Générale

La salace de la semaine

Dans chaque président, il y a un homme qui est en état d’alerte maximale.

Photo: Jason Reed (Reuters)

À la une du Devoir de ce matin, accompagnée de cette légende (le mot « torve » est employé, une rareté!):

La marche est haute vers le sommet du monde et le chemin, semé d’embûches de toutes sortes. C’est sous l’œil torve et l’attention enjouée de deux très importants présidents, l’un français, l’autre américain, que la jeune déléguée brésilienne du Sommet junior a rejoint celui de son pays, le président Lula da Silva, sur le podium, tout à gauche. Une soixantaine de garçons et filles des pays membres du Groupe des huit, mais aussi de la Chine, de l’Égypte, de l’Inde, du Mexique, de l’Afrique du Sud et du Brésil ont commencé à se réunir à Rome. Ils présentaient hier aux dirigeants du G8 leurs propositions sur les droits de l’enfant et sur les changements climatiques.

Heureusement, sur le site de Libération (z’irez voir le diaporama sur le G8), j’ai eu la preuve que TOUS les présidents se chauffent du même bois d’allumage (avec un tas de promesses sur les GES).

Photo: Libération

Tous? Presque. Et qu’est-ce qu’il fait Harper, hein?