Générale

You mean the big fat man with a long white beard?

Cette année est la dernière où je laisserai des biscuits au père Noël devant le foyer, où j’aurai recours au PNP (quoique, je l’ai envoyé à mon fiancé et ça a eu de l’effet), la dernière où je pourrai lui dire que les lutins ne viendront pas porter des chocolats dans le calendrier s’il n’est pas sage. Soupir.

Cette semaine, déjà, il a flairé le « remplaçant » avec la fausse barbe qui est venu leur distribuer des livres en classe. Il veut encore y croire et c’est parfait comme ça.

L’année prochaine, il m’annoncera que le père Noël n’existe pas. Je répondrai qu’on a le choix d’y croire ou de croire en Dieu, chacun sa religion.

En attendant, je vous souhaite la sainte paix. C’est pas si facile que ça à obtenir. Je veux dire la véritable entente et la paix intérieure. Celle qui fait que tu t’endors avec un sourire aux lèvres, sachant que tu as contribué à faire de ce monde un endroit meilleur. Rien qu’à regarder du côté de Copenhague, on voit bien que la paix et l’entente est un idéal bien difficile à atteindre. Pourtant, c’est pas du chinois.

Sur le mur, derrière l’écran de mon ordi, un proverbe chinois, justement:

S’il y a de la vertu dans le coeur, il y a de la beauté dans le caractère. S’il y a de la beauté dans le caractère, il y a de l’harmonie dans la maison. S’il y a de l’harmonie dans la maison, il y a de l’ordre dans la nation. Quand il y aura de l’ordre dans chaque nation, il y aura la paix dans le monde.

***

Dans le même ordre d’idée, merci à tous ceux qui contribuent à maintenir la paix et l’entente dans ce blogue. Vos commentaires éclairants sont toujours appréciés. Beaucoup de nouveaux et nouvelles venu(e)s se sont ajoutés au fil des derniers mois et ont trouvé le courage (ou l’envie) d’y laisser leur grain de sel. Toute les contributions, en autant qu’elles nous élèvent l’esprit ou le coeur, sont appréciées. Je vous souhaite à tous un merveilleux temps de Noël, dans la paix, sainte ou pas. On se retrouve de l’autre bord… en 2010!