Cheveux

De beaux cheveux sous zéro

Nos cheveux n’apprécient pas les rigueurs de la saison froide. Voici 8 alliés pour tenir tête à l’hiver!

Un shampoing hydratant
« En hiver, l’intérieur des maisons est plutôt sec, alors que l’extérieur est humide. Ces variations produisent un choc sur la fibre capillaire », signale Élisabeth Brasseur, chargée de l’éducation nationale chez Kérastase. Des cheveux appauvris en apport d’humidité deviennent sujets à l’électricité statique et plus difficiles à coiffer. Dès que l’on sort nos chandails de laine du placard, on doit changer son shampoing habituel pour un soin nettoyant, qui contient plus d’agents émollients, afin de réduire les effets de ces changements climatiques.

Shampoing Bain de satin 2 de Kérastase, 35 $ les 250 ml.

 

 

Des shampoings moins fréquents
Les agents moussants contenus dans les shampoings et le frottement lors du lavage peuvent abraser la cuticule du cheveu, c’est-à-dire sa membrane externe, constituée d’écailles. On constate alors un relief irrégulier et un toucher rêche. Lorsque cette cuticule est abîmée, la fibre capillaire devient plus perméable à l’humidité, ce qui cause des frisottis. On a donc avantage à adopter un soin réparateur et à réduire la fréquence des lavages pour éviter l’usure superficielle des cheveux et ainsi préserver leur hydratation.

Shampoing pour cheveux secs Moisture Recovery de Joico, 12,65 $ les 300 ml.

 

[adspot align=center]

 

Un brossage quotidien
Cent coups de brosse avant d’aller au lit n’est pas un adage suranné. Un brossage régulier de sa crinière est un gage de cheveux en santé. « Le cheveu se nourrit de la racine. Le brossage permet le transport du sébum jusqu’aux pointes », souligne notre spécialiste. Le sébum permet de lubrifier naturellement la chevelure et d’en prévenir le dessèchement.

Brosse à picots en bambou de The Body Shop, 10 $.

 

 

 

Un masque capillaire hebdomadaire
Une fois par semaine, on troque son revitalisant pour un masque réparateur et protecteur. « On l’applique sur les longueurs jusqu’à la pointe, en évitant la racine des cheveux », précise Élisabeth Brasseur. On laisse agir le soin quelques minutes afin d’assurer une absorption optimale des nutriments et une réhydratation en profondeur.

Masque nutrition extrême au beurre de karité Phytokarité de Phyto, 42 $ les 200 ml.

 

 

Un bouclier thermique
En saison estivale, on laisse souvent sécher ses cheveux à l’air libre. L’hiver, le froid oblige à recourir plus fréquemment au séchoir pour faire sa mise en plis. Il est impératif d’appliquer un protecteur thermique avant d’utiliser un appareil chauffant (d’autant plus que les températures produites par certains fers à défriser peuvent atteindre des températures de plus de 400 °F). Mode d’emploi : on vaporise ou on répartit une petite noix du produit sur les longueurs avant d’exposer le cheveu à la chaleur du séchoir ou du fer.

Nectar thermique de Kérastase, 41 $ les 150 ml.

 

[adspot align=center]

 

 

Des huiles protectrices et émollientes
Riches en lipides et en acides gras, les huiles assouplissent et nourrissent les cheveux. Pour se faire une cure cheveux secs à petit prix, on enduit les pointes des cheveux d’huile d’olive avant d’aller au lit, en couvrant sa taie d’oreiller d’une serviette. L’huile d’olive contient des squalènes, lipides que l’on trouve aussi dans le sébum. Bien entendu, on suit d’un shampoing au réveil. Pour un soin plus avancé, on choisit une huile multi-usages, que l’on fait pénétrer dans la chevelure avant le shampoing ou que l’on applique avec parcimonie après la mise en plis.

Huile All Soft Argan-6 de Redken, 34,99 $ les 90 ml.

 

 

Des vitamines pour nos cheveux
« L’hiver, notre alimentation change. Nous mangeons généralement moins de fruits et légumes, donc nous absorbons moins de vitamines et minéraux », mentionne notre spécialiste. On intègre alors à son régime des aliments riches en vitamines B (nécessaire à la constitution des cheveux) et B6 (qui prévient la perte de cheveux). On augmente sa dose quotidienne d’oligo-éléments, tels le zinc et le sélénium. Le zinc contribue à la synthèse des protéines tandis que le sélénium participe à protéger les cellules contre les radicaux libres et à en prévenir le vieillissement.

Complément alimentaire Phytophanère de Phyto, 79 $ pour 120 capsules.

 

 

Une coiffure plein volume
Nos hivers n’ont pas de pitié pour nos cheveux. Sortir à l’extérieur lors d’un « torride » – 30 °C exige de bien se couvrir la tête. Le cache-oreilles demeure une solution de rechange au bonnet, qui écrase tous nos efforts investis à la mise en plis. Pour aider les cheveux à conserver leur volume, on choisit une mousse ou une lotion de coiffage qui gaine les racines. On l’applique sur une chevelure humide, puis on procède au séchage à la brosse ronde, en soulevant les racines.

Crème volumisante sans rinçage Hair Plumper Volume de LaCoupe, 7,99 $ les 150 ml.