchée rapide qui sort de l’ordinaire, ces hot-dogs de luxe, faits d’ingrédients locaux et rehaussés de condiments originaux et savoureux, sont le prétexte parfait à un arrêt en plein cœur de Picton, la principale ville de Prince Edward County.
172, Main Street, Picton, ON, 613 476-3814

Où dormir
Angéline’s Inn. Installé dans une superbe maison historique en brique comme on en trouve encore plusieurs dans les villages du « County », Angéline’s Inn offre aussi des chambres dans un édifice attenant, en plus d’un bon restaurant.
433, Main Street (Hwy. 33), Bloomfield, ON, 613 393-3301 / 1 877 391-3301

Merrill Inn. Situé à quelques pas de la rue principale de Picton, ce vaste manoir historique présente une atmosphère victorienne élégante, avec des chambres confortables et une des meilleures tables de la région, où le chef Michael Sullivan offre une cuisine du marché haut de gamme et une solide carte de vins.
343, Main Street East, Picton, ON, 613 476-7451 / 1 866 567-5969

Impossible d'ajouter des commentaires.