Culture

Francine Vandelac : une superbe exposition de ses vêtements en tricot

Les créations en tricot de l’une des pionnières de la mode québécoise, Francine Vandelac, sont en ce moment exposés au Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny. À découvrir ou redécouvrir.

On connaît peu le travail artistique de Francine Vandelac. Et pourtant cette designer de mode a marqué les années 1960 et 1970 avec ses créations novatrices en tricot. Heureusement, le Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny, la sort de l’ombre avec l’exposition Tricot serré : parcours d’une vie entremaillée, qui lui est consacrée.

« Francine Vandelac a redonné ses lettres de noblesse au tricot, qui était surtout associé à l’économie domestique au Québec. De ce matériau folklorique, elle a conçu de splendides robes, des vestes et même des maillots de bain », souligne Philippe Denis, commissaire de l’expo et chercheur en patrimoine de la mode.

À l’Expo 67, elle se fait remarquer avec des créations modernes où les mailles se libèrent du carcan de la ceinture fléchée. Quelques années plus tard, à 27 ans, Francine Vandelac devient la première Canadienne, tous genres confondus, à exposer ses collections dans la vitrine du Bonwit Teller & Co, magasin de vêtements réputé de la célèbre 5th Avenue, à New York. C’était en 1973.

Cette pionnière de la mode québécoise a préféré tout faire elle-même. Refusant de dépendre d’un manufacturier, comme le faisaient la plupart des designers de cette époque, elle conçoit et commercialise elle-même robes de mariées, pulls, manteaux, blouses, jupes, etc. Profondément attachée au Québec, elle rend hommage à ses paysages et à la rigueur de son climat dans ses créations. « L’exposition présentera notamment l’une de ses collections, inspirée par la région de Kamouraska, sa neige et ses grands froids », précise Philippe Denis.

À noter qu’on pourra voir dans cette exposition des couvertures de Châtelaine des années 1970, qui mettent en valeur le magnifique travail de cette artiste hors normes.

À partir des années 1990, Francine Vandelac s’est concentrée sur l’art textile visuel. Elle a aussi créé des collections de bijoux et d’accessoires en textile recyclé jusqu’en 2014. Elle est plus discrète depuis, mais fabrique encore des vêtements et accessoires sur demande, pour ses proches notamment. 

 

Francine Vandelac. Tricoté serré : parcours d’une vie entremaillée, jusqu’au 12 février 2023, au Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny. Du mardi au vendredi : 13 h à 17 h et les samedi et dimanche : 10 h à 17 h.

 

À lire aussi : 
La fureur de ce que je pense, le spectacle hommage à Nelly Arcan

 

Restons connectées

Recevez chaque jour de la semaine des contenus utiles et pertinents : des recettes délicieuses, des articles astucieux portant sur la vie pratique, des reportages fouillés sur les enjeux qui touchent les femmes. Le tout livré dans votre boîte courriel à la première heure !