Tendances

Jeans à la folie

Notre histoire d’amour avec le denim est loin d’être finie. Mais savoir sur quel jean miser pour être dans le coup relève parfois du défi. Petit guide pour requinquer sa garde-robe avec les essentiels de la saison.



 

Évasé ou à jambes larges

Le style?:
D’allure 1970, c’est LA nouvelle silhouette dans le vent. Plus habillé que ses cousins, ce modèle est parfait pour le boulot, surtout si on choisit un denim foncé. À noter?: ce jean se porte ultralong (ourlet à 1 cm du sol).

L’agencement?: Un pull en tricot, un chemisier fluide, une veste stricte… À part les tuniques longues et extralarges, difficile de trouver quelque chose qui n’aille pas avec ce jean. Idéalement, on prendra soin de rentrer le haut dans le pantalon pour montrer une taille ceinturée.

Rayon chaussures?:
Sans contredit, il faut des talons hauts. Résultat? Avec l’ourlet qui fait disparaître la chaussure, les jambes paraissent infiniment plus longues!

Psitt!
Même si la taille est légèrement plus haute que celle des autres types, on ne parle pas ici de mom jean. Donc, attention aux modèles à taille haute et peu ajustés aux hanches. 1) Rien de pire pour bousiller l’allure de l’arrière-train. 2) Ils ajoutent deux décennies à votre look.

Chemisier, Judith and Charles, 250?$.
Collier et bracelet, Jenny Bird, 125?$ et 110?$.
Jean, DL1961, 198?$.
Chaussures, Michael Michael Kors, 128?$.

1. Gap, 90?$.
2. Joe Fresh, 49?$.


 

Ajusté (skinny ou cigarette)

Le style?: On le reconnaît à sa jambe très étroite, voire moulante dans certains cas. Pour être vraiment dans le coup, on le porte court, à l’os de la cheville ou légèrement au-dessus. On peut même rouler l’ourlet!

L’agencement?:
Il se coordonne aussi bien à une veste structurée qu’à un chemisier souple à lavallière ou à un pull en gros lainage. Si on veut se couvrir les hanches, une tunique ample et décontractée, un long cardigan texturé ou une liquette feront l’affaire.

Rayon chaussures?: Le skinny s’accommode autant de la ballerine que de l’escarpin à plateforme et à talon haut mais, cet hiver, c’est avec un bottillon à semelle compensée qu’on le préfère. Et oui, il est permis de laisser voir ses chaussettes…

Psitt!
Le jean étroit n’est pas réservé exclusivement aux silhouettes brindilles. Au contraire, il allonge et affine les jambes, surtout si on est juchée sur des talons.

Veste, Esprit, 170?$.
Écharpe, Hermès, 460?$.
Chandail, Gap, 20?$.
Montre, Toy Watch, 250?$.
Jean, Anthropologie, 138?$.
Sac, Banana Republic, 110?$.
Chaussures, Old Navy, 35?$.

1. Mavi Gold, 138?$.
2. H&M, 40?$.


 

Skinny coloré

Le style?: Solution de rechange au denim indigo, ce style met de la couleur dans la garde-robe hivernale.

L’agencement?:
Si on est un peu frileuse côté look, on se tiendra loin des couleurs primaires. Mais on pourra tout autant arborer la tendance avec des tons tamisés et riches (inspirés des pierres précieuses). Pour une allure actuelle, on portera son jean flashy avec des bases neutres, comme le chamois.

Rayon chaussures?:
Des ballerines bijoutées, des bottillons à semelles compensées, des chaussures à plateformes et à talons hauts… Du moment qu’on prête attention à l’agencement des couleurs. Un jean orange avec des accessoires noirs, ça peut faire un brin halloweenesque.

Psitt! Avec la mode du color block (l’art d’entrechoquer les couleurs) qu’on voit partout depuis deux saisons, il n’est pas exclu de créer un look branché en mariant son jean coloré à un haut tout aussi pimpant.

Défilé Yigal Azrouel, automne/hiver 2011

1. Guess, 108?$.
2. CK Jeans, 98?$


 

Jean de velours côtelé

Le style?: Une saison teintée d’inspiration seventies ne va pas sans remettre au goût du jour l’une des matières fétiches de cette décennie?: le velours à côtes.

L’agencement?: D’allure vintage, parfois même volontairement délavé, ce jean est joli avec des bases classiques et épurées comme la marinière, le chemisier d’inspiration masculine, le pull à col en V.

Rayon chaussures?: Tout dépend de la coupe. De manière générale, plus la jambe est large, plus on ira vers des talons hauts. Les modèles ajustés seront très jolis avec une botte cavalière.

Psitt! Pour une allure moderne et pour éviter un volume
inutile aux cuisses, on optera pour un velours à côtes très fines. Le gros velours côtelé est franchement désuet.

Défilé Milly, automne/hiver 2011

1. Pure Alfred Sung, 30?$.
2. George, 22?$.


 

Droit

Le style?: Qu’on se le tienne pour dit?: le jean à cinq poches et à jambe droite est toujours d’actualité. C’est le style passe-partout, qu’on veuille être chic ou dé­contractée. C’est en quelque sorte l’équivalent de la petite robe noire!

L’agencement?: Un rien l’habille?: t-shirt blanc, chemisier tailleur, pull de lurex… Pour un look relax de week-end, on s’inspire des stars et on lui associe un chandail en molleton gris chiné. Il passera le test du cocktail si on l’agence à une veste structurée.

Rayon chaussures?: Polyvalent, il se porte autant avec des baskets urbaines qu’avec des ballerines ou des escarpins. Dans ce dernier cas, toutefois, l’ourlet devrait frôler la moitié du talon.

Psitt! Vous avez enfin déniché le modèle parfait qui vous va comme un gant? Rien de plus intelligent que d’en acheter deux. Ainsi, vous aurez le loisir de faire faire deux ourlets différents pour accommoder chaussures plates et talons hauts.

Manteau, H&M, 99?$.
Chemisier, Gap, 55?$.
Sautoir, Charlotte Hosten, 270?$.
Bague, Topaz, 195?$.
Jean, Mavi, 98?$.
Ballerines, Gap, 50?$.

1. Levi’s, 90?$.
2. J.Crew, 114?$.

Denim 101?: Bon à savoir

La plupart des denims sont traités pour prévenir la dépigmentation du sergé. Pour plus de sûreté, on lave son jean à l’envers, à l’eau froide additionnée d’un soupçon de vinaigre, qui aide à préserver sa belle couleur intense d’origine.

Pour un effet amincissant, on mise sur les jeans foncés et on évite les effets d’usure au niveau des cuisses. Nos préférés? Les denims indigo teints uniformément et saturés de couleur, qui ne laissent pratiquement pas voir la trame du tissage.

Les poches à rabat donnent de l’ampleur. Un choix judicieux pour galber un fessier plat, mais peu recommandé si on veut faire oublier cette partie de l’anatomie.

Le secret pour débusquer le jean parfait? Essayer toutes les marques, tous les styles, toutes les couleurs. Ce n’est pas une mince tâche… alors quand on trouve le bon, on s’y tient.

Fini le snobisme des jeans à 350?$. La suprématie du denim est telle que la plupart des détaillants offrent maintenant leur propre label. Cap sur les chaînes de magasins pour trouver des modèles cool qui suivent de près les tendances, à prix généralement très doux.


C’est fini?!

La coupe boyfriend à cuisse large et au look décontracté façon «emprunté-à-mon-chum» et le modèle boot cut (bottillon), légèrement évasé à l’ourlet.

La taille extrabasse, qui dévoile le nombril et la naissance du popotin. Dieu merci, la taille des jeans remonte…

Le jean décoré ou torturé. Le denim moderne est plutôt épuré. Fini, donc, les salissures, les appliques, les sur­piqûres contrastées, les broderies, le cloutage et les cristaux. Seuls les délavés légers et les petits trous stratégiquement placés (pour donner l’impression d’un jean qui a du vécu) sont acceptables…