Vie pratique

8 idées pour recevoir des invités à coucher

Pas de chambre d’amis? Pas de problème! Quelques délicates attentions et nos invités se sentiront comme à la maison.

Si le salon sert de chambre d’amis, on privilégie le confort avec un bon matelas et une literie de qualité. Photo: Getty Images/Eric McNatt

La visite s’attarde? Ou elle vient de trop loin pour repartir en fin de soirée? Aucun logement n’est trop petit pour accueillir des hôtes de passage. Le designer Jean Stéphane Beauchamp réorganise d’ailleurs souvent son propre condo – sans chambre d’amis « attitrée » – pour recevoir, dans le confort et avec style, les membres de sa famille. « Il existe des solutions, explique-t-il. Il faut juste faire preuve d’un peu d’astuce. »

1. Se procurer un canapé-lit

Le lit est déterminant et donne le ton. « Si on a l’espace et le budget nécessaires, cela vaut la peine d’investir dans un très bon canapé-lit », conseille la designer Natalie Chong. Sommier métallique ou à lattes de bois, peu importe. Ce qui compte, c’est qu’il soit solide et facile à déplier, avec un matelas confortable. Outre les modèles classiques, on peut opter pour un pouf convertible.

2. Opter pour surmatelas, couette et couvertures d’appoint

Le lit d’appoint a connu de meilleurs jours? « Le truc, pour installer ses invités confortablement, c’est d’utiliser un surmatelas rembourré. Cela confère un aspect cosy, c’est imbattable! » dit Jean Stéphane Beauchamp. On ajoute d’excellents draps, une couette moelleuse et des couvertures supplémentaires au besoin. « Nos hôtes seront épatés d’avoir aussi bien dormi et voudront rester plus longtemps », poursuit-il.

3. Proposer plus d’oreillers que moins

Si l’on souhaite favoriser un sommeil réparateur pour ses amis ou les membres de sa famille, on ne néglige pas les oreillers. « Je recommande d’en mettre quatre: deux longs et fermes qui pourront faire office de dossiers et deux plus petits et plus mous pour y poser la tête », souligne Natalie Chong. À privilégier: les oreillers en duvet ou en duvet synthétique, qui ne gardent pas trop la chaleur.

4. Disposer un petit meuble près du lit

Une table de chevet est presque essentielle, surtout pour les gens qui portent des lunettes. On utilise les meubles qu’on a sous la main pour la remplacer: une console, une table d’appoint, un tabouret sur lequel on dépose un
réveille-matin et une lampe de lecture.

Les designers recommandent de libérer de l’espace dans une garde-robe pour les vêtements de nos hôtes et d’y placer de beaux cintres en bois. Autre option intéressante, proposée par Jean Stéphane Beauchamp: se doter d’un porte-valise pliant, comme on en trouve dans les hôtels. Pas cher et durable, cet accessoire permet de surélever une valise à la bonne hauteur.

5. Favoriser l’intimité

Quand les invités dorment dans le salon ou dans toute autre pièce ouverte, ils peuvent dire adieu à leur intimité. Jean Stéphane Beauchamp suggère de déplacer les meubles du séjour pour créer l’illusion d’un lieu plus enveloppant, avec des fauteuils qui referment l’espace. On peut aussi tamiser l’éclairage à la tombée de la nuit.

6. Faire preuve de petites attentions

Comme à l’hôtel, on peut disposer près du canapé-lit un panier avec des en-cas, des échantillons de produits de beauté, des minitubes de dentifrice et des brosses à dents neuves. « L’art de recevoir, c’est se soucier du confort de ses hôtes en prévoyant leurs besoins », dit Danielle Roberge, spécialiste de l’étiquette.

7. Encourager l’autonomie

Mieux vaut faire le maximum pour rendre ses invités autonomes. « Je laisse à leur disposition une carafe d’eau, des serviettes propres, une savonnette neuve. Je dépose aussi près de leur lit les mots de passe WiFi
et Netflix, précise Jean Stéphane Beauchamp. Ainsi, ils n’ont pas l’impression de déranger lorsqu’ils ont besoin de quelque chose. Ils peuvent vaquer à leurs occupations comme ils le feraient chez eux, selon leurs habitudes. » Pour les lève-tôt, le designer prépare des muffins et s’assure que la cafetière est bien en vue.

8. Tenir compte des besoins des aînés

Les grands-parents méritent quelques égards. On dégage les aires de circulation, on range les carpettes glissantes et les jouets qui traînent, qui peuvent tous deux provoquer des chutes. La politesse nous dicte d’adapter l’heure des repas à leurs habitudes, estime Danielle Roberge. « Il serait bien de discuter avec eux de leur heure de coucher, de leur sensibilité aux animaux et de s’informer de leurs allergies ou intolérances. » Dans la mesure du possible, on les installe pas trop loin de la salle de bains. En cas de doute, indique Jean Stéphane Beauchamp, on offre son propre lit. 

À lire aussi: Déco: 5 idées pour un chez-soi rustique chic