Gastronomie

Merci Jérôme!

Merci de la part de tous les enfants qui luttent courageusement contre le cancer, et de leurs parents, qui vivent avec eux l'espérance de la guérison.

Jérôme Ferrer

Les vrais gourmands sont aussi de vrais généreux! Merci à tous ceux qui ont contribué à cette merveilleuse fête et ce grand cadeau de Jérôme Ferrer, au profit de la Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau. Merci Jérôme d’avoir organisé cet événement gourmand d’envergure où tous les convives se sont délectés d’une ambiance festive, de belles rencontres, de gourmandises sucrées et de délicieuses bouchées, incluant en primeur, les légendaires cromesquis de foie gras du grand Chef bourguignon Marc Meneau, un explosion de bonheur en bouche! Au cours de la soirée, le triple étoilé Michelin nous a réjouit de sa charismatique présence, en plus de nous régaler de quelques-uns de ses très intéressants moments de vie. Pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de participer à son repas exceptionnel présenté le lendemain chez Europea, je vous offre un aperçu du festin, dans la liste de mes meilleurs moments gastronomiques, à vie.

En bouchée apéritive, nous avons dégusté une huître en gelée d’eau de mer, d’un goût épatant et d’une texture qui surprend et réjouis à la fois. Je n’avais jamais mangé une huître préparée de cette manière et ça donne vraiment le ton à l’ensemble de l’expérience à venir, qui ne cessera d’étonner les papilles. 

Le pétoncle princesse, servi dans une crème de citrons marocains confits, offre un équilibre magique d’amertume, de sucre et d’acidité. La crème de noix est tout aussi spectaculaire et d’un goût unique, aux effluves boisés. En somme, nous avons la mer, la terre et la verdure au centre, agrémentée d’un rappel noix et sauce de citrons confits.

Le filet de St-Pierre sur la pierre, un grand coup de coeur! Le filet est déposé cru, sur une pierre chaude, sur lesquels on ajoute un bouillon fumant. Ce que j’aime de ce plat, d’un rare délice et d’une grande délicatesse, est qu’il est accessible à tous. Le chef en a d’ailleurs fait la démonstration à l’émission Des kiwis et des hommes (cliquez sur le lien pour la recette). Avis aux intéressés! 

Voici le homard aux oursins. La queue est présentée avec les longs macaroni (zitta), farcis aux oursins. Vous pouvez imaginer le plaisir et le délice de croquer dans la pâte, avec une bouchée de queue de homard! L’accord vin était exceptionnel, soit un Savennières l’Enclos, Éric Morgat, 2008. 

Une autre spécialité du Grand Chef Meneau, le quasi de veau et tatin d’endives. Merveilleusement tendre et tellement savoureux avec la sauce au caramel amer. Encore unique comme voyage dans les saveurs.

Le spectaculaire dessert a un goût et un nom tout aussi flamboyant: Fraises « Marie-Antoinette – Sofia Coppola ». Présenté dans une création du chef pâtissier de l’Europea, Roland del Monte, le chandelier est tout en sucre.

En terminant, je vous laisse avec un petit regard en arrière-scène, où l’équipe et la brigade silencieuse et attentive, écoutent les directives du Chef, avant le service.

Merci Grand Chef Meneau! En espérant que notre hospitalité de québécois vous donnera envie de revenir souvent.

Merci Jérôme de nous offrir à Montréal, la chance de vivre de si belles découvertes gastronomiques. 

Une expérience qui fait rêver et qui donne vraiment envie d’aller en Bourgogne… surtout pour visiter le Chef Marc Meneau dans son Relais & Château de Vézelay qui porte le nom très approprié de L’Espérance!