Les plus célèbres controverses des Oscar: partie 3

  0

Défendre les droits des homosexuels et le droit à la différence

Deux moments ont marqué la lutte pour la reconnaissance des droits des homosexuels aux Oscar. En 2009, l’acteur Sean Penn, qui vient de remporter la statuette dans la catégorie Meilleur acteur pour sa formidable prestation dans Milk, demande avec une éloquence remarquée la légalisation du mariage entre conjoints de même sexe, six ans avant qu’elle advienne enfin.

En 2015, le scénariste Graham Moore, reçoit l’Oscar de la meilleure adaptation pour Le jeu de l’imitation (Morten Tyldum). Dans son discours de remerciement, il exhorte les jeunes à ne pas sombrer dans la dépression s’ils se sentent différents des autres : Stay weird. Stay different. And when it’s your time on this stage, pass the message along.  (« Soyez bizarres. Soyez différents. Et quand ce sera votre tour sur cette scène, passez le message. »).

 

À LIRE: 3 cocktails sans alcool

 

Revendiquer l’égalité des sexes

Après avoir remercié l’Académie, l’équipe du film, sa famille, et ses amis, l’actrice Patricia Arquette y est allée en 2015 d’une charge sentie contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

« À toutes les femmes qui ont donné naissance, à tous les contribuables et à tous les citoyens de ce pays, nous nous battons pour l’égalité des droits de chacun, et il est temps, pour nous les femmes, d’obtenir l’égalité des salaires et des droits aux États-Unis. »

La comédienne, qui venait d’être sacrée meilleure actrice dans un second rôle pour sa brillante performance dans Boyhood (Richard Linklater), en a surpris plus d’un. On l’a même traitée de féministe. Meryl Streep, finaliste dans la même catégorie, s’est levée d’emblée pour appuyer la gagnante.

 

Décrier le manque de diversité

Le mot-clic #OscarsSoWhite a été créé en 2015 par l’activiste April Reign. Mais, en 2016, l’actrice Jada Pinkett-Smith et le réalisateur Spike Lee le remettent de l’avant. La raison ? Pour la deuxième année consécutive, sur les 20 acteurs et actrices nommés dans les catégories principales (meilleur acteur, meilleure actrice, meilleur acteur dans un rôle de soutien, meilleure actrice dans un rôle de soutien), on ne compte aucune personne de couleur.

Pire encore, si on ajoute les réalisateurs, il n’y a que le Mexicain Alejandro González Iñárritu qui n’est pas Blanc. Pour beaucoup, ce n’est pas une surprise puisque l’Académie est blanche à plus de 90 % (et les membres votants sont composés de 70 % d’hommes). La présidente Cheryl Boone Isaacs, une femme noire, a promis de changer les choses dans les prochaines années et de faire élire des femmes et des personnes de couleur.

 

À LIRE: 10 recettes de macaroni au fromage

Impossible d'ajouter des commentaires.