Famille tout compris

L’été, c’est fait pour ramasser

Des bâtons de popsicle, des jouets et des pelures de melon d’eau : qu’est-ce vos enfants ont laissé traîner cet été et que vous avez dû ramasser? demande Marianne Prairie.

Famille_tout_compris

Alors que l’été bat son plein et que je sue de tous mes pores (#moiteurpermanente), je me suis surprise à analyser ce que j’avais fait depuis le début de la belle saison. C’est qu’on me demande régulièrement : « Pis, qu’est-ce que tu fais de bon de ton été? » Je suis forcée de balbutier un confus « Euh, plein d’affaires! » tellement mon cerveau en manque de vacances ne retient rien.

À LIRE: La falaise de verre: encore elle? 

En prenant le temps d’y penser, ce que j’ai fait le plus souvent depuis la fin juin, ce n’est pas aller à la piscine, au camping ou au bar laitier (quoique… ). Ce que j’ai fait le plus souvent, c’est ramasser des choses, des patentes et des machins. Mon activité estivale par excellence, c’est donc trouver des cossins, souvent dans des endroits incongrus et inattendus. Merci à mes enfants qui laissent mille et un trucs dans leur sillage. C’est à la fois divertissant et éreintant.

"girl resting on the side of a road and stretching her legs out the window, on a hot summer day :)SIMILAR IMAGE:"

Photo: iStock

Voici une liste des 20 meilleures (et des pires) choses que j’ai ramassées au cours des dernières semaines.

  1. Des bâtons de popsicle, encore un peu collants, dans le divan.
  2. Du sable, du sable et encore du sable. Partout. Tout le temps.
  3. Des cailloux, dans le fond d’une poche, dans le fond de la laveuse.
  4. Un escargot solitaire, décollé tendrement de l’escalier extérieur pour devenir mollusque de compagnie. (Son nom est Siri.)
  5. Un bouquet de pissenlits tout ramollis qu’on a oublié de me donner. C’est l’intention qui compte, hein?
  6. Des craquelins dans les craques du banc d’auto.
  7. Du pipi dans les craques du banc d’auto.
  8. Du vomi dans les craques du banc d’auto.
  9. Des pelures de melon d’eau et leur colonie de fourmis.
  10. Des maillots enroulés sur eux-mêmes dans une flaque sur le plancher.
  11. Des bouts de bois très importants mamaaaaaaan-tu-avais-pas-le-droit-de-toucher-aaaaaaah.
  12. Des jouets pour jouer dans le sable dans le bain, et vice-versa.
  13. Un party de Playmobil dans mon lit. C’était toute une fête. J’en trouve encore.
  14. Un morceau de saucisse calciné et récalcitrant qui s’était habilement camouflé derrière le BBQ.
  15. Des dizaines de petits papiers blancs qui protègent les extrémités collantes des pansements. Chaque bobo SE DOIT d’être recouvert d’un « plasteur ». Et chaque « plasteur » SE DOIT d’avoir des bonshommes dessus.
  16. De douloureux noyaux de cerises, de pêches, de nectarines et de prunes sous la plante de mes pieds nus (et perpétuellement sales).
  17. Plusieurs substances collantes et/ou fondues non identifiées et que je ne veux pas identifier.
  18. Tout le stock de draps et d’épingles à linge de la maison dans un immense tas, après l’effondrement catastrophique mais prévisible d’une cabane de couvertes.
  19. Des verres, des gourdes et des bouteilles à moitié pleins de contenu devenu trop tiède, abandonnés sur toutes les surfaces accessibles de la maison.
  20. Des enfants épuisés d’avoir trop joué, endormis dans des positions improbables sur le divan.

Qu’avez-vous ramassé cet été, gracieuseté de vos enfants? Complétez la liste!

– – –

Pour écrire à Marianne Prairie: chatelaine@marianneprairie.com

Pour réagir sur Twitter: @marianneprairie

Marianne Prarie est l’auteure de La première fois que… Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents (Caractère)