Forme

À chacune son yoga

Pour apprendre à faire le lotus, le cobra et la salutation au soleil, il ne suffit pas de s’inscrire à n'importe quel cours. On doit choisir le type de yoga qui convient à nos besoins et trouver un professeur capable de nous guider.


 

Avec les années, les cours de yoga se sont multipliés dans la province. C’est un exercice très bénéfique pour ceux et celles qui le pratiquent avec sérieux. Il faut toutefois connaître les différents types de yoga pour choisir celui qui convient le mieux à nos goûts et à nos besoins. Pour vous aider à démystifier cette pratique devenue si populaire, nous vous proposons une description des principaux types de yoga.

Choisir un cours de yoga
Comme le souligne Martine Bergeron, professeure et fondatrice du centre Aloha Yoga, il faut savoir ce que l’on cherche. « À la base, plusieurs viennent pour le côté physique et, avec le temps, découvrent d’autres aspects du yoga, comme l’immense travail du mental que permet cette discipline. » Le principe de cet art se base sur l’importance de l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Chaque type de yoga est élaboré selon la philosophie du maître qui l’a développé. À la base, toutes les pratiques visent à établir l’harmonie entre le corps et l’esprit. Les postures (asanas), les exercices de respiration (pranayama), les moments de concentration, de relaxation et de méditation font tous partie du déroulement d’un cours, mais ils sont répartis et dosés différemment selon le type de yoga que vous choisissez. L’intensité de la pratique variera aussi.

Il est généralement possible de faire un cours d’essai avant de s’inscrire. N’hésitez pas à vous prévaloir de cette option pour éviter de perdre temps et argent. Si vous êtes débutante, il est conseillé de vous inscrire à un cours d’initiation. « Dans les premiers cours, ce n’est pas recommandé de se mettre sur la tête, par exemple. En Occident, les gens ont beaucoup trop mal au cou pour tenter de tels mouvements dès le départ », précise Lyne St-Roch, professeure et fondatrice des Studios de Yoga Lyne St-Roch.

« Je recommande aux débutantes de s’inscrire à une série de sept à dix cours et de persévérer, ajoute Lyne St-Roch. Il ne faut pas se fier aux premiers cours pour se faire une idée. »

Choisir un professeur de yoga 
Un professeur de yoga doit participer de manière active à son cours. Il ne doit pas se contenter de rester à l’avant de sa classe pour faire la démonstration des mouvements. « En particulier lorsqu’il enseigne de nouvelles postures, un bon professeur va se promener et corriger ses élèves. Il doit être à l’écoute de leurs besoins », explique Lyne St-Roch.

Selon Martine Bergeron, il est important de trouver un professeur avec qui vous développerez un lien de confiance durable pour mieux avancer dans la pratique. N’hésitez pas à poser des questions et à discuter avec lui. Chaque personne doit respecter son rythme et rester consciente de ses limites pour ne pas se blesser en exécutant une posture. Le professeur est présent pour adapter graduellement les positions plus difficiles à exécuter.

Un bon professeur détient une formation de 200 à 300 heures. Prenez garde : un nombre grandissant de centres de conditionnement physique offrent des cours de yoga, mais les personnes qui enseignent sont parfois formées en une seule fin de semaine. Si votre objectif est simplement de bouger, rien ne vous empêche de suivre de tels cours. Seulement, si vous souhaitez vivre l’expérience jusqu’au bout et bénéficier des moments de relaxation, de méditation et de spiritualité qu’offre un véritable cours de yoga, ce genre d’expérience ne vous satisfera pas.

Pour trouver un cours près de chez vous :

YogaMontreal
Répertoire des cours de yoga à Montréal et ses environs.
Fédération francophone de yoga
Répertoire des professeurs et centres de yoga du Québec.

Les styles de yoga
Hatha
Le Hatha, c’est le yoga classique, qui englobe tous les types de yoga. « Ce sont des techniques de base, très douces mais très intenses à la fois. Les étudiants doivent tout de même s’attendre à travailler fort. Au départ, il est bien important de respecter ses limites pour garder l’équilibre», explique Martine Bergeron, fondatrice du centre Aloha Yoga. Il n’y a pas de compétition entre les élèves : chacun doit y aller selon ses capacités et ses limites. Ceux qui veulent s’initier au yoga vont souvent opter pour ce genre de cours puisqu’on y apprend les postures classiques. Avec le Hatha, on apprend la base du yoga, ce qui inclut les étirements pour améliorer la souplesse, le renforcement musculaire et les techniques de respiration.

Astanga (ou ashtanga)
Conçu pour ceux et celles qui aiment bien l’effort soutenu, l’Astanga demande beaucoup physiquement. Il s’agit d’un enchaînement de postures assez rapide. On n’a pas à tenir très longtemps dans une même position. « Quoiqu’on puisse doser l’effort, ce genre de yoga demande aux élèves beaucoup d’endurance, autant mentale que physique », précise Martine Bergeron. Parfait si vous êtes en assez bonne forme physique.

Kripalu
C’est un yoga qui s’adresse aux personnes de tous âges. Il est doux, mais les élèves sont amenés à maintenir les postures pendant une durée prolongée ? sans oublier de respirer adéquatement. La concentration est un élément essentiel de ce type de yoga puisqu’il comporte des moments de méditation et de respiration au début et à la fin de chaque séance. Pendant le cours, les professeurs aident leurs élèves à être attentifs à leur respiration afin qu’ils soient plus conscients de ce qui se passe à l’intérieur lorsqu’ils exécutent leur routine. « Nous tenons plus longtemps dans chaque posture et même si c’est exigeant, les gens en retirent une grande détente », souligne Joanne Gormley, professeure à l’école Yoga sur le Parc, à Montréal.

Bikram
Une séance de Bikram Yoga consiste en un entraînement rigoureux d’une durée d’une heure et demie comportant 26 postures très exigeantes. Sa particularité ? La salle dans laquelle vous vous entraînez est chauffée à 42 °C pour aider le corps, en suant, à éliminer ses toxines et pour faciliter les étirements musculaires. Quoique très exigeant, ce cours s’adresse autant aux débutants qu’à ceux qui ont plus d’expérience ? à condition d’être en bonne condition physique. Il est très important de ne pas assister à ce genre de cours si vous n’êtes pas déjà une adepte de l’effort physique : la chaleur soutenue et l’effort intense que vous devrez fournir pourraient vous affaiblir considérablement. Comme l’indique le site Web de l’école Bikram Yoga Montréal : « Si vous voulez améliorer votre vigueur, augmenter votre endurance physique et perdre du poids, le Bikram Yoga est fait pour vous. Ceci n’est pas une séance méditative, soyez préparée à suer et à travailler dur ! »

Sivananda
Ce type de yoga offre des postures très traditionnelles. Au Centre Sivananda de Yoga Vedanta de Montréal, le Sivananda Yoga respecte cinq principes pratiques : les postures, la respiration, la relaxation, la bonne alimentation et, pour finir, la pensée positive et la méditation. L’apprentissage se fait progressivement et les cours durent une heure et demie. Vous travaillerez toujours la même routine classique du Maître Sivananda, composée de 12 postures, mais à des intensités différentes selon votre niveau.

Kundalini
Le Kundalini réunit tous les aspects et les buts des autres types de yoga. Sa particularité ? Il est très facile de le pratiquer et ses mouvements sont simples. Les habitués du yoga autant que les débutants seront à l’aise avec ce genre d’enseignement, à condition d’être prêts à travailler sur l’aspect spirituel de la pratique. Chacun respecte son rythme et les professeurs se soucient de la sécurité de leurs étudiants. On peut intégrer une classe en tout temps. Les techniques de respiration puissantes et diversifiées font partie intégrante du cours puisqu’elles aident à bien oxygéner le cerveau et à renforcer le mental. « La séance de Kundalini commence par un mantra chanté pour marquer l’ouverture. Par la suite, les élèves s’adonnent à une longue séquence de respiration qui est suivie d’une série de postures toujours axées sur une vertu différente. Il existe en effet une centaine de routines distinctes qui sont axées sur des bienfaits particuliers – pour améliorer les systèmes digestif, immunitaire, cardiovasculaire ou nerveux. Pour terminer, il y a un moment de relaxation, de méditation et un dernier mantra chanté pour clore la rencontre », explique Yvon Villeneuve, professeur au Centre de Kundalini Yoga Ek Ong Kar.

Yoga Intégral
Annaï G. Ouellet, professeure à Boucherville, décrit le yoga intégral comme un enseignement qui intègre l’aspect physique, mental et spirituel. Toutes les personnes qui souhaitent exercer ce type de yoga, qu’elles soient débutantes ou expérimentées, peuvent s’y inscrire. « Le yoga intégral aide les élèves à se connaître et à prendre conscience de leurs besoins. » En plus des postures, ce cours comprend des techniques puissantes de respiration. Si vous vivez beaucoup de stress ou de grandes peurs, le yoga intégral peut vous aider grâce aux exercices de détente enseignés.

Yoga Iyengar
Le Yoga Iyengar met l’accent sur l’alignement du corps. C’est une méthode précise, assez dynamique et rigoureuse. « Ce n’est pas un yoga qui demande simplement de s’étirer tout en douceur en fermant les yeux. C’est un travail corporel. Mieux les élèves exécutent leurs postures et plus les effets sont bénéfiques pour eux. Il est donc important de bien enseigner les postures. Nous les travaillons beaucoup, nous corrigeons nos élàves et nous les aidons à s’améliorer », précise Marie-Andrée Morin, professeure au Centre de yoga Iyengar de Montréal. En plus des cours de tous niveaux, le Centre offre le cours Initiation au yoga et détente profonde qui s’adresse à ceux qui ont besoin de commencer la pratique plus lentement. Le Yoga Iyengar est un travail en profondeur qui agit sur la structure du corps, sur le système circulatoire, sur la respiration et même sur le mental. Les postures précises incitent les élèves à rester concentrés sur les sensations qu’ils ressentent et à être présents autant physiquement que mentalement.

Power Yoga ou Vinyasa Yoga
Le Power Yoga est un amalgame de différents types de yoga. Salutations au soleil, séquences de postures debout et au sol &: ceux et celles qui s’y inscrivent doivent se préparer à fournir une bonne dose d’efforts physiques. « Nous nous assurons toujours qu’il y a tout de même une certaine fluidité dans les mouvements. Il y a beaucoup de postures dans ce cours », souligne Lyne St-Roch, fondatrice des Studios de Yoga Lyne St-Roch. Les sportifs et adeptes de l’entraînement y trouveront leur compte !

Yoga prénatal
En général, les femmes enceintes peuvent pratiquer le yoga sans problème. « Seulement, il y a des postures qui sont contre-indiquées à certains moments ou encore tout au long de la grossesse », explique Lyne St-Roch. Il faut par exemple éviter les postures où le bébé serait trop comprimé dans l’abdomen. Le professeur porte une attention particulière aux besoins du bébé et enseigne des postures pour aider le corps de la maman à bien vivre la grossesse et à se préparer à l’accouchement. Les postures sont accessibles à toutes, mais on met l’accent sur le confort, la respiration et l’intériorité pour favoriser une grossesse harmonieuse.

Au boulot
Si vous ne pouvez vous rendre jusqu’au yoga, le yoga peut se rendre jusqu’à vous… dans votre lieu de travail. De plus en plus de professeurs offrent des cours en entreprise. Rassemblez un certain nombre de collègues, trouvez un endroit calme et suffisamment spacieux où vous serez à l’aise pour bouger et vous relaxer, et le tour est joué. Renseignez-vous auprès des centres et écoles de yoga, ou consultez le répertoire d’intervenants certifiés en yoga en entreprise de la Fédération francophone de yoga.