Entrevues

Julie Perreault : la séance photo

Dans un studio de photo, Julie Perreault est comme un poisson dans l’eau. Pas surprenant : l’actrice mène parallèlement une carrière de photographe… sans compter qu’elle adore la mode et le maquillage!


 

Julie Perreault s’est présentée au studio de la photographe Monic Richard confortablement vêtue de leggings, d’une chemise en jean et de bottes UGG. À peine arrivée, voilà déjà qu’elle charme toute l’équipe avec sa bonne humeur contagieuse et sa grande authenticité. La voici en compagnie de la coiffeuse-maquilleuse Soraya Qadi, avec qui, de toute évidence, le courant passe!


 

Pour la mise en beauté de Julie, Soraya opte pour un teint en transparence et des paupières magnifiées par un camaïeu de gris. « Je n’ai jamais porté ces couleurs, mais j’aime ça », s’exclame l’actrice. Elle avoue d’ailleurs se prêter volontiers aux métamorphoses : « Ce n’est pas toujours mon style, mais ça me permet de me voir sous un nouveau jour. »


 

Pour la coiffure, la seule demande spéciale de Julie était qu’on fasse disparaître sa frange. « Ça ne me dérange pas de porter une frange pour un rôle, mais ce n’est pas moi dans la vie », explique-t-elle. Soraya suggère de lui attacher les cheveux afin de mettre en valeur la structure de son visage et de lui donner un look plus femme que fille.


 

« Je crois qu’avec les cheveux attachés, on devrait me voir légèrement de profil, lance Julie. Je tiens d’ailleurs à dire que mon beau profil, c’est celui-ci », ajoute-t-elle en rigolant.


 

Pour la couverture de ce numéro de mars – en kiosque à la mi-février, donc, en plein hiver –, la directrice artistique Isabelle Salmon avait en tête une ambiance cocooning. Afin de créer une ambiance feutrée, elle a notamment fait appel à la styliste déco Karine Debonville, qui a choisi ce moelleux fauteuil blanc. « C’est la direction que nous avons, pour l’instant, mais tout peut changer, en cours de route », prévient Isabelle.


 

Pour aller avec ce concept, la styliste Véronique Delisle a privilégié des mailles colorées. « Comme Julie aime la mode, j’ai opté pour des pièces confortables, mais avec une touche tendance. » Parmi la sélection que lui propose la styliste, quel sera le choix de Julie?


 

On revient vers le rose, mais, cette fois, avec une nuance plus vive! Inspirée par l’écharpe rayée que porte Soraya, Véronique fait un essai avec un foulard de style breton. Voilà qui fait très cocooning!


 

Julie possède un véritable flair pour la photographie… Pas surprenant : l’actrice mène parallèlement une carrière de photographe. Elle a d’ailleurs réalisé les photos de portfolios de nombreux acteurs, dont celui d’Hélène Bourgeois-Leclerc. « Je comprends très bien la réalité des acteurs, je suis donc capable de faire le type de photos qu’ils recherchent, explique-t-elle. Je ne me considère toutefois pas comme une photographe au même titre que Monic Richard. Pour moi, la photographie est plus un terrain de jeu qu’une profession. »


 

Le fait d’être photographe est aussi un atout, lorsque les rôles sont inversés… « On est toutes un peu timides devant un appareil photo… On ne veut surtout pas avoir l’air de la fille qui pose! Mais, à force de faire des shootings, je réalise que plus on en donne, meilleur sera le résultat. » La preuve : tout le monde en studio s’entend pour dire qu’on tient ici notre couverture!


 

Le temps d’une petite retouche, Julie nous confie qu’elle est une grande consommatrice de maquillage. Ses trois produits indispensables : le mascara, le cache-cernes et le fard à joues. « Mon secret pour avoir des pommettes de poupée? Le gel teinté Happy Face, de Lise Watier. À huit heures du soir, j’ai encore les joues roses! »


 

Monic profite des derniers rayons de soleil de la journée pour réaliser la photo qui accompagnera l’entrevue de Julie. Cette fois, le look de Julie est assurément plus tendance.


 

À la dernière minute, Julie enfile cette robe Michael Kors, qui lui va à ravir! Décidément, ce look lui donne des allures de femme fatale!


 

Coup de théâtre : plutôt que le concept cocooning, c’est finalement cette photo hyper glam qui est retenue pour la couverture!

DÉPOSÉ SOUS: