Santé

« Le jour où je n’ai plus souffert de la migraine »

June Camdem a souffert de migraines pendant plus d’une décennie, jusqu’à ce qu’elle tente une méthode peu conventionnelle, qui l’a débarrassée de ses maux de tête une fois pour toutes.

Photo: IStock

Photo: IStock

June Camdem* a eu sa première migraine à 14 ans. En l’espace de quelques années, ses maux de tête mensuels sont devenus quotidiens. Pendant des années, elle a consulté des neurologues, des spécialistes des migraines, des chiropraticiens, des naturopathes et des allergologues. Elle a essayé le massage chiropratique et une ribambelle de médicaments, qui n’ont que masqué la douleur. Chaque fois, le soulagement était de courte durée.

Au fil des ans, June a tenté de trouver ce qui provoquait ses migraines. Elle a commencé par retirer de son alimentation des groupes complets de nourriture. Une seule bouchée de fromage étant suffisante pour la faire souffrir, elle a laissé tomber les produits laitiers. Son naturopathe lui a aussi recommandé de couper le gluten et le sucre. June a perdu 15 livres, mais ses migraines ont persisté. Quand elle s’est rendu compte que l’exercice accentuait ses symptômes, elle a même cessé de pratiquer les activités qui lui tenaient à cœur.

Elle souffrait de migraines depuis dix ans quand son père lui a parlé d’un spécialiste de la migraine nommé Brendan Cleary, dont il avait été question à la radio. N’ayant plus rien à perdre, elle a pris rendez-vous avec lui.

Brendan est acupuncteur et dirige la clinique Ontario Migraine à Georgetown. « Les gens viennent me voir quand ils ont épuisé toutes les autres ressources », affirme-t-il. Son programme de traitement allie la médecine orientale à des tests psychologiques, mais c’est son style unique d’acupuncture qui retient l’attention. « Ma technique a pour objet de stimuler le système nerveux afin qu’il réagisse plus rapidement. C’est comme s’entraîner pour devenir plus fort. Seulement, dans ce cas-ci, vous devenez en meilleure forme sur le plan neurologique, pour mieux réagir aux éléments déclencheurs. »

Au premier rendez-vous, Brendan a d’abord écouté les battements de cœur de June. « Le pouls en dit beaucoup sur les forces et les faiblesses de l’organisme », lui a-t-il affirmé. Il a ensuite expliqué que l’organisme a la capacité de se réparer lui-même. Mais, quand des problèmes de santé sont chroniques, c’est peut-être qu’il n’y arrive pas seul. C’est là que l’acupuncture peut aider.

Brendan a ensuite placé cinq aiguilles à des endroits précis sur le corps de June. Délicatement, il les a fait pivoter et les a enfoncées et retirées à répétition. « Ce n’était pas agréable mais, après dix minutes, ma migraine avait complètement disparu, affirme June. C’était surréaliste! »

Il a aussi examiné ses oreilles, où elle disait ressentir de la douleur (qui irradiait aussi souvent des épaules jusqu’au bas du dos), et a collé une graine de moutarde au point le plus douloureux. « Chaque fois que j’appuyais sur la graine aussi fort que possible pendant quelques secondes, la douleur diminuait. C’était époustouflant. »

June est repartie chez elle après une séance de 30 minutes et a dormi une nuit complète pour la première fois depuis plusieurs années. « Le lendemain matin, je suis restée au lit et j’ai pleuré de bonheur. Pour la première fois en 12 ans, je m’étais réveillée sans mal de tête. »

June s’est rendue à la clinique deux fois par semaine pendant quatre mois. C’était il y a six ans, et elle n’a pas eu un seul mal de tête depuis.

* Nom fictif