Ma parole!

Plaisirs coupables du temps des fêtes

Lire, regarder des séries en rafale ou bruncher jusqu’à 3 h de l’après-midi : Geneviève Pettersen nous raconte ses plaisirs coupables du temps des fêtes

Ma_parole

S’il y a une chose que j’aime des vacances de Noël, c’est succomber à mes plaisirs coupables. Vous savez ces choses qui nous font un bien fou, mais qu’on a honte de dévoiler à notre entourage. Comme je n’ai pas d’orgueil, je vous révèle mes petits péchés du temps des fêtes.

Me brancher sur Canal D toute la journée

S’il y a une affaire que j’aime dans la vie, c’est me gaver d’émissions à saveur policières. Je suis toujours prête à me taper un marathon d’Un tueur si proche. TOUJOURS.

Regarder des séries en rafale

Mon dernier coup de cœur : Narcos. Offerte sur Netflix, cette série est selon moi d’une aussi grande qualité que The Wire. Si vous vous intéressez à la vie de Pablo Escobar et désirez découvrir comment il entretenait des liens problématiques avec le gouvernement et la police en Colombie (et ailleurs), vous serez servi. Je me promets aussi de me taper tous les épisodes de la suite de Série noire en ligne Tou.tv.

À LIRE: Lectures du temps des fêtes

Photo: iStock

Photo: iStock

Lire, lire et lire

Habituellement, le temps des fêtes est propice au rattrapage littéraire. À moi Paul dans le nord (Michel Rabagliati), La traversée du malheur (Michel Tremblay), L’homme qui a vu l’ours (Patrick Roy) et Maman sauvage (Geneviève Castrée).

Faire des beignes

Je vais passer un bel après-midi en compagnie de ma friteuse.

À LIRE: Beignes à l’ancienne à l’orange

Écouter Love Actually

C’est mon film de Noël préféré et je compte les jours jusqu’aux quatorze ans de ma plus vieille pour pouvoir l’initier à ce feel good movie suprême. Vous pouvez me juger.

Bruncher jusqu’à trois heures de l’après-mid

Ce péché du temps de Noël se passe d’explications.

 

Et vous, avez-vous des plaisirs coupables dans le temps des fêtes?