Looks: les plus belles tendances mode

Les couleurs, les imprimés et les pièces clés sur lesquels miser pour avoir les plus beaux looks.

 
À gauche: Jane Birkin (Photo: Araldo Di Crollalanza / Shutterstock). À droite: mode de rue (Photo: Imaxtree).

Le génie de Jane

Personne n’a oublié 1969. L’année de l’Homme sur la Lune. Des tripeux à Woodstock. De John et Yoko à Montréal. Et de Jane Birkin, éperdument amoureuse de Serge Gainsbourg, avec qui elle chante 69 année érotique. Avec sa gentille désinvolture et sa simplicité désarmante, la jolie Anglaise s’était inventé des looks qui n’ont jamais perdu leur fraîcheur. Les Instagrammeuses se sont aujourd’hui approprié des tuniques écourtichées et des maxirobes en macramé, portées avec des sacs-paniers ingénus. Dans son parler, Jane ne se formalisait pas du masculin et du féminin. «Le» devenait «la», et vice versa. Dans sa garde-robe, elle a également flouté les règles. Avec elle, le trio jean + t-shirt + baskets est devenu non genré. Et tellement moderne sur sa silhouette androgyne. «Jane Birkin a laissé un héritage mode important. Elle a été précurseure du mouvement normcore avec son jean et son t-shirt. Ses paniers en vannerie, qu’elle traînait partout (même dans les galas chics), se retrouvent aux bras des filles ultrabranchées», confirme le directeur de création Denis Desro.

 

Photo: Imaxtree

La classe cargo

Qui se sert vraiment des poches à soufflet de sa veste safari ou de son pantalon militaire? La mode utilitaire s’apprête à vivre de nouvelles aventures stylistiques en empruntant des circuits plus chics qu’à l’accoutumée. «Les fashionistas n’hésitent pas à combiner les pièces fonctionnelles avec des blouses soyeuses, des sandales raffinées et des bijoux délicats», précise la styliste Véronique Delisle.

 

Photo: Imaxtree

Une palette de feu!

Des premières lueurs de l’aube jusqu’aux braises du soleil couchant, un nuancier d’orangés et de roses, qui accorde une place privilégiée à Living Coral, la lumineuse couleur Pantone 2019. «Ce sont des couleurs parfaites pour allumer des teintes neutres comme le beige sable et le brun muscade, explique Denis Desro. Living Coral excelle aux côtés de tons fruités (mangue ou papaye) et végétaux (vert terrarium). C’est un allié solide du bleu, son complémentaire chromatique.»

 

Photo: Imaxtree

Le cardigan hors mode

On adore le cardigan long, enfilé lousse comme un peignoir, ultime symbole de coolitude boho sur une robe, un jean ou une jupe maxi. Le modèle court boutonné, star du moment, projette une autre image – bourgeoise et sage –, mais on compte sur les modeuses pour le réinventer. Véronique Delisle partage quelques trucs de stylisme: on peut glisser un de ses pans sous la bande de taille d’un pantalon ou d’une jupe. On le joue sexy en le laissant glisser d’une épaule. Ou encore, on lui donne un look dissipé en l’enfilant sur un t-shirt ludique (genre The Rolling Stones ou Mickey Mouse).

 

Photo: Imaxtree

Fascinant serpent

Attention, flamboyant léopard! Une autre bête s’est échappée du zoo pour se glisser dans les garde-robes: le serpent. Boas, crotales et pythons deviennent les nouveaux imprimés de compagnie. «Les motifs reptile sont les chouchous des influenceuses, dit Denis Desro. Ils sont moins flashy que les taches léopard. Leurs couleurs neutres et terreuses sont faciles à intégrer à nos looks.»

 

Photo: Imaxtree

Fleurs de macadam

Elles ont droit au sigle UPG, inventé par le New York Times. Qui donc? Les Urban Prairie Girls. Ces modeuses sont de ferventes adeptes de longues robes ou de jupes à fleurettes, et de blouses volantées, piquées aux pionnières de l’Ouest américain du 19e siècle. La fièvre pour cette tendance couve depuis un moment. Nostalgie d’une Amérique bucolique? Évidemment, on ne doit pas sombrer dans le premier degré. La styliste Véronique Delisle fait ses recommandations: «Pas de bonnet prude de Laura Ingalls ici! Les adeptes de cette mode chaussent des baskets ou des sandales de randonnée à larges brides.» Céline Dion s’est pointée à la dernière Semaine de la haute couture à Paris avec une robe champêtre signée Batsheva, la jeune griffe new-yorkaise que tout le monde s’arrache!

 

Photo: Imaxtree

De l’Écosse aux Antilles

Les clans écossais de l’hiver dernier restent dans le paysage, mais allégés côté matières et coloris – plusieurs optent pour la neutralité. Pour goûter au piquant, on se tourne vers les madras, ces cotons quadrillés venus de l’Inde et des Antilles, chargés de chaudes teintes épicées. Le vichy rétro, évoquant les vacancières insouciantes des années 1950, est toujours au rendez-vous, mais donne dans la couleur au lieu du classique noir et blanc.

À lire aussi: Comment porter les plus belles tendances mode de la saison

Impossible d'ajouter des commentaires.