Voyages et escapades

Estrie et Montérégie : balade dans les vignobles

Vous voulez découvrir le panorama du vin québécois dans un cadre enchanteur? C’est probablement dans cette région que vous côtoierez la plus grande diversité de cépages, de méthodes de cultures et de vinification – et visiterez le plus grand nombre de domaines reconnus.


 

L’expansion de l’industrie du vin au Québec n’est pas étrangère au grain de folie semé en Estrie, il y a plus de 30 ans. C’est à cette période que Christian Barthomeuf, du Clos Saragnat (également inventeur du cidre de glace), plantait avec quelques autres rêveurs, dont l’actuel grand patron de L’Orpailleur, Charles-Henri de Coussergues, les premières vignes sur ce qui allait devenir des domaines de renom.

Sur ces terres situées au sud et à l’est de Montréal, le panorama des vins est aujourd’hui extrêmement varié : on y trouve des blancs et des rosés, mais aussi des mousseux, des mistelles et des cuvées réserve ambitieuses et bien boisées. Certains domaines se distinguent en outre par leurs vins de glace, comme le Vignoble Chapelle Ste Agnès et le Vignoble du Marathonien.

Côté cépages, plusieurs producteurs ne jurent que par les hybrides, comme le frontenac et le sainte-croix, tandis que d’autres réussissent de jolies choses à partir de cépages européens, tels que le chardonnay, le pinot noir ou le riesling. C’est sans compter qu’un grand nombre produisent aussi des cidres et des petits fruits, vendus en tandem avec le vin.

Cette diversité ressemble un peu à de l’éparpillement, c’est vrai. Mais il faut voir le bon côté des choses : la tournée des vignobles, entre leurs coteaux sillonnés de routes tranquilles, est pleine de surprises et donne le loisir à chacun de trouver un vin à son goût.

Au nord et à l’ouest de la région
Ceci dit, il ne faudrait pas oublier de regarder au nord et même à l’ouest de cette région fertile. Plusieurs maisons profitent de microclimats où la chaleur est au rendez-vous.

Au Vignoble Carone, à Lanoraie, par exemple, le fondateur démontre, médailles à l’appui, que le Québec peut produire des vins rouges de qualité. À Mirabel, le Vignoble des Négondos est un pionnier de la viticulture biologique au Québec, depuis près de 20 ans, avec des vins comme l’Opalinois, un joli blanc de cépage seyval.

À Saint-Eustache, non loin de l’influence bénéfique du lac des Deux-Montagnes, le Vignoble Rivière du Chêne s’est fait connaître avec des vins bien travaillés, comme la Cuvée William, en rouge et en blanc.

Enfin, le Vignoble des Météores, situé dans la région de la Petite-Nation, fait de plus en plus parler de lui grâce à un site exceptionnel aussi bien que ses cuvées aux noms mythologiques, cultivées en biodynamie.



 

Les domaines à visiter
Estrie
L’Orpailleur
Mené par le bouillant Charles-Henri de Coussergues, aussi président de l’Association des vignerons du Québec, ce domaine vétéran, baptisé par Gilles Vigneault, offre une gamme de vins intéressante, du blanc simple et agréable à une excellente cuvée spéciale, La Part des Anges. Visites guidées instructives.
1086, rue Bruce (route 202), Dunham, 450 295-2763

Les Côtes d’Ardoise
Repris en 2010 par quatre associés, le domaine continue d’offrir une très large gamme de produits, dont le Riesling et le Seyval Carte d’Or. Un jardin de sculptures est installé sur les lieux durant l’été et l’automne.
879, rue Bruce (route 202), Dunham, 450 295-2020

Vignoble Les Pervenches
Depuis une dizaine d’années, Michael Marler et Véronique Hupin dirigent ce vignoble mené en biodynamie (une méthode intensive de la viticulture biologique) où l’on trouve notamment plusieurs milliers de vignes de chardonnay. Ses cuvées, comprenant des rouges comme le Solinou, un vrai beau vin de soif, sont offertes dans les meilleurs restos du Québec. Mais il vaut la peine d’aller sur place découvrir ses petites cuvées produites en quantités limitées, dont du mousseux.
150, chemin Boulais, Farnham, 450 293-8311

Domaine Les Brome
Léon Courville, ancien président de banque, a investi beaucoup d’argent dans ce domaine afin de repousser les limites de la viticulture au Québec. Les résultats sont convaincants, notamment avec une excellente cuvée de vidal, un riesling étonnant et deux cuvées de rosé qui ont de la personnalité. La grande salle de dégustation, à la fois chic et rustique, est accueillante, et on peut déguster un verre de vin sur la terrasse surplombant le lac Brome.
285, chemin Brome, Lac-Brome, 450 242-2665

Val Caudalies
En 2005, trois jeunes associés futés ont repris un verger et y ont planté quelque 20 000 vignes, principalement du vidal, dont ils tirent un excellent vin demi-sec. La dégustation se fait dans une très belle grange, sur un site enchanteur où l’on peut aussi cueillir pommes et raisins de table.
4921, rue Principale, Dunham, 450 295-2333



 

Montérégie
Vignoble du Marathonien
Discrètement, sans prétention, Line et Jean Joly ont fait de leur domaine de Havelock, tout près de la frontière américaine, l’un des meilleurs au Québec. Leur blanc de seyval est toujours aromatique et réjouissant, et leur vin de glace demeure parmi les meilleurs au pays. Une visite qui vaut le détour.
318, route 202, Havelock, 450 826-0522

Domaine St-Jacques
Grâce à un travail sans concession, Yvan Quirion a créé un vignoble d’exception, à Saint-Jacques-le-Mineur. Il cherche constamment à améliorer son vignoble en y plantant les cépages les mieux adaptés à l’endroit. Toutes les cuvées sont très bonnes, voire excellentes, en blanc, en rosé et en rouge. Servez un de ses rouges à vos invités, sans leur dire d’où il vient, et leurs préjugés à l’égard du vin québécois disparaîtront d’un coup.
615, boulevard Édouard VII, Saint-Jacques-le-Mineur, 450 346-1620

Coteau St-Paul
Jean-Guy Gosselin a fait de son domaine un lieu d’expérimentation constante pour la culture du raisin (de table et pour le vin) et des petits fruits (il a même une variété de kiwis!). Au chai, il travaille de la même façon en cherchant à exprimer la personnalité des cépages qu’il vinifie séparément. Les résultats varient beaucoup, mais on distinguera en particulier un vin fortifié rosé, fait de frontenac gris, et un bon rouge, souple et savoureux, fait du cépage marquette. Sa mistelle de cerise est un péché mignon.
1595, rue Principale Est, Saint-Paul-d’Abbotsford, 450 379-5069

Et aussi : Domaine du Ridge, Vignoble Gagliano, Vignoble Chapelle Ste Agnès, Clos Saragnat, Vignoble La Mission, Vignoble Les Petits Cailloux, Domaine de Lavoie, Les Artisans du Terroir.



 

Où manger
Côte des Limousins
À sa table champêtre, cette ferme autrefois vouée à l’élevage de bovins limousins (d’où le nom) sert les viandes provenant de ses porcs, agneaux, lapins et canards, ainsi que les vins du domaine, produits en petites quantités et offerts exclusivement sur place.
1980, boulevard David-Bouchard, Roxton Pond, 450 361-8465

La Rabouillère
Non loin des vignobles du mont Yamaska, cette ferme exceptionnelle offre ses productions de viandes et de légumes des plus variées à sa table champêtre – avec des boissons produites localement en accompagnement. Il y a même un loft charmant à louer si on veut y passer la nuit.
1073, rang de l’Égypte, Saint-Valérien-de-Milton, 450 793-4998

Manoir Hovey
Même s’il est situé à bonne distance de la plupart des vignobles de la région, les kilomètres de plus valent le coup pour déguster la cuisine de haut vol et profiter du grand confort de cet établissement membre de la chaîne Relais & Châteaux, perché sur la rive ouest du lac Massawippi.
575, rue Hovey, North Hatley, 819 842-2421 / 1 800 661-2421



 

Où dormir
Auberge et Spa West Brome
Pour vous remettre d’une « dure » journée à déguster les vins, vous pourrez prévoir un passage au spa dans cette auberge luxueuse et bien située, qui offre aussi une cuisine distinguée et moderne, et une carte des vins qui fait la part belle aux cuvées locales.
128, route 139, West Brome, 450 266-7552 / 1 888 902-7663

Manoir Rouville-Campbell

Cet ensemble hôtelier de charme situé sur les rives du Richelieu, dont le cœur est un magnifique manoir Tudor historique, a l’avantage d’être aussi bien à portée des vignobles de l’Estrie que de la Montérégie. En prime, un pub et un restaurant gastronomique sont au rendez-vous.
125, chemin des Patriotes Sud, Mont-Saint-Hilaire, 450 446-6060 /1 866 250-6060

Domaine Bresee
On appelle ça une offre diversifiée. En plus des vins, la famille Bresee propose sur place de la viande de charolais (une race bovine reconnue pour la qualité de sa chair), produite sans hormones ni antibiotiques, et loue un chalet accueillant au bord d’un petit lac où l’on pourrait, pourquoi pas, se préparer un repas typiquement local.
303, rue Draper Hill, Sutton, 450 538-3303