Art de vivre

10 raisons de croire encore au Père Noël

Gardons foi en l'humanité.

Photo: Royalty Free/Masterfile

Tout ne va pas mal sur notre belle planète. L’année 2012 nous a donné des motifs de garder foi en l’humanité.

1. Liberté retrouvée
Détenue par la junte militaire pendant 15 ans, la militante birmane et Prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a entamé en mai une tournée internationale. Résultat : les sanctions économiques contre son pays ont été levées. C’est le début d’un temps nouveau pour les Birmans, sous l’emprise de la dictature depuis 1962.

2. Beau canada !
Jean Chrétien disait vrai en affirmant que c’est « le plus meilleur pays » : pour la deuxième année consécutive, le Canada a été désigné en septembre comme le pays ayant la meilleure réputation au monde.

3. Simplement merci
Qui a dit que les ados étaient blasés ? En octobre, un groupe d’élèves de l’école secondaire Marymount, à Montréal, a distribué du chocolat chaud et des roses aux chauffeurs d’autobus de la STM, en plus de brandir des pancartes. Pourquoi ? Simplement pour exprimer leur gratitude à ceux qui les transportent tous les jours.

4. Amazonie vs Goliath
L’automne dernier, la Cour suprême des États-Unis a refusé de bloquer l’amende la plus salée de l’histoire du droit de l’environnement, infligée par un tribunal équatorien au géant pétrolier Chevron : 18 milliards pour avoir pollué la forêt amazonienne entre 1964 et 1990. Du propre.

5. Cités du bonheur
« Si j’avais les ailes d’un ange, je partirais pour Québec »… ou Trois-Rivières ! Ce sont les deux villes où les gens se disent le plus satisfaits de leur vie, selon les données du Centre d’étude des niveaux de vie publiées cet automne.

6. Unis pour les petits
Deux grands fabricants de jouets (et concurrents) – MGA Entertainment et Mattel – sont sortis des sentiers battus pour soutenir les enfants atteints de cancer. Le premier a lancé au cours de l’été trois poupées Bratz chauves, vendues dans les magasins Toys’R’Us. Le second fabriquera cette année une copine de Barbie, elle aussi sans cheveux, qu’on distribuera dans les hôpitaux. Chapeau.

7. Solidarité locale
Un couple de cordonniers de Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, a été surpris de voir tout le quartier lui venir en aide le printemps dernier après l’incendie de son commerce. Une voisine a même lancé une collecte de fonds, appuyée par la succursale locale de la Banque Royale, et a amassé plus de 20 000 $.

8. Techno prometteuse
Le robot Curiosity s’est posé sur Mars sans pépin. Si la technologie est aujourd’hui capable d’une telle prouesse, l’asphalte qui ne craquelle pas au bout de deux ans ne devrait pas tarder…

9. Pousses d’avenir
L’été dernier, quelques se­maines après que l’inter­diction d’un potager à l’avant d’une résidence de Drummond­ville eut causé un tollé international, la municipalité de Saint-Fulgence, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, a modifié tous ses aménagements paysagers pour les rendre comestibles : fraises, origan, capucine, persil, thym… Une idée délicieuse qui, on l’espère, champignonnera !

10. Web optimiste
Grâce à Internet, les « bonnes nouvelles » se propagent facilement : Bonnes nouvelles du jour, Le blog des bonnes nouvelles, Reporters d’Espoirs, Des clics positifs… Autant de sites où les chiens écrasés et les Frankenstorm sont interdits de cité. Des fois, ça fait du bien.