Pratique

Guide d’achat : vélo

Cet été, toutes les raisons sont bonnes de s’initier aux plaisirs du vélo. Première étape : l’achat d’un vélo. On consulte ce guide pour trouver celui qui nous convient.

Pour dénicher un vélo adapté à ses besoins, on détermine d’abord l’usage que l’on en fera, le type de terrain sur lequel on compte l’utiliser et la fréquence des sorties prévues. On détermine ensuite les caractéristiques du vélo qui nous apparaissent essentielles, comme le confort ou la performance. Enfin, on regarde ce qui est offert sur le marché avant de dresser un budget réaliste correspondant à son profil.

À chaque profil son vélo

vélo


 
vélo

Le vélo de ville
Semblable au nouveau vélo Bixi offert en libre-service à Montréal, le vélo de ville est équipé d’accessoires pour les déplacements urbains, comme les garde-boue et les porte-bagages. Sa conduite est très confortable et sécuritaire. Il est idéal pour celle qui effectue de courts déplacements en ville et qui n’est pas du genre à courser entre deux feux rouges.

vélo


 
vélo

L’hybride
C’est le type de vélo le plus vendu en magasin. On apprécie son côté polyvalent : plus rapide qu’un vélo de montagne, plus stable qu’un vélo de route. Son guidon est droit, et il comporte un bon choix de vitesses. Les vélos qui sont munis d’une suspension avant ou intégrée dans le poteau retenant la selle sont plutôt conçus pour le confort. On trouve également des poids plume plus axés sur la performance. L’hybride peut servir en voyage ou comme vélo utilitaire. Pour apprécier les déplacements en ville, sur les pistes cyclables ou les sentiers en pierre pulvérisée.

vélo


 
vélo

Le vélo de route
Léger, plutôt nerveux et rapide. L’ancêtre du vélo à 10 vitesses est sans contredit le favori pour attaquer les routes. On l’apprécie pour son potentiel de performance. Pour la sportive à l’entraînement et l’amatrice de vitesse.

vélo


 
vélo

Le cyclotouriste 
Stable, robuste et confortable. Son guidon courbé permet de varier les positions. Il est conçu pour voyager. On y ajoute des sacoches, et le tour est joué ! Certaines n’hésitent pas à l’utiliser pour les déplacements quotidiens au boulot. Pour celle qui voyage sur de courtes ou de longues distances.

vélo


 
vélo

Le vélo de montagne
Larges pneus à crampons, fourche à suspension, géométrie du cadre peu aérodynamique. On l’apprécie à sa juste valeur… dans la montagne ! Pour celle qui aime dévaler les sentiers à la Marie-Hélène Prémont.

vélo


 
vélo

Les excentriques
Aucun des modèles précédents ne nous convient ? On explore les excentriques : vélo de piste, monovitesse, vélo pliable, vélo électrique (Bionx), vélo cargo, BMX, tandem, vélo à position allongée, etc. Le vélo reste à la merci de ses créateurs, qui sont nombreux à le réinventer.

Vélo pour femmes
Des compagnies comme Kona, Specialized, Terry, Trek, Giant et Orbea ont développé des modèles adaptés à la morphologie féminine. En plus d’offrir un guidon plus étroit, une meilleure accessibilité des doigts aux leviers de freins et une selle conçue pour elle, ces vélos ont un cadre dont la longueur a été raccourcie de manière à ce que les femmes puissent redresser leur tronc, habituellement plus court que celui des hommes.

Les matériaux à privilégier

Acier 
Solide, résistant, souple, peu coûteux. Idéal pour les voyageuses ou les cyclistes urbaines qui font la vie dure à leur vélo. En cas de bris, une simple soudure suffit généralement à le réparer.

Aluminium 
Léger, très rigide, sensible aux vibrations de la route, peu coûteux. Son utilisation a permis de réduire considérablement le poids d’un vélo sans trop en augmenter le prix.

Carbone
Très léger, rigide, fragile et dispendieux. Si les adeptes de ce matériau composite continuent à se multiplier, c’est qu’il est synonyme de confort et de performance. Autre plus : il permet un transfert d’énergie efficace, particulièrement lors des accélérations. Il convient aux cyclistes averties, qui passent de longues heures en selle.

Titane
Léger, flexible, résistant, très durable et inoxydable. Il donne l’impression particulière qu’il suit nos mouvements. Il est par ailleurs moins utilisé en raison de son prix de production très élevé.

Acheter local
Le Québec est un chef de file en matière de design, d’assemblage et de vente de vélos. Quelques fabricants produisent leurs cadres ici même, alors que d’autres confient cette tâche, en totalité ou en partie, au marché taïwanais pour amoindrir leurs coûts. Découvrez-les : Marinoni, Devinci, Opus, Guru, Louis Garneau, Argon18, Miele, SDV*Ti, Xprezo, etc.

Les prix

Moins de 400 $
Ces vélos de base n’ont pas la légèreté de ceux, plus dispendieux, conçus à partir de matériaux innovateurs. Les pièces sont aussi plus difficiles à ajuster quand vient le temps d’effectuer une mise au point. Malgré tout, il s’agit d’un bon choix pour l’utilisatrice occasionnelle, qui effectue de courts déplacements. Pour une utilisation régulière et une qualité durable, il faut penser à investir quelques centaines de dollars supplémentaires.

400 $ à 1 000 $
À ce prix, on obtient des vélos de base plus légers et ergonomiques, conçus avec un choix de pièces plus durables que ceux de la gamme inférieure. C’est un excellent choix pour celles qui ont un budget plus élevé et qui veulent apprécier leurs sorties à vélo.

1 000 $ à 2 500 $
Performants, ergonomiques, légers, fiables. Si l’on est une cycliste expérimentée et que l’on dispose d’un budget substantiel, c’est dans cette gamme que l’on obtient le meilleur rapport qualité-prix. On y trouve des vélos dotés de nouvelles technologies, comme les modèles faits d’acier et d’aluminium de qualité ou de fibres de carbone. Pour les aguerries du vélo qui recherchent autant l’agrément que la performance.

Enfin, les mordues prêtes à payer le fort prix pour acquérir un jouet à la hauteur de leurs attentes peuvent débourser jusqu’à 10 000 $ pour leur vélo. Destinés à un marché d’adeptes, ces vélos sont extrêmement spécialisés.

Acheter neuf ou d’occasion
L’achat d’un vélo neuf inclut normalement ce que l’on appelle dans le jargon « un positionnement » : on vous mesure de la tête aux pieds pour ajuster les composantes du vélo à votre morphologie. On dispose aussi de la garantie du fabricant et d’un service après-vente. L’inconvénient : on paye la valeur marchande.

Acheter d’occasion, c’est s’offrir un vélo à une fraction du prix initial. Le hic, c’est qu’il est difficile d’en connaître le degré d’usure. Parmi les risques potentiels, on pourrait devoir remplacer les composantes peu de temps après l’achat ou découvrir que le cadre a été accidenté.

Des sites Internet pour acheter un vélo d’occasion : Vélo Québec, Craigslist, Les Pacs, Kijiji, Annonce123, Ebay.

Où acheter

Avant l’achat, on compare la marchandise, la qualité des conseils reçus, les prix et les services offerts. Enfin, on se renseigne sur les bonnes habitudes à prendre pour entretenir son vélo.

MONTRÉAL

Le Yéti Boutique Plein Air
5190, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec), H2T 1R8
514 271-0773

ABC Cycles & Sports
5584, avenue du Parc
Montréal (Québec), H2V 4H1
514 276-1305

Cycles Gervais Rioux
5042, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec), H2T 1R7
514 278-1818

Le Grand Cycle
901, rue Cherrier
Montréal (Québec), H2L 1J1
514 525-1414

Cycle Technique
2733, rue Notre-Dame Ouest
Montréal (Québec), H3J 1N9
514 937-3626

Pignon sur roues
1308, avenue Mont-Royal Est
Montréal (Québec), H2J 1Y5
514 523-6480

QUÉBEC

GTH
989, boulevard Pierre-Bertrand, local 100
Québec (Québec), G1M 3K2
418 683-2444 ou 1 877 683-2444

Bicycles Record
1109, route de l’Église,
Sainte-Foy (Québec), G1V 3W3
418 653-9652

Performance Bégin
3695, rue de l’Hêtrière
Saint-Augustin (Québec), G3A 1X1
418 877-4018

SHERBROOKE

Vélomania
11, rue Léger
Sherbrooke (Québec), J1L 1X1
819 822-0237

Merci à Christian Brault, gérant et acheteur de vélos à la boutique Le Yéti, à Montréal.