Blogue de la rédac

Skins : à voir absolument

Skins, la série britannique qui a fait fureur et scandale

Skins2 skins1

Vous avez probablement entendu parler de Skins, cette série-télé britannique, qui a fait fureur et scandale en Angleterre il y a quelques années. Skins (peaux, en français, mais ne cherchez pas le rapport) suit le quotidien d’un groupe d’adolescents d’aujourd’hui qui glandent, boivent, baisent, envoient promener leurs parents dépassés et parfois font leurs devoirs de math ou de philo, tous prisonniers d’une ville grise du sud de Londres, Bristol. Chaque épisode suit un des jeunes de la bande, une idée fantastique qui donne le temps de mettre de la chair sous ces «skins» parfois acnéiques d’ados. Car les acteurs – tous inconnus à l’époque de la première diffusion, à l’hiver 2007 – ont à peu près l’âge de leur personnage. Qui plus est, les auteurs de Skins n’étaient pas très loin de cet âge ingrat – d’où le parfum d’authenticité qui se dégage de la télésérie.

(N.B. Skins a lancé la carrière de quelques-uns de ses acteurs, notamment Dev Patel (héros du film Slumdog Millionnaire) et Nicholas Hoult (vu dans A Single Man, le film du designer Tom Ford, qui l’a aussi choisi pour la campagne publicitaire de ses lunettes). Skins a aussi été adapté par la chaîne télé américaine MTV, qui a édulcoré le tout… et qui a été pourtant retirée des ondes suite aux pressions d’associations de parents outrés.)

Parmi les ados avec qui nous faisons connaissance, il y a Cassie, l’anorexique attachante souvent dans les vapes; Sid, le bon gars à lunettes et tuque vissée sur la tête, toujours vierge malgré lui; Tony, son meilleur ami, le mec parfait, beau, brillant, mais aussi égoïste et machiavélique ; Michelle, sa copine, une bombe sexuelle… En fait, Skins, c’est une drogue, légale, bien sûr : j’ai dévoré la première saison (9 épisodes), qui vient tout juste de sortir en DVD (traduction made in France parfois pénible, avec argot parisien) et je suis en manque. Ne me cherchez plus dans les prochains jours : je commence le visionnement de la saison 2 de Skins.