Les fêtes chez Mariloup Wolfe, Mariana Mazza, Ludivine Reding, Anaïs Favron et Sophie Bourgeois

Noël, comme le jour de l’An, c’est une affaire de traditions, revisitées ou pas. Nous avons demandé à des personnalités que nous aimons quelles étaient les leurs.

  0

Mariloup Wolfe

Photo: Marjorie Guindon. Mise en beauté: Gérald Bélanger (Judy inc) avec les produits Guerlain et Kevin Murphy. Assistante de la photographe: Audrey Belval. Stylisme accessoires et vêtements: Catherine Perron. Assistante de la styliste: Lavinia Aftanase. Chaise: Joe’s Prop House.

Quels sont les rituels des fêtes de ta famille?
Chez les Wolfe, la famille de mon père, on se rassemble depuis toujours le soir du 24 décembre dans la maison de l’un de mes oncles ou tantes. Les traditions ont changé au fil des années. Lorsque nous étions enfants, nous allions à la messe et ouvrions les cadeaux à notre retour. Aujourd’hui, la soirée se termine plus tôt.

Quels sont vos plats incontournables?
Les mets que je chéris le plus sont les recettes de desserts de ma grand-mère. Elle faisait un gâteau étagé avec une couche de biscuits Graham, une de caramel, une de sucre à la crème, du fondant et d’autres ingrédients plus sucrés les uns que les autres. Aujourd’hui, mes tantes ont pris le relais.

Sapin: naturel ou artificiel?
Naturel, car j’adore l’odeur du sapin. Sa décoration est un événement très festif, rempli de beaux souvenirs pour toute la famille.

Comment trouves-tu l’inspiration pour tes cadeaux?
J’ai créé un petit rituel avec mes enfants, qui ont 6 et 8 ans. On prend les catalogues de jouets, on découpe les photos des articles qu’ils souhaitent recevoir et on les colle sur une lettre adressée au père Noël. Ensuite, je leur demande d’établir leurs priorités en inscrivant des numéros. Je prends des photos de la lettre et j’envoie une copie à mes parents pour qu’ils puissent piger dans les suggestions.

À partir de quelle date écoutes-tu de la musique de Noël?
Je vais révéler un secret: j’en ai toute l’année dans mon iPod! Parfois, on est en plein mois de juillet autour d’une piscine et ça se met à jouer, au grand dam de mes amis. Plus sérieusement, dès qu’il y a de la neige, j’adore faire un feu et écouter des chansons de Noël.

As-tu une chanson préférée?
And So This Is Christmas, de John Lennon.

Prends-tu part à la fameuse mode des lutins?
Je me suis lancée là-dedans il y a trois ans et ça fait tellement plaisir à mes enfants. Mais c’est tout un travail! J’ai fait des soupes aux chaussettes, la pêche aux poissons au fromage dans le bain. Les lutins ont même déjà mangé une partie du gâteau de mon fils, dont l’anniversaire est en décembre. Ça nous fait bien rire!

Mariloup Wolfe présentera Jouliks en 2019, son deuxième long métrage. Elle reprendra également la voix de Sophie dans le film d’animation La course des tuques, suite de La guerre des tuques 3D.

À lire aussi: Les secrets des chefs pour un party réussi

 

Mariana Mazza

Photo: Marjorie Guindon. Mise en beauté: Gérald Bélanger (Judy inc) avec les produits Guerlain et Kevin Murphy. Assistante de la photographe: Audrey Belval. Stylisme accessoires et vêtements: Catherine Perron. Assistante de la styliste: Lavinia Aftanase.

Quels sont les rituels des fêtes de ta famille?
On se réunit en famille et entre amis chez ma mère. Lorsque tous les invités sont là, elle sort les salades. Une fois que nous sommes tous bien pleins, elle arrive avec la dinde. Plus personne n’a faim et elle se fâche, mais elle met quand même les desserts – que personne ne mange – sur la table. On réinvite donc tout le monde le lendemain pour terminer le festin. C’est la même chose chaque année.

Noël, ça se passe dans la neige ou dans le Sud?
Tous les ans, on se dit qu’on pourrait partir ensemble fêter au chaud. Mais en réalité, on adore tous le froid et l’ambiance de Noël au Québec. On finit toujours par rester.

As-tu une recette préférée du temps des fêtes?
Un mets vénézuélien cuisiné par ma mère: un pain roulé au jambon avec des olives, du fromage, et qu’on coupe comme une baguette. Sur la table, on trouve autant de plats sud-américains qu’arabes et québécois. Le pain au jambon côtoie les pains fourrés à la viande et la salade de taboulé. C’est tout un mélange de cultures!

Quel est le plus beau cadeau que tu aies reçu?
Ce qui me vient en tête, c’est le Walkman Sony jaune qu’on m’a offert au milieu des années 1990 avec les cassettes d’Éric Lapointe et de Shania Twain. Je capotais!

Es-tu plutôt du genre dernière minute ou en avance pour l’achat de tes cadeaux?
Ça fait déjà un bout de temps que je ne me mets plus de pression pour en acheter. J’apporte souvent une bouteille de Chivas à ma mère et du Southern Comfort à mon beau-père. Mes neveux ont grandi, et à moins de voir un livre vraiment intéressant qui me fait penser à eux, je préfère ne pas encourager cette consommation à outrance. Je vais plutôt aider à préparer les plats et à décorer la maison.

Sapin de Noël: naturel ou artificiel?
Naturel. Ce rituel est très important pour ma mère. Elle s’en procure toujours un au marché, puis elle y suspend des boules artisanales récoltées au fil des années, et qui soulignent certains moments de notre vie.

À partir de quand écoutes-tu de la musique de Noël?
Dès qu’il neige, peu importe la date, et je continue longtemps après les fêtes. Je ne l’impose pas à mon entourage, mais personnellement, je ne m’en lasse pas. Ça me rend de bonne humeur. Je suis une grande fan de l’hiver, du froid, des promenades dans la neige, du calme qui s’installe…

As-tu une chanson favorite?
All I Want for Christmas Is You, de Mariah Carey. Je l’écoute avant mes spectacles pour faire le plein d’énergie, me donner l’envie de faire des folies et me mettre dans un état d’esprit près de l’enfance.

Mariana Mazza est en tournée à travers le Québec avec son premier one-woman show, Femme ta gueule. Elle sera également de retour comme juge dans la deuxième saison de La magie des stars (TVA) dès janvier.

À lire aussi: Desserts des fêtes somptueux

 

Ludivine Reding

Photo: Marjorie Guindon. Mise en beauté: Carmelle Da Roza (Judy inc) avec les produits MAC, Nars et Kevin Murphy. Assistante de la photographe: Audrey Belval. Stylisme accessoires et vêtements: Catherine Perron. Assistante de la styliste: Lavinia Aftanase.

Quels sont les rituels des fêtes de ta famille?
Je n’ai pas beaucoup de famille ici, car mes grands-parents sont dispersés un peu partout sur la planète, en Belgique, en Indonésie et au Mexique. Mes Noëls se passent donc plus entre amis qu’en famille. Quand j’étais enfant, nous étions trois familles qui nous réunissions le 24 décembre. Le lendemain matin, mon petit frère et moi, on se réveillait à la première heure pour ouvrir les cadeaux.

Que représente Noël pour toi?
Nos traditions ont un peu changé ces dernières années, mais cette fête demeure très importante pour moi. La décoration du sapin avec mon grand-père, la musique, ce sont tous des moments que je chéris. J’ai vraiment gardé mon cœur d’enfant. J’écoute encore des films de Noël avec mon frère.

Est-ce que ça se passe dans la neige ou t’arrive-t-il de fuir dans le Sud?
Je fête toujours Noël ici, mais j’aime bien partir en voyage avec des amis
au jour de l’An. Cette année, je compte aller quelque part en Asie.

As-tu une recette de Noël préférée?
Ma mère fait un gâteau au lait chaud. Il est blanc avec un coulis de cassonade et de lait. C’est tellement bon! J’aime également faire des biscuits en pain d’épices et les décorer.

Sapin de Noël: naturel ou artificiel?
Naturel. J’adore son parfum! Mes parents y consacrent beaucoup de temps et notre sapin est splendide. À la maison, les plafonds ont une hauteur de 12 pieds. On achète donc le plus grand et le plus gros arbre, et on y installe des décorations anciennes.

À partir de quand écoutes-tu de la musique de Noël?
J’ai encore un calendrier de l’avent. Je pense que la première chanson de Noël est acceptable à partir du premier chocolat. Mais j’en fais jouer surtout quand je décore le sapin.

Quel est le plus beau cadeau que tu aies reçu?
Mon chien, un teckel nommé Mathusalem, et un voyage en Namibie.

Qu’as-tu demandé au père Noël cette année?
J’aimerais qu’on m’offre des bagues. J’en portais beaucoup auparavant, mais je les ai toutes perdues. Aussi, il se peut que je parte en condo bientôt… J’aurai peut-être besoin de meubles et d’accessoires.

On pourra entendre Ludivine Reding dans le film d’animation La course des tuques, suite de La guerre des tuques 3D. On peut aussi la voir du lundi au jeudi dans la série pour ados Clash, sur les ondes de VRAK.

À lire aussi: Comment décorer un manteau de foyer pour les fêtes

 

Anaïs Favron

Photo: Marjorie Guindon. Mise en beauté: Carmelle Da Roza (Judy inc) avec les produits MAC, Nars et Kevin Murphy. Assistante de la photographe: Audrey Belval. Stylisme accessoires et vêtements: Catherine Perron. Assistante de la styliste: Lavinia Aftanase.

Quels sont les rituels des fêtes de ta famille?
Il y a des changements dans nos habitudes. Ma grand-mère est décédée l’an passé, et nous avons fêté un premier Noël sans elle. Ç’a été très difficile puisque pour nous, les fêtes, c’est avant tout familial. Chaque année, elle nous recevait avec de la fondue chinoise parce qu’elle n’aimait pas cuisiner…

Quel est ton dessert préféré?
Ma mère et ma grand-mère ont toujours acheté des bûches toutes faites à l’épicerie! Toutefois, dans ma famille, on a quand même quelques gâteries faites maison, dont les bonbons aux cornflakes: des céréales mélangées avec du caramel et du beurre. Une vraie drogue!

Es-tu plutôt du genre dernière minute ou en avance pour l’achat de tes cadeaux?
Ah! Je suis à la dernière minute dans tout et je suis nulle pour les cadeaux. J’en donne tout le temps, par contre, et j’achète dès que quelque chose me fait penser à quelqu’un. Mais à Noël, ça m’énerve que ce soit une obligation. Je travaille tellement durant cette période que je finis toujours par offrir des cadeaux thématiques – j’entre dans un sex shop ou une librairie et j’achète tous mes présents au même endroit.

Côté emballage, es-tu du type excentrique ou écolo?
Je n’achète jamais de papier d’emballage. Ça ne se recycle pas, c’est donc l’un des pires produits pour l’empreinte écologique. Quand mon fils était petit – il a maintenant 19 ans –, j’emballais avec lui les cadeaux dans du papier construction recyclable sur lequel on écrivait des mots et on faisait des dessins. Aujourd’hui, j’utilise plutôt du papier journal.

Sapin: naturel ou artificiel?
J’ai un arbre artificiel depuis cinq ans et j’ai décidé que ce serait mon dernier. Je ne voulais plus couper de sapin.

Quelle est ta chanson de Noël préférée?
Dans ma famille, nous écoutons toujours la même cassette de classiques de Noël de mon père, une version électronique avec un son d’ordinateur des années 1980. C’est atroce, mais mes frères et moi, c’est la première chose que nous demandons en arrivant au réveillon.

En plus de coanimer Bonjour Montréal sur les ondes de Rythme FM les vendredis matin, Anaïs animera pour une neuvième année le jeu-questionnaire Le dernier passager (Télé-Québec), ainsi que l’avant-gala et l’après-gala des Olivier pour une deuxième saison (ICI Radio-Canada Télé).

À lire aussi: Cadeaux de Noël: beaux, uniques et faits ici

 

Sophie Bourgeois

Photo: Marjorie Guindon. Mise en beauté: Carmelle Da Roza (Judy inc) avec les produits MAC, Nars et Kevin Murphy. Assistante de la photographe: Audrey Belval. Stylisme accessoires et vêtements: Catherine Perron. Assistante de la styliste: Lavinia Aftanase. Chaise: Joe’s Prop House.

Quels sont les rituels des fêtes de ta famille?
Nous avons toujours une thématique différente. L’année dernière, tous les plats devaient faire référence à Noël. J’avais préparé une assiette de légumes en forme de père Noël avec une barbe en chou-fleur et un bonnet en tomate. Cette fois, nous avons loué un chalet et notre soirée sera placée sous le thème du beach party. Ce sera donc un palmier artificiel qui fera office d’arbre de Noël et on mangera de la nourriture hawaïenne.

Malgré toutes ces variantes, y a-t-il une tradition à laquelle tu tiens?
La seule que nous ayons, c’est de faire des concours du plus beau et du plus laid. L’an passé, c’étaient les nœuds papillons pour les garçons et les chaussettes pour les filles. En 2018, on fera un concours de lunettes.

Pour la déco, mets-tu le paquet ou restes-tu plutôt dans la sobriété?
Cette année, j’ai vraiment été inspirée par une boutique de Québec. En plus du palmier, j’ai acheté des assiettes en forme de melon d’eau et d’ananas, et plein d’autres trucs kitsch. Il y avait une telle quantité d’accessoires de plage que je n’ai pas pu résister. D’habitude, je ne suis pas aussi en avance!

Que représente Noël pour toi?
Avant d’avoir des enfants, je partais en voyage durant cette période. Je ne voulais pas vivre le stress des achats, des fêtes de famille, des dizaines de paquets sous le sapin. Consommer inutilement, alors que la moitié de la planète crève de faim, ça m’a toujours beaucoup attristée. Aujourd’hui encore, je ne fais pas de cadeaux. Je préfère construire une glissade dans la cour et réunir tout le monde. Ce sont ces petits moments magiques avec mes enfants de 6 et 10 ans qui me réjouissent.

À partir de quand écoutes-tu de la musique de Noël?
Jamais avant ma fête, le 7 décembre. Cette année, j’ai beaucoup de plaisir à trouver de la musique de Noël avec une ambiance surf et plage. C’est hilarant.

Fais-tu croire à tes enfants que le père Noël existe?
Je suis très ambivalente. Je n’ai jamais nié ni encouragé la légende du père Noël. J’aime l’imaginaire qu’il représente, mais je ne veux pas leur mentir. J’essaie de leur poser des questions afin de les laisser prendre leur décision.

Prends-tu part à la mode des lutins?
Tellement! Je capote sur les lutins! J’en ai trois. Ils pêchent des poissons au fromage, volent la cravate de mon fils, boivent de la bière… Le soir, lorsque je me couche, je suis morte de rire.

Sophie Bourgeois continuera cet hiver d’incarner Martine Lyndsay dans la télésérie L’Échappée (TVA).

À lire aussi: Cadeaux de Noël pour les enfants

Impossible d'ajouter des commentaires.