Société

Quarantaine contre le coronavirus: pour qui, comment faire?

On revient de voyage, on fait de la fièvre ou on a plus de 70 ans? On reste chez soi! Et que faire si c’est le cas d’un de nos proches? Voici un guide de survie en ces temps de coronavirus.

Photo: Trent Szmolnik / Unsplash

Chacun chez soi. C’est le message qu’a lancé le premier ministre François Legault en décrétant la fermeture des écoles, salles de spectacles, cinémas et autres lieux publics jusqu’à la fin de mars. Il a aussi demandé à ceux et celles pour qui c’est possible de passer en mode télétravail.

Pour beaucoup d’entre nous, la COVID-19 signifie aussi une mise en quarantaine pour 14 jours. Mais qu’entend-on exactement par quarantaine? Et qu’est-ce qu’une quarantaine efficace? Des réponses pour s’y retrouver.

Qui doit s’isoler complètement ?

  • Tous ceux qui reviennent d’un séjour à l’étranger, peu importe le pays, doivent rester à la maison pour une durée de 14 jours. Même s’ils sont en pleine forme! «La durée d’incubation moyenne du virus est de 5 jours, mais peut aller jusqu’à 12,5 jours», explique-t-on à la direction de la santé publique de la Mauricie, l’une des régions touchées.
  • On a de la fièvre, de la toux – sèche ou grasse – ou des difficultés respiratoires? On s’isole également.
  • Les personnes âgées de 70 ans et plus doivent s’encabaner «jusqu’à nouvel ordre», afin d’éviter d’entrer en contact avec le virus.
  • Même consigne pour les personnes souffrant de maladies chroniques, peu importe leur âge, surtout si leur système immunitaire est affaibli.
  • Les gens âgés ou vulnérables – qui font une quarantaine préventive – peuvent aller prendre une marche de santé, mais pas question de s’arrêter dans un café. Et seuls les rendez-vous médicaux urgents devraient rester à l’agenda.

Peut-on aller faire l’épicerie si on est en quarantaine? 

Non! Pour tout le monde, s’isoler signifie ne pas aller travailler et éviter tous les endroits publics, le transport en commun et les taxis.

On renonce aux soupers entre amis et on ne reçoit pas de visiteurs à la maison. C’est notre conjoint ou notre coloc qui sera de corvée pour aller à l’épicerie et à la pharmacie.

On vit en solo? C’est le temps de faire appel à son réseau pour trouver une âme charitable qui pourra nous apporter des denrées. Une voisine, une amie, un membre de la famille, un collègue… Dans ce cas, après avoir ouvert la porte, la personne en isolement doit s’éloigner de deux mètres avant que le visiteur entre et dépose les sacs de nourriture à l’intérieur. Cette distance doit être maintenue tout au long de la visite. Évidemment, pas d’accolade ni de poignée de main.

Comment s’isoler si on vit en famille ? 

Même si on ne présente aucun symptôme, il faut prendre des précautions puisqu’on peut transmettre le virus sans le savoir. Selon les autorités, il faut prendre sa température tous les jours, à la même heure.

On évite les câlins et les bisous, et on reste seule dans une pièce dont la porte est fermée aussi souvent que possible, même pour manger et dormir. On garde une distance d’au moins deux mètres avec ses proches. Et on porte un masque si ceux-ci s’approchent pour prendre soin de nous.

Comment nettoyer ou désinfecter son environnement?

  • On désinfecte nos objets chaque jour (téléphone, ordinateur) avec des lingettes imbibées d’alcool à 70%, tout comme les surfaces qu’on touche fréquemment (table de nuit, poignée de porte, etc).
  • On ne partage pas notre verre et nos ustensiles, que l’on met au lave-vaisselle ou qu’on lave sans tarder, avec du savon à vaisselle et de l’eau chaude comme à l’habitude.
  • Si on a la chance d’avoir deux salles de bain à la maison, on en réserve une à la personne en quarantaine. On la nettoie tous les jours. On n’en a qu’une? On désinfecte la toilette et la robinetterie après chaque utilisation. Pour ce faire, on peut utiliser un mélange contenant 1 partie d’eau de Javel domestique et 9 parties d’eau (1 tasse d’eau de Javel diluée dans 9 tasses d’eau).
  • Évidemment, on tousse dans un mouchoir ou dans notre coude. On se lave les mains après s’être mouchée, être allée à la salle de bain et aussi souvent que nécessaire.

Comment savoir si on devrait passer un test de dépistage de la COVID-19?

Pour l’instant, les directions de la santé publique testent certaines personnes en priorité. «Il faut avoir des symptômes, être de retour de voyage ou avoir été en contact avec un cas confirmé», précise-t-on à la direction de la santé publique de la Mauricie.

Si c’est notre cas, il faut d’abord contacter la ligne téléphonique dédiée aux questions concernant le coronavirus et obtenir un rendez-vous dans une des cliniques réservées à l’évaluation de la COVID-19: 1-877-644-4545

Pour en savoir plus : 

Les consignes à suivre pour les personnes en isolement

https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2019/19-210-08F.pdf

Tout ce qu’il faut savoir sur la situation actuelle au Québec

https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

DÉPOSÉ SOUS: