Famille tout compris

Un pool de virus

D’un coup que l’autodérision ferait fuir les virus?

FamilleToutCompris-MariannePrairie

Au moment où j’écris ces lignes, mes deux filles sont couchées pour leur sieste d’après-midi. Elles toussent et ronflent bruyamment, les voies respiratoires à moitié obstruées par un gros rhume. Une autre journée de maladie dans notre logis. Elles sont si fréquentes, je ne tiens plus le compte. Si vous avez des enfants en bas âge, c’est peut-être aussi votre cas.

Je ne sais pas si ce sont les vapeurs de la pommade à l’eucalyptus qui me sont montées à la tête, mais j’ai eu une idée qui implique exactement le contraire. Comptabiliser à l’extrême. Compiler des statistiques. Et transformer les six (huit? dix?) mois par année où les petits coulent du nez en (quasi) partie de plaisir.

On se part un pool. Un pool de virus.

Istockphoto

Istockphoto

Le but n’est évidemment pas de récompenser qui cumulera le plus de maladies à la fin de l’hiver. Nononon. Je ne souhaite ça à personne. Je n’ai aucunement l’intention d’alimenter le stress et l’inquiétude des parents qui soignent patiemment leurs petits. Ajoutons seulement une dimension un peu ludique et ridicule à ce passage obligé.

Prenons le principe des pools de hockey où on doit prévoir la performance des joueurs pour assembler la meilleure équipe possible. Dans notre pool de virus, il s’agira plutôt de prédire l’efficacité du système immunitaire de notre progéniture et d’arriver le plus près possible du scénario anticipé. À l’équinoxe d’automne, on fait nos prédictions pour les deux prochaines saisons.

Exemple :

Nombre de journées de travail manquées : 10
Nombre de boîtes de mouchoirs utilisées : 15
Quantité de solution saline utilisée (en litre) : 3
Nombre d’heures en salle d’attente : 19
Nombre d’appels à Info-Santé (811) : 4
Nombre de brassées nocturnes pour cause de vomi : 5
Nombre de visionnement de La Reine des Neiges : 34

Le parent dont l’évaluation a été la plus réaliste gagne une bouteille de vin, une bouteille de Purell et une grasse matinée.

Imaginez, ce pool de virus pourrait donner lieu à des déclarations absurdes comme : « Est-ce qu’on peut attendre une heure de plus avant de voir le médecin? » ou « Yé! Encore La Reine des Neiges! »

Si vous êtes partants, testez le concept avec votre entourage et redonnez-moi des nouvelles. D’un coup que l’autodérision ferait fuir les virus?

– – –

Écrivez-moi : chatelaine@marianneprairie.com
Suivez-moi sur Twitter : @marianneprairie