Culture

Agatha Christie à Montréal

Sur les traces d’Agatha Christie est une exposition originale du musée Pointe-à-Callière, à Montréal. Entrevue avec la chargée du projet, Élizabeth Monast Moreau.

Que nous présentera l’expo ?

Un parcours mettant en parallèle la vie d’Agatha Christie et son œuvre. Les visiteurs monteront même à bord de reproductions de wagons de l’Orient-Express pour en descendre, comme la romancière, à Ur [en Irak]. Ils y verront des reconstitutions de portions de chantier de fouilles réunissant pour la première fois des artefacts qu’elle a manipulés et qui nous sont prêtés par le Royal Ontario Museum, le Metropolitan Museum de New York et le British Museum de Londres. Ce sont des trésors qui prennent encore plus de valeur quand on pense que, il y a quelques mois à peine, l’organisation État islamique détruisait des vestiges du patrimoine de l’Humanité sur ces mêmes sites. Plus de 300 objets seront montrés, des pièces provenant du berceau de la civilisation que fut la Mésopotamie, ainsi que d’autres ayant appartenu à Agatha Christie, tels ses carnets de notes, sa machine à écrire, ses vêtements…

 

Des romans qui s’inspirent des séjours de la romancière Agatha Christie dans des chantiers de fouilles archéologiques.

À LIRE: Qui était vraiment Agatha Christie?

Quelle a été la contribution de la romancière au monde de l’archéologie ?

Elle est plus importante qu’on ne le croit. Elle gérait le budget des chantiers de Max Mallowan, finançait des fouilles et les documentait en les photographiant. Elle a aussi réalisé ce qui est sans doute l’un des premiers films d’archéologie au monde. Selon des lettres, elle était respectée par les archéologues de son temps.

Que nous dit cette expo sur Agatha Christie ?

Qu’elle était avant-gardiste, courageuse et résiliente. À nous, elle dit qu’on peut faire ce qu’on veut de sa vie.
Du 8 décembre 2015 au 17 avril 2016 au musée Pointe-à-Callière

À LIRE: 10 choses qu’on ignorait d’Agatha Christie