style=

On a testé: des ateliers de masturbation pratiques

Châtelaine a testé OMGYes (Oh my God Yes), un site qui enseigne des techniques de masturbation. Verdict? Elles sont assez efficaces, merci.

  0
masturbation.omgyes.applications.ateliers.article

Photo: Sonja Lekovic/Stocksy

Un cours de masturbation féminine, pas porno, pas nunuche ? En ligne, multilingue et super bien fait ? J’avais entendu l’actrice et ambassadrice de bonne volonté d’ONU Femmes Emma Watson vanter ce site (à la grande féministe Gloria Steinem – on a vu pire comme référence). Je suis allée voir. Il m’a fallu cinq minutes sur le site OMGYes (pro­noncer Oh my God Yes) pour tomber en bas de ma chaise.

Puis, erreur fatale, j’en ai parlé à ma boss. Qui, j’aurais dû m’en douter, a voulu que je teste. Ce qui suit est donc le fruit de cette expérience combinée à mon professionnalisme exemplaire.

Bien sûr, je savais jouer du clitoris. Mais par oreille. La masturbation, ça ne s’enseigne pas à l’école. Et je n’ai jamais trouvé de manuel de l’utilisatrice digne de ce nom. Alors, comme tout le monde, j’ai appris par tâtonnements.

Bon, je me débrouillais pas mal. Mais l’autochatouille, c’est comme la pâtisserie : y a toujours moyen de s’améliorer. À condition de trouver les bons profs. Ou, mieux, les bonnes profs. OMGYes en propose une douzaine pour 39 $. Une aubaine.

Et de la qualité. OMGYes n’est pas un cours d’anatomie, non plus qu’une introduction aux meilleures méthodes de séduction. Pas d’illustrations bébêtes, pas de photos de nymphettes immergées dans un océan de bulles de savon.

Non. Du simple et du sérieux, résultat de la collaboration de sexologues, de cinéastes, d’ingénieurs, de pédagogues. Toute une équipe décidée à utiliser la technologie, leur motivation et un brin de courage (c’est leur site qui le dit) pour briser le tabou qui existe toujours autour du plaisir féminin. Et pour, une bonne fois, passer par-dessus le cliché selon lequel l’orgasme des femmes est si complexe qu’il en devient impossible à décrire et à expliquer.

À LIRE: Pourquoi les femmes ont-elles peur de parler de sexe?

Utile et… plaisant

On est dans le concret. Douze techniques présentées sans détour. Pour chacune, le témoignage vidéo d’une ou plusieurs femmes qui l’apprécient. Puis, sur vidéo toujours, une démonstration faite par la même femme, avec gros plan de sa main caressant sa vulve. Pas d’enrobage, pas de musique ni de dentelle.

Curieusement, ce n’est ni cru ni glauque. Juste simple et clair. Convivial même.

Et puis il y a le plus étonnant : l’atelier pratique. À l’écran, devenu tactile, un très gros plan de la vulve qui réagit sous nos doigts. On peut ainsi pratiquer le mouvement sur l’écran en suivant les indications et les commentaires de la dame en question. « Oui, c’est bon. » « Un peu plus de pression s’il vous plaît. » « Ouch, pas directement sur le clitoris, c’est trop sensible. » Un peu déstabilisant au départ, mais diablement pédagogique et efficace.

Ce n’est pas un gadget. Les statistiques et la théorie présentées par OMGYes s’appuient sur des recherches quantitatives (de l’Institut Kinsey) et qualitatives (plus de 2 000 entrevues détaillées avec des Américaines âgées de 18 à 95 ans, de tous horizons, menées en collaboration avec l’Université de l’Indiana). Le site propose plusieurs langues, dont le français.

masturbation.omgyes.applications.article

À LIRE: 12 techniques infaillibles pour atteindre l’orgasme en se masturbant

Le plaisir, c’est de l’ouvrage

Douze techniques à expérimenter, c’est du boulot. J’ai mis mon chum dehors pour la journée, me suis assurée que ma pile de téléphone était chargée puis attelée à la tâche.

Bonne élève, j’ai commencé par la théorie, ai regardé tous les témoignages. Bon. J’ai une conscience professionnelle qui m’honore. Mais veux, veux pas, à un moment donné, une fille n’est pas en bois. Disons qu’il était temps de me mettre aux travaux pratiques. Et de baisser un peu le chauffage.

Première leçon : L’orbite. Qu’on pourrait aussi appeler le tournage autour du pot. Je connaissais, bien sûr. Mais le 8 autour des pots ? Avec modulation de la pression ? La preuve qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre.

La pratique virtuelle m’a fait de l’effet. Caresser un clitoris qui n’est pas le sien, ça n’arrive pas tous les jours (en tout cas pas à moi). Et même quand je chatouille le mien, j’ai rarement une vue gros plan sur l’action en cours. Alors explorer une vulve qui occupe tout l’écran de mon téléphone, la voir réagir sous mes doigts… Je suis allée boire un verre d’eau.

J’ai tâté de toutes les techniques. Jolies découvertes là-dedans. Même si celle baptisée La constance (répéter le même geste avec exactement la même pression, exactement dans le même sens et exactement au même rythme) a fini par me lasser. Et même si La surprise (une caresse arythmique et spontanée) m’aurait sûrement plu davantage prodiguée par d’autres doigts que les miens. Ce que j’ai préféré ? Vous ne croyez tout de même pas que je vais répondre à ça ?

Ma note finale à OMGYes : wow ! Et j’attends avec impatience la deuxième saison.


 

OMGYes fonctionne sur Android (4.2 ou +), Chrome pour Android (34 et +) Apple : iOS 6 (ou +) fonctionnant sur iPhone 5 (ou +) ou iPad3 (ou +) Windows : Chrome 34 (ou +), Firefox 25 (ou +)

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour pouvoir commenter.