Générale

Sincèrement

Hier soir, 23h10, le téléphone sonne.

– Allô. C’est F.

– …

– Tu vas bien?

(Mon homéo, je le replace dans la brume du pré-sommeil. Il fait du temps sup le dimanche soir, rappelle ses patient amochés.)

– Mal de tête violent lobe frontal droit, début de bronchite, pas d’appétit. J’ai essayé Kalibic, Ignatia, même Aurum… Desperate case.

(On dirait un langage d’initiés et ce l’est. Il me pose plein de questions sur l’échelle Richter du moral, la couleur de ma soif, la texture de la toux; les homéos se nourrissent de détails qui nous semblent insignifiants).

– C’est bon. Reprends Kalibic avant de dormir tout de suite. Demain tu alternes. Tu me rappelles vers 20h au bureau, je te suis de près.

– merci docteur…

Des docteurs qui viennent te livrer de la truite fumée maison (pêchée en Gaspésie) à domicile, si y’en avait plus, le système de santé se porterait mieux. C’est Jamil qui chantait qu’on n’est pas toujours sincère après 11h le soir? Faudrait que je lui présente mon homéo.

Plus sincère, y’a pas. En écrivant le mot, je me demande s’il ne vient pas de « serrer contre son sein ».