Entrevues

Hymne à la vie

Lutter contre le cancer.

Photo: Julie Artacho

Photo: Julie Artacho

Elles sont trois sur la photo. Mais derrière elles, plus de 50 000. Réunis autour d’un but commun : amasser 14 millions de dollars pour la recherche sur le cancer. Christiane Landry (au centre) a survécu au cancer du sein, Isabelle Montpetit (à droite) accompagne son conjoint qui lutte contre la maladie. Joannie Rochette (à gauche) est l’une des 75 personnalités québécoises associées à la Société canadienne du cancer cette année. Le grand événement s’appelle le Relais pour la vie (la collecte de fonds la plus importante au Canada) et se déroule en mai et en juin dans 87 villes et villages au Québec. Rassemblées autour d’une piste, des équipes de marcheurs se relaient toute la nuit à la lueur de luminaires. Un bel hommage à l’espoir qui a permis, depuis sa création en 2001, de récolter près de 75 millions de dollars.

Christiane Landry, 49 ans
« J’ai reçu un diagnostic de cancer du sein en juillet 2009. J’ai alors mis mes gants de boxe. Il y a la médecine et il y a ce que nous, nous pouvons faire : une bonne alimentation, beaucoup d’exercice, de la visualisation. Et continuer, à travers tout ça, à vivre avec la famille et les amis. Aujourd’hui, je suis guérie. Je crois même avoir plus d’énergie qu’avant. J’ai toujours profité de la vie, mais cette expression a pris un nouveau sens pour moi. Je fonce, je vais de l’avant ! Cette aventure m’a amenée à écrire un livre, ce qui a été libérateur. » Christiane Landry est l’auteure de Ma victoire sur le cancer du sein, une saison de ma vie, publié l’an dernier aux Éditions Béliveau.

Isabelle Montpetit, 33 ans
« Deux mois après la naissance de notre fille, en 2008, on a appris que mon conjoint avait une tumeur au cerveau. On a d’abord pensé que c’était sans issue. Cinq ans plus tard, il est encore là, mais la tumeur aussi, et elle le sera toujours. Pour l’instant, elle est endormie, assommée par les traitements, et les médecins pensent que nous en avons pour quelques années dans cette situation. Quant à ma mère, elle a eu trois cancers dont elle est chaque fois sortie gagnante. Ce n’est pas facile à vivre. Mais n’allez pas croire que je me lève malheureuse chaque matin. Notre fille est un rayon de soleil ! Et notre amour, tellement intense et profond, fait en sorte qu’on se tient. Avec ça, on peut traverser n’importe quelle épreuve ! »

Joannie Rochette, 27 ans
« Ma grand-mère est décédée du cancer du pancréas. Ce qui m’a incitée à participer à la campagne Relais pour la vie, c’est l’impuissance que l’on ressent face à cette maladie. Ma mère a été emportée par une maladie cardiaque. Ça s’est passé très vite. Certains souffrent du cancer pendant des années. Je voulais donc rendre hommage à tous ceux qui se sont battus – qu’ils en soient sortis gagnants ou pas. Beaucoup de médicaments qui sauvent des vies ont été mis au point, mais il me semble qu’on devrait pouvoir aller plus loin encore. Je garde espoir qu’un jour, un traitement miracle saura guérir tout le monde. »

Pour tout savoir en primeur

Inscrivez-vous aux infolettres de Châtelaine
  • En vous inscrivant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.