Léa & Louise

MacKay dit des niaiseries? Et alors?

Me semble qu'on a la peau mince...

Lea et Louise hires
Chère Léa,

Je te dois un aveu. Je me contrefiche de Peter MacKay. Notre cher ministre fédéral de la Justice n’ouvre la bouche que pour changer de pied? Et alors?

Une grande fatigue m’envahit chaque fois qu’un imbécile nous gratifie ainsi des lumières de son intelligence. À cause du propos bien sûr. Mais aussi et surtout parce que tout ce qui tweete, chronique, blogue et analyse va y aller de sa petite indignation. Surtout quand il s’agit des femmes, du féminisme, du rôle des femmes, alouette.

Il me semble qu’on a la peau mince.

Est-ce que je me trompe ou si la dernière sortie de MacKay a suscité plus de commentaires que la réélection de Kathryn Wynne, une femme, féministe (et gaie!)  à la tête de l’Ontario et que les derniers faits d’armes de nos bons amis de Boko Haram — une soixantaine d’autres filles kidnappées après les 200 du mois d’avril.

Je ne propose pas qu’on laisse tout passer. Mais des fois, on pourrait faire la différence entre un dinosaure à la Peter MacKay et un salaud patenté à la Gab Roy, non?

Louise

 

Louise Gendron | Photo de Maude Chauvin

Louise Gendron | Photo de Maude Chauvin