Forme

Yoga pour tous les goûts

Discipline millénaire, le yoga a tout pour plaire aux femmes d'aujourd'hui qui veulent se mettre en forme et combattre le stress.

Yoga pour tous les goûts


 
Yoga pour tous les goûts

Est-ce parce qu’il est le champion toutes catégories pour réduire le stress ? Qu’il remet le corps en forme tout en apaisant l’esprit ? Qu’il élimine toute notion de performance dans notre société si compétitive ? Ou parce qu’il permet de se recentrer sur soi en dépit de la course quotidienne ?

Né en Inde il y a 5 000 ans, le yoga est plus populaire que jamais. Avec le temps, de multiples variantes de la discipline ont fait leur apparition. Mais toutes ont en commun le maintien de diverses postures (facilité par des étirements et du travail de renforcement musculaire), des exercices de respiration et un élément de spiritualité incluant la méditation. En Occident, une quinzaine de types de yoga sont particulièrement appréciés. Est-ce pour moi ? « La beauté du yoga, c’est qu’il s’adapte à tout le monde, qu’on soit mince ou enveloppée, en forme ou non », répond Julie Banville, professeure de hatha yoga, la version la plus connue. « Même les blessures ne constituent pas une contre-indication : on n’a qu’à éviter certaines postures. »

Est-ce suffisant pour se mettre en forme ? « Certainement ! affirme Julie Banville. Les exercices augmentent progressivement la flexibilité et l’endurance du corps, et un bon professeur dose la difficulté des mouvements en fonction du rythme de chaque personne. Selon le type de yoga choisi, l’intensité variera de très douce à très énergique. »

Le lotus au bureau

Surmenée au boulot ? Beaucoup d’employeurs proposent à leur personnel des cours de yoga sur les lieux de travail. « Ils constatent que cela aide les employés à évacuer les tensions et à être plus productifs », explique Julie Banville, formée dans la tradition du hatha yoga. Parfois, le seul endroit disponible est la salle de conférence, où le mobilier est difficile à déplacer. Solution : Julie Banville a mis au point une version sur chaise du hatha yoga.

« On obtient les mêmes bénéfices qu’à un cours traditionnel, malgré que les séances soient moins longues et que les étirements aient un peu moins d’envergure », poursuit la fondatrice de Zen & cie. Chaque séance comporte les quatre volets habituels : respiration, étirements et postures, relaxation, méditation.

« Le yoga en entreprise étant surtout axé sur la gestion du stress, nous accordons une grande importance à la relaxation et nous nous attardons moins à l’aspect spirituel. Nous insistons sur la respiration profonde. En permettant à l’organisme de faire le plein d’oxygène, elle régénère les cellules, aiguise la conscience du corps, détend le système nerveux, améliore la digestion et augmente la capacité cardiorespiratoire. »
Info : Fédération francophone de yoga.

Yoga pour tous les goûts


 
Yoga pour tous les goûts

En fait, pour renforcer les muscles, Chantal Daigle, coordonnatrice de l’enseignement à la Clinique de kinésiologie de l’Université de Montréal, préfère le yoga à la musculation classique. « Quand on utilise des poids pour développer les biceps, les autres muscles ne sont pas sollicités, alors que l’enchaînement des mouvements de yoga et la tenue des postures font travailler la musculature de manière globale », dit-elle. Par contre, côté cardio, même les styles de yoga plus athlétiques doivent être complétés à son avis par des activités comme la natation, la corde à sauter ou la marche rapide.

Comment commence-t-on ? L’idéal est de suivre un cours d’introduction – souvent gratuit – dans quelques écoles, car les approches varient. On a l’embarras du choix : des cours sont offerts dans tous les YMCA, dans des complexes sportifs tels que le CEPSUM de l’Université de Montréal, dans la majorité des centres Énergie Cardio… On peut suivre des cours de groupe, des cours privés ou semi-privés. Le rapport avec le professeur est crucial et peut faire la différence entre une expérience heureuse ou décevante. Y a-t-il une fréquence idéale ? Au moins une fois par semaine. Avec deux séances, les progrès peuvent être très rapides.

Quels sont les principaux bienfaits du yoga ? « Outre la mise en forme du corps, il est bénéfique à la santé mentale, à cause du travail sur la respiration et de la relaxation », note Julie Banville. Le mot yoga ne signifie-t-il pas union ? L’union du corps, de la respiration et de l’esprit.

Combien de temps faut-il avant de les ressentir ? L’effet antistress se fait sentir dès le premier cours. Roxane Forest, 34 ans, s’est ainsi découvert une force intérieure insoupçonnée. « Prendre le temps de m’asseoir et de respirer à fond sans penser aux obligations quotidiennes m’a aidée à lâcher prise. Le stress a disparu », dit cette conseillère-formatrice en démarrage d’entreprise.
Peut-on le pratiquer même enceinte ? L’allié naturel de la femme enceinte, c’est le yoga ! clame Sophie Desjardins, qui a fondé il y a 14 ans le Centre Yoga Maternité (à Montréal et à Notre-Dame-des-Prairies, dans Lanaudière). Parmi les postures recommandées figurent celles où la femme est accroupie : elles ouvrent le bassin, étirent les muscles du périnée et détendent le bas du dos. En fin de grossesse, on privilégie les postures à quatre pattes, qui aident le bébé à se placer.

Existe-t-il de bons DVD pour faire du yoga à la maison ? Deux Québécoises, Nicole Bordeleau et Lyne St-Roch, en ont conçu d’excellents. Autre suggestion : le DVD d’Erich Schiffmann, avec l’actrice Ali MacGraw (en anglais). Mais suivre d’abord des cours s’impose pour bien apprendre les mouvements.

Comment choisir ?

Dans la plupart des styles de yoga, on adapte les exercices au niveau des participantes. Voici tout de même quelques indications pour les non-initiées.

Pour les débutantes
Hatha yoga : C’est le yoga classique qui a inspiré les autres écoles. Il comporte une séquence de postures (asanas) qui font travailler de façon complémentaire muscles et tendons. On exécute ces asanas aux noms imagés – le pigeon royal sur une patte, le lotus, le chien tête en bas… – avec lenteur, l’une après l’autre, en maintenant chaque posture assez longtemps. Les exercices de respiration apaisent autant que la séance de méditation finale (avec ou sans mantra).

Kripalu : Pratiquée en douceur ou de façon énergique, cette forme de hatha yoga met l’accent sur la concentration en faisant appel à la maîtrise de la respiration et à des séances de méditation. On maintient chaque posture pendant quelques minutes, le temps de prendre conscience des sensations ressenties dans tout le corps.

Pour les sportives
Ashtanga : Il mise sur la synchronisation de la respiration et d’enchaînements rapides de sept séries de postures. Idéal pour mettre en forme et cultiver l’endurance.
Power yoga : Une forme de yoga aérobique. Très apprécié des athlètes.
Bikram : Idéal pour celles qui aiment les sensations fortes. Les séances se déroulent à une température de 42 °C. Fatigue et transpiration garanties ! L’endurance et l’élimination des toxines priment la spiritualité.

Pour les assoiffées de spiritualité
Sivananda : La spiritualité y est très présente. Il se fonde sur cinq principes : exécuter les postures avec fluidité, respirer correctement, se relaxer, bien se nourrir (régime végétarien) et pratiquer la pensée positive ainsi que la méditation. Les 12 postures de base sont connues (notamment la chandelle – en appui sur le cou et les épaules, le corps à la verticale).
Kundalini : Le « yoga de la conscience » vise à éveiller la kundalini – potentiel illimité qui sommeille en chaque personne. Caractérisé par des mouvements simples, ce type de yoga est accessible à tous. Les exercices de respiration occupent une place de choix. Chaque séance s’ouvre et se termine par la récitation d’un mantra.