Vie pratique

Masques en tissu : comment les entretenir

Les masques, qu’on doit traîner partout depuis plus d’un an, sont nos alliés essentiels dans cette pandémie. Les traitons-nous avec assez de soin ? Des experts répondent à nos questions.

À quelle fréquence faut-il changer de masque ?

Si on le porte de façon continue lors d’une sortie au cinéma ou en faisant nos courses, par exemple, « on devrait le remplacer après quatre heures », suggère la Dre Chantal Sauvageau, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec. Il est humide ou souillé ? On en prend un nouveau sur-le-champ, car l’humidité lui fait perdre son efficacité.

« Quand l’utilisation est de courte durée, il est raisonnable de s’en servir quelques fois », fait valoir la Dre Sauvageau. Un petit sac lavable pour y placer notre masque serait idéal lors de nos virées, selon elle, puisqu’il permet d’éviter de contaminer nos poches ou notre sac à main. Le plus important ? Tous les jours, laver les couvre-visages qui ont été utilisés ! « Chaque soir, ils sont déposés dans la brassée ou lavés dans le lavabo et bien séchés­ », indique la Dre Sauvageau, qui précise que le sac dans lequel on a mis ses masques devrait aussi être nettoyé.

Comment en prendre soin ?

« Pour l’entretien, idéalement, si on veut les garder longtemps, on les lave à la main et on les suspend pour les sécher », recommande Judith Desjardins, fondatrice et designer de BODYBAG by Jude, qui s’est lancé dans la fabrication de masques à la fin mars 2020.

Le plus simple reste de les mettre dans la laveuse avec nos vêtements, croit, pour sa part, la Dre Sauvageau. « Et pas besoin de les laver à l’eau chaude », dit-elle.

Le lavage des mains devrait suivre le nettoyage des masques, rappelle-t-elle. On s’assure aussi que les couvre-visages sont bien séchés, à l’air libre ou dans la sécheuse, avant de les enfiler. On obtient ainsi une protection optimale, en plus d’éviter que de la moisissure s’y développe.

Quand faut-il les remplacer ?

Le tissu nous semble altéré, déchiré, ou les coutures commencent à lâcher ? C’est le moment de passer en magasin ou de commander en ligne un nouveau produit. « Un masque en tissu de bonne qualité durera au moins six mois, même si on le lave tous les jours », affirme Judith Desjardins.

L’avis de la médecin de l’Institut national de santé publique du Québec ? « Après une trentaine de lavages, les masques peuvent être encore bons, mais ils ont sûrement perdu de leur pouvoir filtrant », dit-elle.

Et ce n’est pas une panacée. « Il n’y a aucun moyen de savoir si le masque qu’on a acheté répond à tous les critères de sécurité », précise-telle. En choisissant un modèle qui épouse bien son visage et en adoptant les autres gestes barrières, on se protège un peu plus.