Société

Au boulot: rencontre avec Chantal Durivage, coprésidente du Groupe Sensation Mode

Créatrice d'événements, cette maman de 44 ans se dit ouverte d'esprit et brille, entre autres, par son sens de l'organisation.

 

Coprésidente du Groupe Sensation Mode, à Montréal, 44  ans, maman de deux garçons de 6 et 11  ans

auboulot-chantaldurivage

Photo: Louise Savoie

 

Mes trucs conciliation

Il faut savoir quand ouvrir et refermer la fenêtre. Si je dois travailler pendant le temps des fêtes, par exemple, j’inscris un X dans mon agenda aux jours où je dois m’atteler à la tâche. Le reste du temps, la planète arrête de tourner.

Mon conseil

Fixez-vous un objectif et ne le perdez pas de vue. Je pense souvent à Samuel de Champlain quand mon bateau tangue. Malgré les tempêtes, le manque de nourriture, l’équipage malade, il a gardé le cap sur l’Amérique. Ça m’inspire.

Mon travail

Créer des événements mettant en valeur la mode et le design, comme le Festival Mode & Design de Montréal, qui attire 500 000 visiteurs par an. Mon chum et moi avons eu cette idée en 2000, en déambulant dans les rues de Montréal. On n’avait pas une cenne, mais de l’audace à revendre !

Ma routine beauté

Je suis devenue une pro du maquillage et de la mise en plis en 10 minutes. Chignon, mascara, rouge à lèvres… et on part ! Mes garçons sont ma vie. Je préfère passer plus de temps avec eux que d’avoir des ongles toujours fraîchement manucurés.

Mon dada

Les vestes et les blousons. Avec du punch ou un je-ne-sais-quoi qui structure ma tenue. Je pense à mon blouson signé Maje, par exemple, ou à ma veste paréo à clous décoratifs.

Mes qualités

Le sens de l’organisation et l’ouverture d’esprit. L’inspiration ne vient pas par magie ! Je lis beaucoup et je suis l’actualité. Je voyage aussi pour voir ce qui se fait ailleurs et je me nourris de ces découvertes.

Mon défi

Mon corps est toujours en mode adrénaline… Et ça use. J’ai récemment compris à quel point le calme est important. La méditation, l’acupuncture et les massages m’aident à y parvenir.

Ce que j’ai appris

Les enfants ne prennent pas, ils donnent. Mes garçons me font tellement grandir ! Je sollicite même leur opinion au sujet de mon travail, car leur esprit est brut, accueillant, à l’affût.