Famille tout compris

Déballer des jouets sur YouTube, encore et encore et encore...

La fille de Marianne Prairie, 4 ans, est tombée dans la nouvelle dépendance du web : l'« unboxing » ou le déballage de jouets filmé sur You Tube. Oui, ça existe vraiment. Et ça dépasse complètement notre chroniqueuse.

FamilleToutCompris-MariannePrairie

À ajouter dans la liste des choses qui me dépassent, après la Bud Lime-a-rita et les bâtons à selfie : l’extrême popularité des vidéos de déballage de jouets et de pâte à modeler sur YouTube.

Si, comme moi, vous permettez à vos enfants de regarder des vidéos sur Internet, vous savez probablement de quoi je parle. Grâce au très efficace algorithme de YouTube qui suggère une grille d’excitants nouveaux contenus après chaque visionnement, il est quasi impossible de ne pas tomber sur ces chaines qui se spécialisent dans l’unboxing pour fillettes et garçons.

disneycollector_oeuf1

L’unboxing, tout comme les clips de chats, c’est un genre propre au Web. Cela consiste essentiellement à ouvrir une boite contenant un produit neuf et documenter tout le processus à la caméra. Souvent, ce sont des appareils technologiques et des objets luxueux qui sont méticuleusement déballés. Pourquoi? C’est notamment un service entre consommateurs qui veulent savoir ce qu’ils obtiennent vraiment pour leur argent.

Mais dans ce cas-ci, il est question d’œufs en plastique à 1,99$ contenant des bonbons et des tatouages temporaires ou de figurines cheapettes à l’effigie des personnages fétiches des enfants. Aucune décision d’achat dispendieux en jeu. En fait, les parents n’ont aucun intérêt à regarder deux mains ornées d’une manucure Minnie Mouse tripoter de la plasticine pendant quinze interminables minutes. AUCUN. Dans mon cas, ajoutez une voix aiguë qui couine « how cute! » et j’ai des envies de défenestration.

disneycollector_princesse

Les enfants, eux, arrêtent de respirer tellement ils se peuvent plus. Ils frissonnent de bonheur en entendant craquer les emballages et leurs pupilles se dilatent à chaque cossin coloré délivré de ses tie wraps. Ça tient de la dépendance. David B. Williams, un entrepreneur et stratège travaillant dans le milieu télévisuel, décrit ces vidéos comme étant « du crack pour bambin ». Résultat : toutes ces vidéos mises ensemble cumulent des milliards de lectures.

Je comprends que les enfants aiment regarder les mêmes films plusieurs fois : ça les rassure, c’est connu. Mais je trouve qu’il y a un plaisir étrange, voire malsain, à « jouer » par procuration et reproduire à l’infini l’excitation du déballage réservée aux anniversaires et à Noël. Car sur YouTube, des « cadeaux », il y en a toujours des nouveaux, tous les jours. Même pas besoin de bouger, l’abondance virtuelle vient à soi. C’est un immense centre d’achat où les enfants se perdent, même quand leurs parents sont à leurs côtés.

À ce sujet… J’ai « échappé » ma fille de 4 ans, même si je surveille ce qu’elle fait sur notre tablette. J’ai jugé que ces vidéos étaient inoffensifs tellement ils étaient mauvais. Quand j’ai remarqué que c’était la première chose que ma fille me réclamait en se levant le matin, j’ai eu un choc. J’ai constaté, un peu trop tard, l’emprise que ces images avaient sur elle. Nous sommes présentement en cure de désintox.

La folle popularité de ces vidéos attire beaucoup de personnes qui y voient une opportunité d’affaires, et pour cause. Savez-vous qui a fait le plus d’argent en revenus publicitaires sur YouTube en 2014? C’est la mystérieuse femme derrière la chaine DC Toys Collector. Selon Open Slate, un studio d’analyse de données, elle aurait empoché 4,9 millions de dollars en participant au Programme Partenaire de YouTube qui permet de « monétiser son contenu » en diffusant de la publicité avant et pendant les vidéos.

disneycollector_logo disneycollector_videospop

Mais ce qui est encore plus fou dans cette histoire, c’est qu’on ne connait rien de la « Disney Collector », sinon qu’elle parle anglais avec un léger accent sud-américain et que ses doigts ornés de bagues font preuve d’une flexibilité inégalée lors des manipulations en gros plan.

disneycollector_pouces

Nous vivons dans un monde où il est possible de faire 4,9 millions de dollars, de façon tout à fait anonyme, en déballant des jouets devant sa webcam. Ça, ça me dépasse vraiment.

 

Écrivez-moi : chatelaine@marianneprairie.com

Suivez-moi sur Twitter : @marianneprairie