Famille tout compris

Trois initiatives pour intégrer nos enfants à nos activités

Si on est les parents de jeunes enfants, on sait à quel point il peut être difficile de concilier travail et famille ou pire, intégrer la marmaille à nos activités. Marianne Prairie a déniché trois initiatives qui pourraient changer la donne.

Famille_tout_compris

 

Si vous lisez régulièrement cette chronique, vous savez que j’aime beaucoup décortiquer le sujet de la conciliation travail-famille. Souvent, c’est pour chialer dénoncer des situations qui ajoutent du stress dans nos vies déjà bien remplies, commenter des études et souligner à quel point c’est un enjeu important dans l’atteinte de l’égalité entre les sexes.

Mais dernièrement, je ne sais pas ce qui se passe, c’est peut-être le printemps, je suis tombée sur trois super initiatives qui facilitent l’intégration des enfants aux activités des parents. Qu’il s’agisse de travail autonome, de participation à des évènements professionnels ou d’engagement citoyen, ces trois projets valorisent quelque chose d’important à mes yeux : les enfants font partie de la vie, de la société. On leur aménage donc un espace, à même notre monde d’adultes, plutôt que les isoler dans un univers 100% dédié à eux. Je trouve ça bien que nos petits soient témoin de plusieurs dimensions de notre vie de grands et des différents rôles qu’on peut y occuper. C’est inspirant, non? (Et diablement pratique, disons-le.)

BOOM coworking avec enfants

Un espace de coworking, c’est un endroit où les pigistes, travailleurs autonomes et professionnels de tout acabit peuvent louer un poste de travail. Chez Boom, ouvert depuis la fin mars, les parents peuvent emmener leurs enfants afin qu’ils s’amusent pendant qu’ils travaillent à l’un des 8 postes disponibles. Premier espace collaboratif du genre au Canada, ce n’est pas un service de garde à proprement parler, mais les jeunes de tous âges sont pris en charge par une équipe d’animation multidisciplinaire. Le but est de permettre aux parents « d’être productifs dans leur travail tout en valorisant les opportunités quotidiennes de renforcer les liens parents-enfants », explique l’instigatrice Gabriela de Andrade. On n’a qu’à réserver, par bloc de 4 heures!

Boom.Coworking

Crédit photo: Boom Coworking

Popup Camp

C’est un service de halte-garderie mobile et clé en main qui s’installe dans toutes sortes d’évènements : 5 à 7, foire, colloque, conférence, festival, fête, etc. Vous savez, ces fameux moments de formation et de réseautage en dehors des journées habituelles de travail si complexes à gérer pour les parents de jeunes enfants… Popup Camp se décrit comme un outil pour les parents qui veulent s’engager socialement… avec leurs enfants! Des éducatrices formées occupent les jeunes de 3 à 10 ans avec des activités en lien avec l’évènement où ils se trouvent, que ce soit l’entrepreneuriat ou le yoga. «Nous misons sur une approche inclusive, où les enfants sont intégrés dans la vie du parent. Ainsi, quand ils repartent le soir, ils peuvent discuter de ce qu’ils ont fait dans la journée», résumait Geneviève Bégin, cofondatrice, au journal Les Affaires.

À LIRE: Comment redonner du pouvoir aux mère? 

Halte-garderie au conseil municipal de Montréal

Pour la première fois, le 18 avril dernier, les citoyens désirant participer à la période de questions du conseil municipal ont pu se prévaloir des services d’une halte-garderie temporaire! Le maire Denis Coderre en avait fait l’annonce la semaine précédente. « En fait, je ne vois pas pourquoi on ne l’a pas fait avant », avait-il déclaré, à la suite de la demande formulée par plusieurs parents. La halte-garderie (fournie par Popup Camp, tiens tiens…) est donc offerte gratuitement, sans réservation par des éducateurs bilingues français-anglais. « C’est une excellente nouvelle pour les parents de jeunes enfants qui souhaitent pouvoir s’adresser aux élus sur des enjeux locaux qui les touchent », a annoncé Marie-Ève Brunet, conseillère d’arrondissement de Verdun (qui offrait déjà ce service!) et porte-parole de l’administration en matière de conciliation travail-famille. À qui le dites-vous! Multiplier et diversifier les voix entendues, c’est une bonne nouvelle pour la démocratie, point!

Crédit photo: Christine Bourgier, Ville de Montréal.

Crédit photo: Christine Bourgier, Ville de Montréal.

 

Connaissez-vous d’autres initiatives du genre? Ajoutez-les dans les commentaires!

 

À LIRE: Un enfant devrait-il avoir des comptes Facebook et Instagram? 

– – –

Pour écrire à Marianne Prairie: chatelaine@marianneprairie.com

Pour réagir sur Twitter: @marianneprairie

Marianne Prarie est l’auteure de La première fois que… Conseils sages et moins sages pour nouveaux parents (Caractère)