Culture

Les meilleures séries télé à regarder sans modération

La COVID-19 nous prive de voyages à l’étranger? Qu’à cela ne tienne. Nous vous proposons ces excellentes séries télé dont l’action se déroule en territoire plus ou moins connu. Dépaysement garanti.

Photo: Netflix

Giri Haji (Japon, Grande-Bretagne)

C’est une véritable immersion dans l’univers des Yakuzas – comme on appelle les membres du crime organisé japonais – que propose cette série. Lorsque l’inspecteur japonais Kenzo Mori doit se rendre à Londres pour sauver son frère, un Yakuza, il met non seulement sa propre vie en péril, mais aussi ses certitudes et sa loyauté aux services secrets japonais. Attaché aux traditions de son pays, il sera confronté à la vie occidentale, beaucoup moins codifiée et rigide que ce à quoi il est habitué. Enlevant à souhait. Netflix

Photo: Amazon

Fleabag (Grande-Bretagne)

En tout juste deux saisons, Fleabag est devenu une véritable sensation, remportant coup sur coup le prix de la meilleure comédie aux Golden Globes et aux Emmy Awards. Créée par Phoebe Waller-Bridge, qui interprète également le rôle-titre, la série met en scène une trentenaire ruinée et en deuil qui tente de recoller les morceaux de sa vie. Avec son approche décalée de la mise en scène, son humour mordant, ses performances mémorables (mention spéciale à Olivia Colman!) et son féminisme banalisé, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un véritable classique. Amazon Prime

 

Photo: ABC

Please Like Me (Australie)

Autofiction créée par l’humoriste gai Josh Thomas, Please Like Me raconte l’histoire de Josh, jeune adulte plutôt irresponsable, pris entre une mère suicidaire, un père envahissant et ambitieux, et des colocs sans grande ambition. Dans un humour grinçant, souvent décapant, cette série australienne séduit par les messages de tolérance et de respect qu’elle propose sur l’homosexualité, le féminisme et la santé mentale, notamment. Netflix

Photo: Crave-HBO

Run (États-Unis)

Une femme reçoit un texto qui va chambouler sa vie. Il y est écrit: «RUN». Que fera la protagoniste? Elle répondra «RUN» à son tour et sautera dans le premier avion, puis dans un train où elle retrouvera un homme qu’elle a jadis aimé. Comédie romantique? Plus que cela. À la fois remplie d’humour, de suspense et de rebondissements, cette série est créée par Vicky Jones, qui a collaboré au succès de la série Fleabag. Crave-HBO

Photo: Anika Molnar / Netflix

Unorthodox (États-Unis, Allemagne)

Esty Shapiro, jeune mariée juive de 19 ans vivant dans le vase clos d’une communauté hassidique de Brooklyn, quitte mari et pays pour s’enfuir à Berlin. Dans la capitale multiculturelle émancipée, elle veut reprendre le contrôle de son existence et s’adonner à sa passion jusqu’alors interdite: la musique. L’époux, pressé par la famille, fait tout pour la retrouver… Tournée principalement en yiddish, la série est tirée d’une histoire vraie. Frêle comme un oisillon, l’actrice principale, l’Israélienne Shira Haas, est bouleversante tant par la force de son jeu que par la résilience de son personnage. Netflix

Photo: Netflix

À glacer le sang (Islande)

Les meurtres s’accumulent à Reykjavik, capitale de l’Islande. A-t-on affaire à un tueur en série? Un enquêteur qui vit en Norvège rentrera dans son pays d’origine pour prêter main forte à une policière du coin. Les deux mèneront une poursuite effrénée pour stopper l’assassin. Ce dernier semble vouloir faire taire des hommes qui auraient tous travaillé dans un centre d’accueil pour jeunes. Au-delà du thriller, on savoure les images – les volcans et les grandes étendues glacées – de ce pays si télégénique. Netflix

Photo: Jocelyn Michel / Radio-Canada

C’est comme ça que je t’aime (Québec)

Sainte-Foy, banlieue dortoir de Québec, années 1970. Deux couples en fin de parcours retrouvent la flamme lorsque la femme de l’un d’eux se découvre une passion pour le meurtre, entraînant dans sa folie son mari et leur couple d’amis. Cette prémisse improbable donne l’une des meilleures séries de la télé québécoise des dernières années. Écrite par François Létourneau et réalisée par Jean-François Rivard, C’est comme ça que je t’aime s’appuie sur un scénario délirant à souhait. Chapeau aux quatre comédiens principaux, Marilyn Castonguay, François Létourneau, Karine Gonthier-Hyndman et Patrice Robitaille, et mention spéciale à René-Richard Cyr et son Speedo, et à Sophie Desmarais, en lesbienne politique marxiste. Un must, évidemment. Tou.tv Extra

Photo: Netflix

La Casa de Papel (Espagne)

La quatrième saison de ce thriller haletant a été lancée au début d’avril. Série espagnole culte, qui a fait un tabac sur la planète entière, La Casa de Papel (saison 4) raconte la descente aux enfers d’une bande de braqueurs éclectiques – et vachement téméraires – qui a investi la Banque nationale d’Espagne pour s’emparer des réserves d’or. La série est si bien écrite, interprétée et réalisée que toutes les autres séries du genre ont des marches à monter pour la rejoindre. Un must télévisuel. Netflix

Photo: Télé-Québec

M’entends-tu? (Hochelaga-Maisonneuve, Montréal)

Créées par Florence Longpré, les deux saisons de M’entends-tu ? s’attardent à l’existence de Carolanne, Ada et Fabiola, trois jeunes femmes issues d’un quartier pauvre de Montréal. Plongée dans une misère sans nom, elles trouvent chacune à leur façon un peu de bonheur dans la compagnie l’une de l’autre. Rarement la télé québécoise aura-t-elle mis en scène avec une telle franchise la vie des gens les moins fortunés de notre société. Série coup de poing, à voir sans hésiter. Télé-Québec, Illico, Tou.tv

Photo: Nick Wall / BBC America

Killing Eve (Grande-Bretagne)

Eve Polastri travaille pour le MI-5 au service de protection. Elle aspire toutefois à mieux: devenir espionne. Dès que l’occasion lui en sera offerte, elle jettera son dévolu sur Villanelle, une tueuse redoutable, accro au luxe que les revenus tirés de ses assassinats lui procurent. Ces deux femmes féroces, obsédées l’une par l’autre, s’affronteront dans un jeu épique de chat et de souris. Les deux premières saisons ont été couvertes de prix, tant aux États-Unis qu’en Angleterre. La troisième saison débute à la fin avril. Club Illico

Photo: Kevin Estrada / Netflix

Gentefield (États-Unis)

Ana, Erik et Chris Morales, trois Américains d’origine mexicaine, luttent pour garder le petit restaurant de tacos de leur grand-père à flot. Situé dans le quartier de Boyle Heights, à Los Angeles, Gentefied témoigne des conséquences de l’embourgeoisement d’un quartier sur les communautés défavorisées et immigrantes. À travers un large éventail d’expériences humaines divertissantes et émouvantes, la série interroge, avec humour, les tensions qui persistent entre l’innovation et la tradition, entre l’ambition personnelle et celle d’une communauté. Netflix

Photo: Netflix

Sex Education (Grande-Bretagne)

Comédie britannique, Sex Education s’articule autour d’Otis, un ado qui vit avec sa mère sexologue (excellente Gillian Anderson). Sexuellement refoulé, timoré, incapable même de se masturber, il se laisse convaincre par sa collègue de classe Maeve d’offrir en cachette des thérapies sexuelles privées aux élèves de son école secondaire. Appuyé sur un scénario béton, serti de dialogues savoureux et de personnages attachants, Sex Education dresse un portrait amusant de l’adolescence, telle qu’elle se vit actuellement, ouverte et sans tabous. Du moins dans certains milieux… Netflix

Photo: Showtime

The Loudest Voice (États-Unis)

Roger Ailes est l’homme d’affaires grossier, impitoyable, misogyne, manipulateur, dictatorial, qui a bâti Fox News. La chaîne d’informations américaine, qui joue sur le sensationnalisme, le patriotisme et la démagogie, soutient aveuglément le Parti républicain. On se frotte les mains quand on voit Ailes tomber en disgrâce, accusé de harcèlement sexuel par des présentatrices de bulletins de nouvelles. Dans le rôle principal, l’épatant Russell Crowe, méconnaissable. Netflix

 

Photo: Erica Parise / Netflix

Atypique (États-Unis)

Sam, un ado avec un trouble du spectre de l’autisme, veut avoir une copine. Le quotidien de sa famille en sera chamboulé. Sa mère le surprotège, son père le conseille de son mieux et sa soeur veut s’émanciper elle aussi. Cocasse et émouvant. Netflix

Photo: AMC

Turn (États-Unis)

Turn est l’histoire d’un fermier de la Nouvelle-Angleterre à l’époque de la Révolution américaine. Il se trouve, malgré lui, à devenir un des meilleurs espions de George Washington. Les quatre saisons s’inspirent de la vie de personnages historiques. À regarder pour voyager dans le temps et pour apprendre un peu d’histoire, mais surtout pour haïr le très détestable Capitaine Simcoe. AMC

Photo: Netflix

Ragnarök (Danemark, Norvège)

Destinée aux adolescents, cette série est tout de même divertissante pour les adultes qui apprécient le genre fantastique. Elle raconte l’histoire d’un ado un peu geek qui déménage à Ragnarök, un village au nord de la Norvège. Une famille toute puissante, propriétaire de l’usine qui pollue l’environnement, règne sur le village. D’où vient leur pouvoir? À regarder pour les paysages à couper le souffle et le combat éternel entre les dieux et les géants. Netflix