Vacances en famille : du plaisir pour tous!

Les marmots veulent jouer, les ados vivre des aventures, les parents se reposer… Que faire? Voici nos 11 suggestions de vacances et des idées d’escapades, en plus de celles de nos lectrices.

Louise Gaboury 0



 

Avec des ?tout-petits?
Avec des bambins, l’équation championne?: moins de distance et plus de confort égalent meilleures vacances.

1. Cap sur Cape Cod
Louer une maison à Cape Cod, ce n’est pas donné (3 000?$ par semaine) mais la mer, c’est la mer. Plusieurs sont assez grandes pour deux familles, ce qui permet de diviser les frais et de multiplier le plaisir. Par exemple?:

Jouer dans l’eau
Certaines plages (comme celle de Corn Hill, à Truro) bordent la baie, souvent calme comme un lac. Parfait pour les petits. Et avec les grands, on peut sauter dans les vagues qui déferlent sur les plages protégées du National Seashore (Marconi ou Long Nook).

Pédaler
Les pistes aménagées sur d’anciennes voies de chemin de fer, et donc relativement planes, comme la Cape Cod Rail Trail (40 km) ou la Shining Sea Bikeway (20 km), conviennent à toute la famille.

Pique-niquer en musique et en gang
À Chatham, un concert attire les foules tous les vendredis soir, du début juillet au début septembre. Où? Au parc Kate Gould, dans la rue principale. Apportez victuailles et nappe colorée!

2. Camper léger
Le camping avec un enfant d’un an et demi, c’est possible. Mais pour que ce soient de vraies vacances, vive le prêt-à-camper dans les parcs nationaux du Québec!

Grande nouveauté cette année, la tente Hékipia, petite sœur de la Huttopia, qui peut loger 2 adultes et 2 enfants. Dortoir cloisonné en 2 chambres avec lits, tout ce qu’il faut pour cuisiner et chauffage d’appoint. Il ne reste à apporter que sacs de couchage, serviettes, produits de toilette et bouffe.

Aux centres touristiques du Lac-Simon et du Lac-Kénogami, à la Réserve faunique La Vérendrye, et aux campings des Voltigeurs, à Drummondville, et de la Baie-de-Percé.

93?$?/?nuit en basse saison et 109?$?/?nuit en haute saison.



 

3. Un refuge dans les arbres
Vivre dans les hauteurs, un rêve d’enfant? Plus maintenant. Au diable Vert, à Sutton, en Estrie, on passe ses vacances… dans une cabane en bois pouvant héberger de 4 à 8 personnes (et les chiens sont admis). Pas de bruit: les voitures sont laissées dans le stationnement. La cabane est dotée d’une cuisine équipée et d’un poêle à bois. Rustique, tout de même?: les toilettes (sèches) sont à l’extérieur. Bébé vous accompagne? Certains sentiers du parc sont accessibles aux poussettes. Les tout-petits peuvent faire du kayak en eaux calmes avec leurs parents à partir de 2 ans.

À partir de 100?$ la nuit pour 2 personnes.

4. Petite aventure… grand luxe!

Pédaler sur les routes… sans se fatiguer avec la tente. Cette année, La Petite Aventure innove avec le vélo-camping tout compris. Après avoir pédalé une cinquantaine de kilomètres par jour (en terrain plat), on profitera du service de montage de la tente (et de démontage, le lendemain) ainsi que de livraison des bagages (190?$ par tente). Et même pas de repas à préparer!

Où?
Dans Lanaudière et les Basses-Laurentides.

Quand?
Du 30 juin au 2 juillet 2012.

Combien?
855?$ pour le forfait familial (2 adultes et 2 enfants de moins de 18 ans), qui comprend 2 nuits en camping, 2 petits-déjeuners, 3 dîners et 2 soupers.



 

Avec des ?ados?
Ils sont parfois blasés et ne peuvent vivre longtemps sans leurs amis ou leur ordi. Proposons-leur des escapades insolites!

5. Mon New York à moi
Marcher, marcher… C’est toujours tripant de découvrir le très cool Meatpacking District, de chasser les aubaines au célébrissime Century 21 du quartier des affaires, d’arpenter le kilomètre et demi de la promenade surélevée High Line ou de s’étourdir à Times Square.

Pour d’autres attractions et un calendrier culturel.

S’offrir un guide à soi
S’aventurer à New York en compagnie d’un New-Yorkais? Quel privilège! L’organisation Big Apple Greeter regroupe quelques centaines de citadins amoureux de leur ville qui offrent (en une vingtaine de langues) des circuits personnalisés. S’inscrire 3 ou 4 semaines à l’avance en précisant ses intérêts (thème, quartiers), ses goûts et la langue préférée.

Visites gratuites, pourboires interdits mais dons à l’organisme encouragés.
 
Apprivoiser le New York artistique

Graffiti Tours New York propose une trentaine de forfaits, de la visite à pied à la virée en limousine. Destination?: les meilleurs graffitis en ville présentés par quartiers ou même par thèmes. Aussi?: visite de galeries consacrées aux artistes de la rue et d’ateliers de graffiteurs.

À partir de 25?$ par personne, 15?$ pour les étudiants.

Manger au coin de la rue (ou au Central Park)
À New York, il faut profiter de ce qui est toujours interdit à Montréal?: la bouffe de rue, très variée, bonne et pas chère!

6. Mickey sur l’eau
À partir du 25 mai, le paquebot Disney Magic, un mastodonte pouvant transporter 2 700 passagers, jettera l’ancre à New York avant de prendre le large pour 8 nuits avec escales à Nassau, Castaway Cay (l’île privée de Disney) et Port Canaveral, d’où toute la croisière se transporte à Walt Disney World (inclus dans le prix).

Compter au moins 5 400?$ pour une famille de 4 personnes en cabine intérieure. Des escapades de 2 nuits sont également proposées les 15 juin, 13 juillet et 10 août.



 

7. Dormir au milieu du fleuve
On joue à être gardiens de phare aux Îles du Pot à l’Eau-de-Vie, peuplées seulement d’oiseaux, dans le Bas-Saint-Laurent. Ici ont vécu, coupées de tout, les familles des gardiens. Meublé dans le respect de l’histoire, le bâtiment vieux de 150 ans compte trois chambres et une salle de bains à partager. Paysage à couper le souffle.

Combien?
210?$ par personne en occupation double pour la première nuit (165?$ pour la deuxième). Comprend la croisière aller-retour au départ de Rivière-du-Loup, 2 repas et 1 collation.

8. Sous-mariniers d’une nuit

Une seule nuitée dans le NCSM Onondaga, en service des années 1960 jusqu’en 2000, et on admire à jamais les 70 sous-mariniers qui y passaient jusqu’à trois mois. Amarré au Site historique maritime de la Pointe-au-Père, dans le Bas-Saint-Laurent, le bâtiment a aussi fait du cinéma (maquillé en navire soviétique) juste avant d’être converti en musée-hôtel.

Il accueille des visiteurs le jour et des hôtes pour la nuit les vendredis et samedis d’été, de juin à septembre. L’hébergement est spartiate (19 couchettes superposées), mais l’expérience inoubliable! À partir de 95?$ (85?$ pour les moins de 16 ans), incluant le petit-déjeuner, une chasse au trésor dans le sous-marin et une initiation aux différentes fonctions de sous-marinier.

Location d’oreiller et de sac de couchage?: 20?$ par personne. Il faut avoir au moins 9 ans… et ne pas être claustrophobe.



 

En ?tribu?
Papa, maman, les enfants et les grands-parents. Le frère, la sœur et leurs nichées. Les vacances, ça se prend aussi avec la smala. Plus on est de fous… 

9. L’Europe sans se ruiner
Enfin l’Europe abordable! On peut en effet louer à des prix raisonnables une maisonnette installée dans un terrain de camping. Avec tout ce qui est offert (jeux, piscines, animation), cela tient davantage de l’hôtellerie de plein air que du camping rustique. Par exemple, il y a souvent un resto, pour les soirs où on n’a pas envie de cuisiner, et une boulangerie, pour les croissants et le pain du matin.

En mai, juin ou en septembre et octobre, on pourra profiter de tarifs de 30 à 50 euros (40?$ à 66?$) la nuit pour une maisonnette pouvant loger 6 personnes. Une bonne affaire si on a des enfants d’âge préscolaire ou des cégépiens!

Ce concept se trouve dans une bonne douzaine de pays européens, dont la France, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Suisse, l’Allemagne, la Belgique et la Croatie. La Fédération québécoise de camping caravaning fait la promotion de la formule.

10. Paris en (presque) tout-inclus!
Transat propose un forfait ville à Paris dans les appart’hôtels Citadines, bien adaptés aux besoins familiaux. Pouvant accueillir 2 adultes et 2 enfants, l’appartement climatisé comprend une chambre, une cuisinette et une salle de séjour.

Une semaine à partir de 1 519?$ par personne (pour un départ le 15 juin), incluant vol, transferts, passe de bus touristique pour 48 heures, croisière sur la Seine et un ménage gratuit en milieu de séjour.


 

11. L’Île-du-Prince-Édouard?: la pêche, la plage, la paix…
Notre destination chouchou pour un périple en gang. Une île à la fois tranquille et foisonnante d’activités. Du château de sable au kayak de mer, du golf au vélo en passant par la pêche?: que de choix!

Se loger
L’Île-du-Prince-Édouard est relativement peu chère. Y louer un chalet près de la mer tourne autour de 1 000?$ par semaine. On trouve sur la côte nord, dans la région de Cavendish, de grandes maisons pouvant loger toute la parenté.

Se balader en vélo
Le Sentier de la Confédération promet des randonnées splendides. Les embranchements faciles, de Royalty Junction à Charlottetown (9 km) et de Cardigan Junction à Montague (10 km), sont mieux adaptés aux petites jambes des jeunes cyclistes.

Vivre l’expérience du géocaching

GPS Adventure Quest propose, hors des sentiers battus, une chasse au trésor servie à la moderne grâce aux «miraculeux» GPS. À partir de 45?$ pour le groupe, incluant le GPS.

Partir à la pêche aux moules
Au cours d’une excursion d’une journée, les participants s’initient à la pêche (palourdes, homard, moules, crabe). L’île déserte sur laquelle se déroule l’activité permet également la baignade (98?$ par adulte et 78?$ par enfant).


 

Voyages Inoubliables

Le tour du lac Saint-Jean en véhicule récréatif (VR)
«Nous aimons le camping sauvage mais, avec de jeunes enfants, c’est parfois compliqué… Malgré le prix (plus de 1 000?$ pour une semaine), louer un VR nous a permis de visiter plusieurs petits campings sans jamais nous inquiéter d’avoir à remballer une tente mouillée! Après nos randonnées, en sirotant un verre de vin, nous préparions tranquillement les plats préférés de nos enfants dans la cuisine complète du “camion-maison”, comme l’appelait notre fille. On avait des préjugés mais on a adoré! Notre coup de cœur?: le village de Sainte-Rose-du-Nord.»

Environ 1 600?$ au total pour 1 semaine.

Marie-Hélène Théberge, famille de 2 enfants de 3 et 4 ans.

Costa Rica
Deux semaines à découvrir les beautés naturelles de ce pays d’Amérique centrale : volcan Arenal, réserve Monteverde Cloud Forest, parc national Manuel Antonio, plage de Jaco pour le surf… «Nous avons fait plusieurs voyages en famille. Mais le Costa Rica a été notre destination favorite. À voir absolument avec
des enfants.»

Environ 6 000?$ pour 15 jours.

Nathalie Grégoire, famille de 2 enfants de 5 et 8 ans.

Réserve faunique des Laurentides
«Notre projet?: initier nos adolescents à la pêche et à la vie en forêt. Le chalet en bois rond aurait fait mourir d’envie Robinson Crusoé. Situé en bordure d’un immense lac entouré de montagnes, l’endroit
est tout simplement magique. Et, bonheur, le téléphone cellulaire y est hors service. Frigo, poêle et éclairage, tout est au propane. Je remercie les Japonais de ne pas avoir encore inventé la télé et l’ordi au propane!»

569?$ pour la location d’un chalet, 3 jours, 2 nuits.

Lucie Lepage, famille de 3 enfants de 11, 13 et 15 ans.



 

Vietnam
Cinq semaines d’aventure, sac au dos, à visiter des villes et des musées, à marcher en montagne, à goûter la gastronomie locale et à vivre au quotidien avec les Vietnamiens. «Nous avons été plus qu’éblouis par ce voyage familial. Ce fut très enrichissant pour les filles, qui sont revenues avec plus d’ouverture, de curiosité envers les autres et l’histoire mondiale.»

Cécile Lazartigues-Chartier, famille de 2 filles de 13 et 16 ans.

Îles-de-la-Madeleine
Une semaine dans une maison louée avec les enfants et leurs grands-parents. À faire?: promenades et
moments de détente à la plage, un cerf-volant à la main. «Nous aimons les Îles. Chacune est différente. Même s’il pleut, c’est beau. On peut prendre des centaines de belles photos!»

Anne Mailloux, famille de 4 enfants de 1 à 9 ans.

L’Islande avec grand-papa
Une semaine en Islande. En hôtel et en gîtes du passant avec location de voiture. Visite des principaux sites naturels de ce pays unique au monde. «Un des plus beaux voyages de notre vie. Et facile pour une personne âgée. Tout ou presque se fait en voiture, les gens parlent anglais, il ne fait pas trop chaud. Au programme?: geysers, volcans, glaciers, chutes spectaculaires, mer furieuse et découverte de la baignade en eaux thermales. Mon beau-père en est revenu ravi!»

Philippe Daoust, famille de 3 adultes de 49, 50, et 85 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *