Générale

Un petit extra qui manque

J’ai eu un choc, tout à l’heure, lorsque j’ai appris sa mort. La dernière fois que je l’ai vu, le 23 octobre dernier, deux semaines avant qu’il soit victime d’une crise cardiaque en promenant son chien, il blaguait avec soeur Ross et Catherine Millet en leur servant de la tarte Tatin.

Mon ami Jean Filippi, co-propriétaire du Petit Extra et du Lion d’Or a rendu son tablier à 57 ans. Shit. Vous dire comme ça me désole de perdre mon Lorrain. Il n’a jamais perdu la foi, Jean. Je le connaissais depuis 25 ans, avant qu’il s’entiche du Lion d’Or et le fasse renaître. Et la complicité était de chacune de nos rencontres. Un intense. Nous avons partagé beaucoup, travaillé ensemble, ri ensemble, bu ensemble, pleuré ensemble. Il faisait partie des gens que je pouvais appeler n’importe quand. Shit, shit, shit.

Quand j’aime une fois j’aime pour toujours. Je vais me saouler en écoutant le débat des chefs, tiens. Une grappa à la santé de mon pote et de la vie qui ne nous laisse pas de seconde chance de bien la vivre et de la traverser avec des gens de qualité. Ce qu’il fut; un être de grande qualité.

Le Lion d’Or