Soins du visage et du corps

Quand commencer les soins anti-rides ?

« J'ai 23 ans et quelques ridules apparentes au front. J'ai entendu dire qu'il était dommageable d'appliquer une crème anti-rides sur une peau jeune, car cela pouvait la faire vieillir prématurément. Est-ce vrai? »

« J’ai 23 ans et quelques ridules apparentes au front. J’ai entendu dire qu’il était dommageable d’appliquer une crème anti-rides sur une peau jeune, car cela pouvait la faire vieillir prématurément. Est-ce vrai? »

Les rayons UV, la pollution et les intempéries externes (stress y compris) peuvent accélérer le vieillissement cutané. Pas l’application d’un soin anti-âge. Nadine Kiekeman, formatrice nationale pour la marque de soins esthétiques Matis, avoue par contre avoir déjà rencontré parmi ses clientes dans la vingtaine, un cas rare d’hyper-kératinisation. « C’est que beaucoup de soins anti-rides contiennent des ingrédients régénérateurs, dit-elle, et qu’à surstimuler le renouvellement cellulaire d’une peau jeune – qui, par définition, ne dispose d’aucune déficience de ce côté –, on risque d’entraîner un épaississement cutané. »

Par contre, la formatrice précise qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer à traiter la région délicate du contour de l’œil, dont la peau est très fine et soumise aux contractions continues des mimiques faciales et des clignements des yeux.

À titre préventif, Nadine Kiekeman vante les vertus de l’hydratation. « Les rides se creusent plus profondément sur une peau déshydratée, en manque d’eau. » Pour conserver son capital jeunesse, outre la protection solaire, la clé est de bien nourrir son épiderme, jour et nuit. « Si vous êtes dans la vingtaine, choisissez des formules de soins hydratantes. Quand apparaissent les premières rides, dans la trentaine, tournez-vous vers des cures anti-âge saisonnières. Deux à quatre fois l’an, remplacez votre hydratant quotidien par un soin à base d’antioxydants (vitamine C ou E, rétinol ou AHA), que vous utiliserez sur une période indicative d’un mois. Enfin, dès la quarantaine, vous pouvez faire usage de formules anti-âge sur une base journalière, sans risque de surcharge », conclut Nadine Kiekeman.

Elle insiste aussi sur l’importance de varier nos produits de soin, « comme on varie de menu dans n’importe quelle diète ». Si on utilise trop longtemps le même soin, la peau s’habitue à ses actifs qui finissent, avec le temps, par ne plus avoir de prise sur elle. Nadine Kiekeman recommande donc de faire l’essai d’une nouvelle recette de soin tous les neuf mois, pour ainsi soumettre l’épiderme aux pouvoirs d’action de nouveaux ingrédients.