Culture

Ariane Moffatt: ensemble, c'est tout

Sa chanson Debout tourne à plein régime dans les chaumières depuis le début de la crise de la COVID-19. L’autrice-compositrice-interprète Ariane Moffatt le réalise plus que jamais: l’art a le pouvoir de nous rapprocher les uns des autres.

Elle me téléphone 15 minutes plus tôt que prévu, anticipant la fin de la sieste de son plus jeune. «Je m’excuse, je voulais qu’on puisse se parler sans que mon attention soit détournée.» Pas de souci!

L’artiste est comme nous tous – au moment où j’écris ces lignes. Confinée dans son chalet des Cantons-de-l’Est, elle s’occupe à temps plein de ses trois enfants, des jumeaux de six ans et un petit garçon de deux ans, pendant que sa conjointe, Florence, psychologue au CHU Sainte-Justine, se bat au front.

«J’envisageais avec angoisse le confinement. Ça exige beaucoup d’organisation! Mes enfants sont bons. Ils développent leur autonomie, alors que j’ai souvent des entrevues à faire.»

L’artiste a fait paraître fin avril l’album SOMMM, fruit de sa collaboration avec le réalisateur Étienne Dupuis-Cloutier. Alors que les boîtes de production annonçaient des reports de lancement à la chaîne, Ariane et ses collaborateurs ont réfléchi avant de prendre la décision de sortir le disque en pleine pandémie. Le résultat, huit chansons pop irrésistibles et entraînantes – dont sept en collaboration avec des artistes de la relève –, allégera le fardeau de la distanciation sociale tout au long de l’été.

Ariane Moffatt et Étienne Dupuis Cloutier ont créé un album à la pop rafraîchissante. (Photo: Alex Blouin et Jodi Heartz)

«La musique est une véritable bouffée d’air frais pour beaucoup de gens en ce moment. Comme le projet était collectif, je trouvais qu’il représentait bien la solidarité, l’importance de pouvoir compter sur les autres en cette période trouble. C’est une manière de dire qu’on continue, qu’on garde espoir, même si on ne sait pas ce qui nous attend de l’autre côté.»

La chanson Debout, qu’elle a enregistrée dans une version plus feutrée pour les besoins d’une publicité, a conquis le Québec tout entier. «Je n’ai jamais eu autant de commentaires positifs sur un projet. Ça me fait du bien de sentir que je peux être au service des cœurs, alors que je suis très impuissante à la maison.»

Ariane espère que cette crise rappellera aux gens la valeur de l’art. «C’est facile en ce moment de vouloir être près du public, de faire des Facebook Live qui sonnent mal, d’accepter des petits cachets de rien pour des performances. C’est le fun de démocratiser l’accès à la musique. Mais il ne faut pas oublier nos batailles face aux GAFA [géants du Web] et à ceux qui récoltent les fruits du contenu que nous créons.»

En attendant que la tempête se calme, elle se concentre sur le présent. D’ailleurs, son petit Georges, qui vient tout juste de se réveiller de sa sieste, la réclame. La vie l’appelle…

 

SOMMM, premier album du duo formé d’Ariane Moffatt et d’Étienne Dupuis-Cloutier, est offert chez les disquaires et sur les plateformes d’écoute en continu.