Entrevues

Maman au boulot: rencontre avec Kim Giroux

Propriétaire et présidente de l’Agence Lise Madore Ressources Visuelles Inc. et maman d'une fillette de 9 mois, Kim Giroux partage avec nous ses trucs de style, de vie et de travail.

Kim-Giroux

Photo: Louise Savoie

Mon boulot
Je gère une agence qui représente des photographes et des réalisateurs. Mon travail consiste à leur décrocher des contrats de campagne publicitaire. Aussi, avec l’aide de ma productrice et de ma coordonnatrice, je les coache pour qu’ils puissent atteindre leurs objectifs de carrière.

Mon parcours
J’ai étudié en gestion à HEC sans trop savoir où j’allais aboutir. Je me suis cherchée longtemps avant de tomber amoureuse de la publicité ! Mais j’étais convaincue d’une chose : un jour, je serais patronne. J’ai acheté mon entreprise sur un coup de tête. J’y ai investi tout ce que j’avais et me suis endettée ! C’est le défi le plus difficile de ma vie.

Mes trucs conciliation
Mes beaux-parents ! Ils habitent au rez-de-chaussée de notre immeuble. Sans eux, avec mon chum qui a aussi son entreprise, on n’y arriverait pas. Ils s’occupent de notre fille quand on travaille. C’est le scénario idéal ! Cela dit, je suis encore déchirée entre mon désir d’être avec mon enfant et mes grandes ambitions professionnelles. J’espère réussir à harmoniser les deux rôles.

Mon modèle
Lise Madore, de qui j’ai racheté l’agence, il y a cinq ans. Une femme d’affaires passionnée. Profondément humaine, généreuse. Elle m’a tout appris. La passation d’entreprise a été très émotive, de part et d’autre. C’est aujourd’hui une grande amie.

Mon rituel beauté
Assez simple : de la crème BB, du fard à joues, du mascara, un hydratant à lèvres. Je tiens toutefois à ce que mes ongles soient impeccables quand je rencontre des clients. Je me fais faire une manucure toutes les deux semaines.

Je décompresse…
En faisant du sport. Du vélo de route, du jogging, de la natation. De plus, une fois par semaine, j’essaie un nouveau resto avec mon chum. Un moment de couple sacré.

Ce que la maternité m’apporte
Avoir un enfant ne faisait pas partie de mes plans. C’était avant de rencontrer l’homme de ma vie… Au travail, j’ai l’habitude de mener la barque et d’exiger que les choses se fassent vite. Mais ça ne fonctionne pas avec Clara ! Je me découvre des tonnes de douceur et de patience. Ma fille me
donne des ailes. J’ai ouvert un autre bureau à Toronto parce que j’ai le sentiment de devoir bâtir pour son avenir.

Mes qualités
Je fais confiance aux gens. J’ai des objectifs, je veux les atteindre, mais mes employés sont libres. Je ne les surveille pas. Et j’aime rendre service ; je suis attentive aux besoins des autres. Les relations humaines sont au cœur de mon travail.

Mes défis
J’ai la mèche courte quand ça ne va pas comme je veux avec les gens de mon équipe. Mais je suis capable de les rappeler pour m’excuser !

Mes conseils
« Le bonheur dépend du regard qu’on porte sur la vie. » Ça fait message de biscuit chinois, mais j’y crois ! Je pense aussi qu’il existe une solution à tout problème, et qu’il faut croire en ses rêves. En ce moment, par exemple, je vise le marché américain. J’envoie notre portfolio à tous les grands magazines de New York. Et certains nous rappellent ! Il faut au moins essayer.

Kim-Giroux-2

Photo: Louise Savoie

Ce que ça prend pour faire mon métier
De la curiosité pour le design graphique, les arts visuels, l’architecture. En voyage, je ne magasine pas ; je préfère aller dans les musées, voir des expos. Le contact avec la culture nourrit la créativité et enrichit les conversations avec les gens.

Mon look
Je suis invariablement en jean. J’en achète deux par année, de marque 7 For All Mankind ou J Brand. Je travaille beaucoup avec de jeunes hipsters : sans prétendre en être moi-même une, je me soucie d’adopter les mêmes griffes qu’eux. Dans mon milieu, on ne révèle plus son âge après 40 ans… Je ne voudrais pas être perçue comme une « madame » !

Mon dada
Les ballerines Repetto, pour leur confort absolu. Je m’en paie une paire par saison. Et j’adore la boutique Club Monaco. C’est là que je déniche les morceaux clés de ma garde-robe, comme ma veste blanche sans manches. Mais pas question de payer 100 $ pour un t-shirt ! Pour ça, Joe Fresh me convient très bien. Je marie le bas et le haut de gamme sans complexe.

Mes accessoires
Je porte toujours la bague Clio Blue que m’a offerte mon amoureux quand je suis devenue enceinte. Et un pendentif en or blanc de chez Tiffany, cadeau d’anniversaire de ma mentor et amie Lise Madore.

Ces temps-ci, je lis…
Un classique : Ces enfants de ma vie, de Gabrielle Roy, et C’est le cœur qui meurt en dernier, un récit de Robert Lalonde.

Sur Twitter, j’aime suivre…

La chroniqueuse Marie-Claude Lortie, de La Presse, pour ses réflexions sur la gastronomie.

Le chroniqueur Patrick Lagacé, de La Presse, dont j’aime la pensée.

La blogueuse mode Garance Doré et Scott Schuman, qui chronique aussi sur la mode de la rue sur son site thesartorialist.com.