Décoration

Couleur : mode d'emploi

Après des années de beige et de blanc dans nos intérieurs, on a soif d’éclat!

Le fuchsia crée illico une ambiance énergique et girly.


 
Le fuchsia crée illico une ambiance énergique et girly.

Le fuchsia crée illico une ambiance énergique
et girly.

Josette Buisson*, spécialiste des ten­dances dans le domaine de la peinture, nous indique comment procéder à un tel changement et faire des choix avec lesquels il fait bon vivre.

Comment intégrer la couleur?
Un seul mur de couleur vive et l’ambiance d’une pièce se transforme, elle devient dynamique et vibrante. Il faut cependant faire un rappel de cette nouvelle couleur avec quelques objets. Sinon, le mur contrastant aura l’air d’être là accidentellement et le résultat sera peu harmonieux.

Sur quelle base choisir une teinte?
Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises couleurs. On aime ou non certaines d’entre elles, de la même manière qu’il y a des gens qui apprécient les mets épicés et d’autres, non. Il faut toutefois prendre en compte le mobilier et les accessoires existants pour s’assurer d’un mariage réussi. Également, on doit évaluer la couleur sous la lumière dont jouit la pièce au moment où l’on y vit.

Y a-t-il d’autres règles à suivre?
Comme avec le maquillage, on attire l’attention sur les éléments intéressants de la pièce grâce aux couleurs claires ou contrastées et on fait disparaître ceux qui le sont moins en les harmonisant à la teinte dominante. Une erreur fré­quente est de peindre en blanc le dessous de l’escalier, ce qui attire l’œil. Mieux vaut le peindre de la couleur des murs, pour le faire oublier.

* Josette Buisson est directrice artistique de Peinture Laurentide et consultante en matière de tendances.

Ouste les tons pastel! Pourquoi pas une teinte acidulée pour une chambre d’enfant stimulante?

Ouste les tons pastel! Pourquoi pas une
teinte acidulée pour une chambre d’enfant
stimulante?

Quel conseil donnez-vous à ceux qui ont peur de se tromper?
C’est normal de faire des essais et erreurs, même les designers commettent des fautes. Et puis, si on doit repeindre un mur, ce n’est pas la fin du monde, c’est l’affaire d’un après-midi! Cela dit, commencez par placer un objet de la couleur désirée dans le décor – un jeté sur le lit, par exemple –, et évaluez son effet. Vous avez choisi une teinte hardie? Donnez-vous au moins une semaine pour que votre œil s’y habitue. La crainte des couleurs est souvent liée à celle d’être jugée. Mais je sais par expérience que le risque est récompensé. Lorsque les gens osent, ils ne le regrettent pas! Leur audace les rend heureux, fiers, en plus d’insuffler de la jeunesse à la maison. On n’entend pas souvent : « J’ai tout repeint en beige, il faudrait que tu voies ça! »

Comment choisir la bonne teinte sur un nuancier?
Pour les couleurs vives, c’est préférable d’y aller à fond, sans demi-mesure. Dans le cas des teintes pâles, il faut tenir compte de la nuance sous-jacente (par exemple, une nuance de gris dans du bleu ou de vert dans du jaune), qui aura aussi une incidence sur l’environnement. Bien l’évaluer sous l’éclairage de la pièce, en plaçant un échantillon sur le mur ou le plafond à peindre. On peut aussi réaliser un croquis pour juger de l’effet d’ensemble.

Pourtant, 80 % des achats de peinture se font dans la gamme des blancs, qui, selon certains, engendrerait une atmosphère sereine.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est difficile de vivre dans une maison blanche, car ce sont alors les meubles et les objets qui dominent. Le blanc exige un univers esthétique net et bien léché. Autrement, il peut se dégager une impression de fouillis.

Trucs et tendances

Quelques filons pour un plongeon réussi!

• En 2011, place aux teintes ludiques, comme le vert « John Deere », le bleu ciel intense et l’orangé.

• LA couleur actuelle, selon Josette Buisson : le rose géranium.

• Les petites pièces, comme la salle d’eau, sont tout indiquées pour expérimenter. Un brin de folie fera un peu oublier leur vocation purement pratique!

• Les pièces baignées de lumière permettent toutes les audaces. Elles rendent les couleurs avec plus d’acuité. Dans les pièces orientées au nord, plus sombres, optez pour des teintes pleines de luminosité, de chaleur, comme les jaunes, ou encore celles qui ont un bon pourcentage de blanc.

• Pas besoin de chercher le match parfait entre, disons, une peinture violette et le violet d’une étoffe. Les couleurs ne sont pas tyranniques, elles vont s’amalgamer.

• Pour vous aider à choisir, regardez des magazines et les photos d’intérieurs que proposent les fabricants de peinture. Collectionnez celles dans lesquelles vous vous reconnaissez naturellement, et notez les couleurs qui reviennent.