On mijote l’actu: des serviettes hygiéniques pour la «Barbie normale» + une recette de boules au chocolat et au rhum

Chaque semaine, une recette pour mieux digérer une nouvelle. Cette fois, la Lammily- une poupée Barbie aux proportions plus réalistes –s’équipe d’un kit de serviettes hygiéniques, et on en profite pour préparer des boules de chocolat au rhum.

  0

La nouvelle: Ça y est, Lammily est prête à avoir ses règles! Un nouveau « kit de menstruations » est désormais disponible pour la poupée aux allures de girl next door : il comprend 18 autocollants en forme de serviettes hygiéniques à motifs, ainsi qu’un livret éducatif expliquant aux préadolescentes tout ce qu’il y a à savoir à propos de leurs premières périodes. On est à des années-lumière des cabriolets rose bonbon et des chevaux blancs à crinière blonde vendus avec la poupée Mattel…

Lammily-Period

Photo: http://lammily.com

Le divorce entre Barbie et Lammily ne date pas d’hier. Aux jambes interminables, aux seins en forme d’obus et au maquillage carnavalesque de Barbie, Lammily oppose des proportions réalistes, une garde-robe sportive et un maquillage léger. À dessein: son inventeur, le designer graphique Nickolay Lamm, l’a dotée des mensurations moyennes de jeunes filles de 19 ans, telles que recensées par le Centers for Disease Control and Prevention américain. « Nous essayons sans cesse de nous dépasser dans tous les domaines, même physiquement. Mais c’est impossible de modifier totalement notre corps. On est comme on est », a-t-il affirmé. Sa Lammily est donc vendue avec des autocollants d’acné, de cellulite, de piqûres de moustiques ou des vergetures, pour démontrer que la perfection n’est pas de ce monde… Et qu’il y a de la beauté dans la normalité.

Depuis sa venue au monde en 2014, la Lammily a suscité autant d’engouement que de critiques. On reproche notamment à Nickolay Lamm de n’avoir rien compris de la psychologie des petites filles: après tout, l’enfance, c’est fait pour rêver. Des journalistes ont par exemple noté qu’en Iran, les Barbie sont bannies depuis 1996, pour cause d’influence néfaste sur les fillettes. Les autorités ont même commercialisé un équivalent culturellement plus acceptable: une poupée nommée Sara, aux proportions réalistes et à la garde-robe modeste. Résultat? Personne n’aime ça. En 2012, la police iranienne a saisi des boîtes de poupées Mattel vendues illégalement dans les boutiques, discrètement placées derrière les Sara officiellement approuvées par l’état. La preuve que rien n’y avait fait : les petites filles préféraient encore en masse le fantasme à la réalité.

N’empêche que l’idée de Nick Lammily de vendre un « kit de menstruations » avec sa poupée part d’un vrai constat : celui que les règles sont encore associées à un tabou dans notre société. L’idée lui serait venue après avoir entendu Donald Trump critiquer la journaliste Megyn Kelly : « On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son… vous savez quoi ». Quand le candidat vedette républicain associe la pugnacité d’une femme à son cycle menstruel… on se dit qu’il y a encore du chemin à faire. En compagnie de la poupée Lammily ou pas.

Lammily

Photo: http://lammily.com


La recette :
Il faut assumer nos imperfections, nous dit-on. Mais s’il y a un domaine où ce dicton est faux, c’est bien en pâtisserie. Oubliez un ingrédient, sautez une étape, soyez un peu pressée, et hop! Votre gâteau se transforme en bouillie à chats. La recette pour réussir un dessert quoiqu’il arrive? Faire des boules. Oui, oui : suffit de mélanger tous les ingrédients et de les rouler en boule à la main pour que plus rien ne paraisse. Toutes les erreurs sont gommées dans un gros « motton » chocolaté. En plus, parfois ça fait du bien, manger du chocolat quand on a ses règles!

Des desserts alcoolisés à consommer... avec modération !

 

À LIRE: Socality Barbie, la nouvelle star hipster d’Instagram

Impossible d'ajouter des commentaires.