Cuisine

Fruits et légumes exotiques 101: Introduction

Introduction

Fruits et légumes exotiques 101: IntroductionVous est-il déjà arrivé d’acheter des fruits ou des légumes dont la caissière ignorait le nom ? N’attendez plus – vos papilles vous en seront reconnaissantes ! Munissez-vous d’un panier à provisions et suivez le guide autour du monde.

Aussi, à ne pas manquer : notre guide Fruits et légumes 101 ; vous y trouverez de nouvelles idées pour apprêter les fruits et légumes de tous les jours.

Bon appétit !

Le fenouil évoque l’Italie, où l’on cultive ce légume depuis la Rome antique. Le fenouil ressemble au céleri. Toutefois, il possède une base charnue et il se termine par des branches douces et duveteuses aux extrémités. Ce qui le distingue ? Son exquis parfum de réglisse.

À l’achat
• Disponible du début de l’automne jusqu’au printemps.
• Choisir un fenouil au bulbe blanc, aux branches vertes et odorantes.

Conservation
• Bien emballer de plastique et conserver au frigo jusqu’à quatre jours.

Comment l’apprêter
• Trancher la base dure et couper les branches. Défaire les couches du bulbe et les tailler en dés ou en tranches. Jeter le trognon.
• Incorporer le fenouil aux salades et aux sautés de la même façon que les oignons et le céleri.
• Cru, il accompagne les fromages tels le chèvre et le fromage à la crème. Il est également très bon cuit.

Ce délicieux légume au goût sucré de noisette est vendu à tous les coins de rues au Mexique, un peu comme les hot-dogs à New York. Il a la forme d’une pomme de terre, mais il est habituellement plus gros et plus rond.

À l’achat
• On en retrouve toute l’année, plus particulièrement de décembre à juin.
• Choisissez-le de taille moyenne, à la peau lisse, sans meurtrissures.

Conservation
• Garder dans un endroit frais, à l’abri de la lumière, jusqu’à trois semaines.

Comment l’apprêter
• Peler le jicama et le couper en moitiés, en quartiers ou en tranches.
• Le manger tel quel ou cru dans les salades. Également délicieux dans les sautés – même en tranches minces, le jicama demeure croustillant après cuisson.

Ce n’est sûrement pas le plus joli des légumes, mais il est savoureux et possède un goût subtil de noisette. Il ressemble à un navet bosselé et il a l’odeur du céleri. On utilise le céleri-rave en sautés, en salades et dans les soupes.

À l’achat
• Disponible en hiver, habituellement près des autres légumes racines comme le panais.
• Choisir un céleri-rave à la base dure et à la peau lisse.

Conservation
• Après avoir enlevé les tiges, l’emballer dans du plastique et le conserver au frigo jusqu’à une semaine.

Comment l’apprêter
• Bien le brosser. Couper la tête et la base du céleri-rave et peler le reste à l’aide d’un couteau tranchant. Pour qu’il reste blanc une fois coupé, le mettre dans l’eau additionnée de jus de citron.
• Il peut être râpé et incorporé cru aux salades.
• L’ajouter, en tranches ou en cubes, aux purées et aux soupes, et le laisser cuire de 10 à 15 minutes environ.
• Rehausse agréablement les farces.

Avec ses élégantes tiges blanches, ce légume ajoute une touche raffinée et une saveur exquise à vos plats.


Bok ChoyÀ l’achat

• On le retrouve toute l’année mais il est à son meilleur en été.
• Rechercher des tiges fermes, blanches et croquantes.
• Les plus grosses feuilles conviennent mieux aux soupes. Les tiges plus étroites et plus longues sont parfaites pour les sautés.

Conservation
• Le bok choy ne se conserve que quelques jours au frigo, dans un sac de plastique perforé.

Comment l’apprêter
• Retirer et jeter le trognon. Détacher les tiges de la base et les couper en morceaux de la grosseur d’une bouchée.
• Les incorporer à la préparation quelques minutes avant de servir.
• Le bok choy est exquis dans les sautés et les soupes.

Il est aussi connu sous le nom d’artichaut de Jérusalem. Pourtant, ce légume est originaire d’Amérique du Nord. Même si son emploi est encore peu répandu en cuisine, sa popularité semble augmenter. Il possède un centre ivoire au goût frais rappelant celui de l’artichaut.

À l’achat
• Disponible toute l’année, particulièrement de l’automne au printemps.
• Rechercher les topinambours fermes et lisses exempts de germes et de taches.

Conservation
• Emballer dans du plastique et garder jusqu’à une semaine au réfrigérateur.

Comment les apprêter
• Brosser et peler. Consommer cru ou râpé dans les salades.
• En accompagnement, cuire à la vapeur ou à l’eau bouillante de 8 à 15 minutes et servir chaud avec du sel, du poivre et du beurre. Bien le surveiller pendant la cuisson – s’il est trop cuit, il se défait.

Ce petit fruit d’origine asiatique ressemble à une tomate avec une tige à quatre feuilles. Sa saveur douce évoque le miel et la citrouille. La variété Fuyu est particulièrement populaire : dépourvue de tanin, elle n’est jamais amère même si elle n’est pas à pleine maturité.

À l’achat
• Disponible tout l’hiver, à partir du mois d’octobre.
• Choisissez-les très souples au toucher, presque mous, sauf pour la variété Fuyu, que l’on peut acheter ferme.

Conservation
• Consommer sans tarder si les fruits sont déjà mous, signe qu’ils sont mûrs.
• Pour les faire mûrir, les placer dans un sac en papier avec une pomme.

Comment les apprêter
• Pour peler, couper la tige, les feuilles et retirer la peau. Le manger tel quel ou l’ajouter à une salade de fruits.
• Pour préserver sa riche saveur, éviter la cuisson.

Dans les Antilles et certaines régions d’Afrique, le plantain constitue un aliment de base. Depuis quelques années, on voit de plus en plus de ces grosses bananes sur les marchés nord-américains.

À l’achat
• Verts ou noirs, ils sont également bons. La couleur indique leur degré de maturation. Les choisir en fonction du moment où vous prévoyez les employer.

Conservation
• Pour que le fruit continue de mûrir, le laisser à température ambiante. Une fois à maturité, le ranger au frigo.
• Lorsqu’il est noir, il devrait être aussi mou qu’une banane  sinon, le jeter.

Comment l’apprêter
• Le plantain vert, non mûr, peut être coupé en morceaux et cuit comme la pomme de terre.
• Le plantain jaune et vert, à maturité, est plus sucré et peut être bouilli dans sa peau, puis pelé et servi en plat d’accompagnement ou incorporé aux soupes et aux ragoûts.
• En dessert, peler un plantain mûr, le couper en rondelles et le faire frire, puis le saupoudrer de sucre glace.

Ne serait-ce que pour sa magnifique couleur rose orangé, ce fruit dont la forme rappelle l’avocat est remarquable. Sa chair sucrée est parsemée de graines noires au goût poivré, également comestibles.


PapayeÀ l’achat

• Disponible toute l’année, on la trouve plus abondamment au printemps et à l’automne.
• Choisir les plus petites – celles qui proviennent d’Hawaii sont généralement les meilleures. Les meurtrissures ou les taches n’affectent pas leur saveur.

Conservation
• À maturité, la papaye est légèrement molle et se conserve au réfrigérateur un jour ou deux.
• Pour la faire mûrir, la laisser dans un endroit sombre pendant un jour ou deux.

Comment l’apprêter
• Couper la papaye en deux et retirer les pépins. Ceux-ci peuvent être consommés, si on aime leur goût poivré.
• Peler, hacher la chair, et l’incorporer aux salades de fruits. On la consomme aussi telle quelle, en prélevant la chair comme celle d’un melon.
• Délicieuse dans les laits fouettés et les vinaigrettes.

Découvrez pourquoi ce petit fruit sirupeux fait les délices des Orientaux depuis plus de 2 000 ans. Minuscule (la moitié de la taille d’un œuf environ), il se niche comme une perle dans une coquille de teinte rosée et enrobe à son tour un noyau. Sa chair juteuse se déguste comme un raisin.

À l’achat
• En hiver, ils sont plus difficiles à trouver, sauf peut-être dans les épiceries fines.
• En été, on les trouve dans la plupart des épiceries asiatiques.
• Choisissez les plus lourds ; ceux qui ont conservé leur queue sont encore meilleurs.

Conservation
• Frais, ils se conservent au réfrigérateur, sans emballage, pendant plusieurs semaines.

Comment les apprêter
• On les déguste tels quels après avoir enlevé l’écorce.
• On peut également les peler, les couper en deux, retirer le noyau et les incorporer à une salade de fruits.
• Ils ajoutent une touche fruitée aux sautés et aux desserts.

<a href="article.jsp&page= » class= »linkregular »>

<a href="article.jsp&page= » class= »linkregular »>