Club de lecture

À chaque bouquin son vin

Accorder le vin qu’on sirote au roman qu’on dévore? Notre collaborateur en a fait sa spécialité. Ses suggestions d’été.



 

So shocking?! par Alan Bennett
En deux histoires, la plume sarcastique de Bennett suffit à écorcher vive la société britannique. Dans « Mrs Donaldson sort du placard », une des nouvelles de ce recueil, une veuve accepte pour tout loyer d’assister aux ébats de ses deux locataires. Derrière la porte?: les battements de la vie où le guindé ordinaire laisse place au débridement sexuel. Le livre fait écho à la droiture du riesling d’Egon Müller. Derrière le sage squelette acide de ce vin, le sucré se cache et un parfum de fruits exhale une gourmandise sans interdit.

So shocking?!, Denoël, 236 pages
Son vin : Egon Müller Scharzhof, Riesling MSR 2010, SAQ 00850909, 26,95 $


 

Mayonnaise
par Éric Plamondon
« J’ai tiré sur un nuage. Mon père m’avait offert une carabine à plomb et je savais qu’on ne peut pas tuer un nuage. » Ainsi vont Mayonnaise et ses 113 chapitres. On y traîne entre poésie et prose le long de la côte ouest américaine à la rencontre de l’écrivain Richard Brautigan, le dernier des beatniks. On dégustera la table des matières avec le merlot de C.J. Pask. Son terroir s’affirme sans artifice avec juste ce qu’il faut pour séduire! Entre humanité et réalisme,comme le livre.

Mayonnaise, Le Quartanier, 200 pages
Son vin :
C.J. Pask Winery, Merlot Roy’s Hill Hawkes Bay 2009, SAQ 10382727, 18,70?$


 

Je trouverai ce que tu aimes
par Louise Doughty
La quête obsessionnelle d’une mère cherchant à se venger du chauffard qui a tué sa fille. Lui arracher ce qu’il aime le plus ne sera pas trop. Minéral et affûté comme une arme blanche, le Petit Chablis de Moreau nous laisse en bouche ce goût de pierre à fusil typique du chardonnay chablisien. La froideur de la pierre pour répondre à la violence enracinée dans le roman. Le bouquet de fleurs blanches et de pommes vertes pour rappeler l’enfant évanouie.

Je trouverai ce que tu aimes, Belfond, 394 pages
Son vin : Domaine Louis Moreau, Petit Chablis 2009, SAQ 11035479, 18,40?$



 

La femme au masque de chair par Donna Leon
Le commissaire Guido Brunetti nous revient dans une enquête vénitienne sur fond de trafic de déchets. Au menu?: assassinats mafieux, meurtres environnementaux et santé publique compromise. Éprouvé, le lecteur retrouvera équilibre et harmonie dans le cabernet Riserva de Lageder. Des tanins aussi ciselés que l’écriture de Donna Leon.

La femme au masque de chair, Calmann-Lévy, 287 pages,
Son vin : Alois Lageder, Cabernet Riserva Alto Adige 2007, SAQ 00744011, 24,25?$



 

Les ignorants – Récit d’une initiation croisée par Étienne Davodeau
Le bédéiste Étienne Davodeau et son voisin, le vigneron Richard Leroy, s’initient pendant un an au métier de l’autre. L’un se met les mains dans la bulle, l’autre plante son crayon dans la vigne. Ce carnet de bord a été élu meilleur livre sur le vin aux Gourmand Awards 2011. Le vin Notre Terre de Mas Amiel nous offre ses lèvres délicates pleines de cassis, de myrtille et d’un soupçon de poivre. On l’embrasse sans hésiter!

Les ignorants – Récit d’une initiation croisée, Futuropolis, 272 pages
Son vin: Mas Amiel, Notre Terre Côtes du Roussillon Villages 2008, SAQ 10779804, 22?$



 

Brigitte Bardot – Plein la vue par Marie-Dominique Lelièvre
Bardot, « c’est une reine. On peut la délaisser, on ne peut la détrôner. Lorsqu’on a vu ses yeux de basilic dans Le mépris, on ne l’oublie plus. » Pour caresser le portrait de l’idole, on se versera ce Bandol du Gros Noré. Notes de mûre, de cerise et de cuir… La protectrice des animaux appréciera.

Brigitte Bardot – Plein la vue, Flammarion, 319 pages
Son vin?: Domaine du Gros Noré, Bandol 2003, SAQ 11553938, 38,75?$