Santé

Cancers féminins : les clés de la prévention

Des gestes simples qui changent tout.

Soyez aussi mince que possible
Les cellules adipeuses libèrent des hormones comme l’œstrogène, qui augmentent le risque de cancers de l’utérus et du sein. L’excès de graisse autour de la taille est encore plus nocif.

Faites de l’exercice

L’activité physique contribue à réguler, dans l’organisme, les taux de certaines hormones à un niveau adéquat.

Allaitez votre enfant

L’allaitement entraîne la réduction de certaines hormones responsables du cancer du sein. Il permet aussi de débarrasser le sein de cellules endommagées qui pourraient se transformer en cancer.

Ne fumez pas
La consommation de tabac est liée au cancer du col de l’utérus et de l’endomètre. Et peut-être au cancer du sein.

Limitez votre consommation d’alcool
L’alcool endommagerait l’ADN des cellules. Plus on en consomme, plus les risques d’avoir un cancer du sein augmentent, selon l’Agence internationale de recherche sur le cancer. La recommandation : pas plus d’une consommation par jour.

Subissez un test de Pap

Dès l’âge de 21 ans, selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Un test tous les deux ou trois ans suffirait jusqu’à 69 ans.

Ayez un examen des seins et passez une mammo

Un examen clinique des seins tous les 2 ans, à partir de 40 ans. Les femmes de 50 à 69 ans devraient passer une mammo tous les 2 ans, selon le Programme québécois de dépistage du cancer du sein.

Source : Fonds mondial de recherche sur le cancer et Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.